UFC-Que Choisir de la Drôme

Lettre electronique

Publiée tous les 15 jours, la lettre électronique est l’outil de liaison de l’ensemble des adhérents UFC QUE CHOISIR de la Drôme. Elle est élaborée par un groupe de bénévoles, sur des questions d’actualité qui nous concernent tous. Chaque personne qui reçoit  cette lettre, l’envoie à son tour à son propre carnet d’adresses. 

Juste pour vous donner un avant-goût, voici les titres et les accroches  de nos derniers articles.

Et si vous souhaitez la recevoir régulièrement dans votre boite mail, il vous suffit de nous transmettre vos coordonnées électroniques, dans l’espace réservé à cet effet au bas de cette page électronique.


NOUVEAU !

Flash conso26 n°216 du 19/02/2020

 

Compteurs Linky trop curieux EDF et Engie : rappelés à l’ordre. La Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés) vient de mettre en demeure EDF et Engie de respecter la réglementation en matière de collecte et de conservation des données des compteurs Linky installés chez leurs clients. Le gendarme de la vie privée leur accorde un délai de 3 mois pour se remettre dans le droit chemin. La loi les oblige en effet à obtenir un consentement spécifique pour chaque type de données collectées. Par ailleurs la durée pendant laquelle EDF et Engie conservent les données de consommation doit être respectée. Nous rappelons que vous pouvez toujours refuser le remplacement de votre compteur si celui-ci n’est pas situé sur l’espace public ou dans un endroit accessible.

Nanoparticules : Un appel à plus de prudence. Il est temps d’agir pour protéger la santé des consommateurs et de l’environnement. À cause de leur taille infinitésimale, augmentant à priori leurs potentialités toxiques, et de leur comportement imprévisible, les nanoparticules, présentes dans de nombreux produits de consommation courante, sont l’objet d’une vigilance particulière de la communauté scientifique. Mais les décisions politiques tardent à être prises, si ce n’est l’interdiction du dioxyde de titane dans les produits alimentaires. Malgré tout, les recherches se multiplient et confirment que ces particules ont une capacité particulière à franchir les barrières biologiques normalement protectrices, y compris la barrière placentaire, ce qui leur confère une potentialité toxique accrue.

Grèves SNCF : On peut se faire rembourser en virement plutôt qu’en bon d’achat. De nombreux voyageurs dont le train a été annulé par la SNCF lors des grèves de décembre et janvier ont été remboursés en bon d’achat. Il est possible de demander un remboursement par virement bancaire, car la « garantie voyage » de la SNCF prévoit qu’en cas de retard d’une heure ou de suppression d’un train, l’entreprise offre le choix entre un report du voyage ou un remboursement « intégral » du billet, « quel que soit le tarif choisi, y compris le billet retour s’il ne présente plus d’intérêt ».

Nutri-Score : Kellogg’s et PepsiCo désormais pro-Nutri-Score. Ces multinationales américaines, initialement opposées au logo nutritionnel à cinq couleurs, ont annoncé leur conversion au Nutri-Score. L’affichage fera lentement son apparition sur les emballages de leurs marques dans les prochains mois.

Comme Avant : Coup d’œil sur une jeune marque de cosmétiques bio. La démarche écoresponsable de la petite entreprise marseillaise de produits cosmétiques bio « Comme Avant » séduit, ou tout au moins intrigue, les clients potentiels. Si elle n’est pas dénuée d’intérêt, certains produits peinent à convaincre.

Démarchage téléphonique : Interdisons le fléau ! Vous êtes toujours harcelé par un démarchage téléphonique intempestif. Si vous n’avez pas encore signé notre pétition, il n’est pas trop tard pour le faire sur le site : https://www.quechoisir.org

Poulet chloré et bœuf aux hormones : Bientôt au menu des consommateurs européens ? Depuis plusieurs mois Donald Trump se montre offensif sur le terrain des relations commerciales. Et cette fois c’est au tour de l’Union européenne d’être dans sa ligne de mire. Alors que l’inquiétant TTIP (ex-TAFTA) a été, fort heureusement, écarté, voici que le président américain revient à la charge, indiquant que pour que les USA se remettent autour de la table des négociations commerciales avec l’UE, il faut, au préalable, que l’Union accepte le bœuf aux hormones et le poulet chloré… Une nouvelle impossible à digérer. Il est hors de question d’accepter que des intérêts, strictement commerciaux, prennent le pas sur l’exigence politique des citoyens soucieux de la préservation d’un cadre normatif propre à leur donner confiance dans ce qu’on leur propose de manger.


Flash conso26 n°214 du 22/01/2020

 

 Démarchage téléphonique. Interdisons le fléau ! Avec la recrudescence du démarchage téléphonique, l’exaspération des Français est à son comble. Pire, les secteurs qui y ont recours sont aussi ceux qui concentrent le plus de litiges de consommation (travaux de la maison, rénovation énergétique, fournisseurs d’énergie, assurances). Les pouvoirs publics doivent rompre avec la complaisance et interdire les appels non désirés ! Véritable harcèlement commercial, le démarchage téléphonique n’a pas été limité par Bloctel. 4 ans après sa mise en place, le dispositif s’avère inefficace en raison de dérogations bien trop extensives et de sanctions insuffisamment dissuasives. La prospection téléphonique, particulièrement intrusive, est le seul système de démarchage individualisé où le consentement par défaut du consommateur est admis. Pour les courriels et les SMS, c’est le système de « l’opt-in » qui est retenu (le consommateur doit expressément accepter de recevoir des sollicitations). Cette interdiction des appels non désirés s’étend en Europe où après l’Allemagne, le Royaume-Uni a basculé vers l’opt-in face à l’échec de la liste d’opposition. Face au fléau que représente le démarchage téléphonique non désiré pour les consommateurs, nous demandons aux pouvoirs publics d’interdire purement et simplement cette pratique. Signez la pétition sur le site  https://www.quechoisir.org/

 Plastique à usage unique. Quand l’industrie tombe dans l’absurde ! Dans un tout récent communiqué de presse, l’industrie du plastique, via son syndicat professionnel, défend l’utilisation des plastiques à usage unique… pour avoir de la matière à recycler. On marche sur la tête. On y lit en effet que « l’objectif français de faire disparaître les emballages plastiques à usage unique risque de compromettre l’atteinte des taux élevés de recyclage. Ceux-ci nécessitent en effet des investissements importants à toutes les étapes de la chaîne de recyclage, qui pourraient être découragés par la perspective de disparition de la ressource à traiter ».

 Droit des consommateurs européens : Améliorations en vue. La directive européenne « Omnibus » devrait à l’avenir renforcer le droit des consommateurs, notamment en matière d’information sur les marketplaces, d’encadrement des promotions et de lutte contre le démarchage abusif. Le texte contient au total une dizaine de mesures, dont quatre devraient, à terme, avoir un impact sur les droits des consommateurs français : Une meilleure information des clients des marketplaces, des prix personnalisés qui n’avancent pas masqués, des rabais mieux encadrés et une meilleure protection contre le démarchage à domicile.

 Pesticides agricoles. Les ventes en forte hausse. C’est un échec cuisant. Alors que le plan national Ecophyto 2+ vise « à réduire la dépendance aux produits phytosanitaires », les ventes de pesticides agricoles sont en forte augmentation, +22 % en 2018.

 Tramadol. Pas plus de 3 mois. La durée maximale de prescription du Tramadol, un antidouleur opioïde, va être réduite à 3 mois. Cette mesure est censée limiter le risque de dépendance et de mauvais usage associé à ce médicament.

 Médicaments anti-reflux. Risque accru de gastro en cas de prise continue. Les inhibiteurs de la pompe à protons, ou anti-reflux, sont très utiles pour éviter les lésions gastriques provoquées par certains médicaments (anti-inflammatoires, anticancéreux, etc.). Pris trop longtemps, ils s’accompagnent d’effets secondaires gênants. Parmi eux, un risque augmenté de gastroentérite, selon une étude.


Flash conso26 n°213 du 08/01/2020

Notre force, c’est vous ! En ré-adhérant systématiquement à notre association, vous êtes des consommateurs avertis. Si vous n’êtes pas encore adhérent, faites-le en un clic : https://drome.ufcquechoisir.fr Si vous souhaitez devenir des consomm’acteurs, rejoignez notre équipe de bénévoles.

Soins optiques et dentaires : Le reste à charge zéro sur les rails. Pour toute personne ayant une complémentaire santé, les soins dentaires prothétiques et les lunettes de vue sont désormais accessibles sans reste à charge, quel que soit le niveau de garantie souscrit. Pour les aides auditives, le remboursement intégral des appareils compris dans le 100 % santé n’interviendra que l’année prochaine. Mais les audioprothésistes doivent d’ores et déjà proposer une offre à tarifs plafonnés.

Pharmacie : Paracétamol, aspirine et ibuprofène retour à la normale. À partir du 15 janvier, le paracétamol et certains anti-inflammatoires ne seront plus en accès direct dans les pharmacies. Ces médicaments pourront toujours être vendus sans ordonnance mais passent derrière le comptoir. Avec cette mesure, les autorités sanitaires espèrent renforcer le respect des règles de bon usage de ces produits.

Tarifs bancaires 2020 : La loi Macron n’a pas tenu ses promesses. Près de trois ans après la mise en œuvre du mandat de mobilité bancaire, et alors que le gel des tarifs imposé à la suite du mouvement des Gilets jaunes a pris fin le 1er janvier, l’UFC-Que Choisir rend public un bilan exclusif et accablant de ce dispositif introduit par la loi Macron de 2015. Constatant ses défaillances, et en conséquence son échec à faire baisser significativement les tarifs en 2020, l’association appelle les pouvoirs publics à mettre en place la portabilité du numéro de compte bancaire. Dans cette attente, l’UFC-Que Choisir invite les consommateurs, qui vont recevoir leur relevé de frais 2019, à jouer pleinement leur rôle d’arbitre du marché. Pour les aider, elle met en libre accès pour dix jours son comparateur bancaire indépendant.

Le timbre coûte désormais 1,16 €. Le prix de la lettre verte grimpe à 0,97 € et celui du timbre prioritaire passe à 1,16 €. Dans les deux cas, l’augmentation tarifaire se situe autour de 10 %, soit une hausse égale à celle appliquée en 2019.

L’additif E171 est dorénavant interdit dans les produits alimentaires. Utilisé dans de nombreux produits alimentaires comme les bonbons, les pâtisseries ou encore les plats cuisinés, le dioxyde de titane, additif indiqué sur les étiquettes par le sigle E171, est désormais interdit en France. Constitué de nanoparticules, il est suspecté d’avoir des effets nocifs sur la santé.

Distances d’épandages : Zéro pointé. Tout ça pour ça ! Décidément, le gouvernement a l’art d’habiller son inaction…ou son mépris de la société civile pour répondre aux lobbys agricoles. Après la montagne de réunions des Etats Généraux de l’Alimentation qui a accouché d’une souris, les Assises de l’eau qui ont  abouti à de bien maigres actions concrètes… la consultation sur les distances de protection de la population vis-à-vis des pesticides n’aura, elle aussi, été qu’une mascarade !

Bonus-malus écologique : Le barème 2020. Les derniers changements apportés à la grille des malus écologiques pour 2020 ne simplifient pas les choses et les automobilistes seront encore plus pénalisés qu’auparavant, y compris ceux qui souhaitent passer à l’électrique.

Piles boutons : Attention danger pour les enfants. Régulièrement, les agences sanitaires alertent sur les dangers des piles bouton. Contenues dans de nombreux objets du quotidien (montres, jouets, télécommandes…), ces petites piles plates sont facilement ingérées par les jeunes enfants. Les conséquences peuvent se révéler graves et entraîner des lésions potentiellement mortelles (brûlure, perforation, hémorragie…). À titre d’illustration de ce danger nous avons placé deux piles bouton entre deux morceaux de viande et avons observé le résultat après 1 heure, 2 heures et 24 heures. Les dégâts occasionnés sont impressionnants comme le montre la vidéo ci-dessous. Pour rappel, en cas d’ingestion d’une pile bouton, il faut immédiatement contacter un centre antipoison ou contacter le 15.


 

Flash conso26 n°212 du 18/12/2019

Notre force, c’est vous ! En ré-adhérant systématiquement à notre association, vous êtes des consommateurs avertis. Si vous n’êtes pas encore adhérent, faites-le en un clic : https://drome.ufcquechoisir.fr Si vous souhaitez devenir des consomm’acteurs, rejoignez notre équipe de bénévoles.

Fêtes de fin d’années : fermeture de nos bureaux de Valence, Romans et Montélimar du vendredi 20 décembre au dimanche 5 janvier inclus. Bonnes fêtes à tous.

La liste des 105 médicaments à éviter en 2020. Plus d’une centaine de médicaments, dont 12 nouveaux, sont jugés « plus dangereux qu’utiles » par la revue Prescrire pour 2020. Des produits d’utilisation courante pour lutter contre les maux de gorge, la toux ou les crampes figurent sur cette liste noire. Certains médicaments font même courir de graves risques sanitaires à ceux qui les prennent. N’hésitez pas à consulter le site www.prescrire.org

Ensemble contre l’obsolescence programmée : Promotrice d’une consommation responsable, attachée à la durabilité des produits, l’UFC-Que Choisir lance son observatoire des pannes sur www.quechoisir.org. Cet observatoire, qui s’inscrit dans le cadre d’un projet européen – le projet PROMPT -, permet grâce au signalement des consommateurs de leurs appareils trop vite usés, de détecter et d’agir contre les cas d’obsolescence programmée. L’UFC-Que Choisir appelle donc tous les consommateurs à se mobiliser et à signaler tous leurs appareils devenus trop vite inutilisables pour, ensemble, imposer une conception écoresponsable des produits.

Dioxyde de titane : La logique de marché prime sur la santé publique. Décidément, l’interdiction du dioxyde de titane dans les produits alimentaires fait l’objet de nombreux revirements. Actée dans la Loi Alimentation en 2018, puis remise en cause par le gouvernement début 2019 avant une volte-face, suite à la mobilisation des ONG dont l’UFC-Que Choisir, l’interdiction du dioxyde de titane prévue par arrêté au 1er janvier 2020, est aujourd’hui remise en cause par… la Commission européenne. Nous allons donc continuer à être exposés à cet additif contenu dans les aliments, alors qu’il est jugé « cancérogène possible pour l’homme »  par le Centre International de Recherche contre le Cancer.

Démarchage téléphonique : Une condamnation pour l’exemple. Fin novembre, la société Futura Internationale, spécialisée dans l’isolation thermique, était condamnée par la Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés) à une amende de 500 000 € pour ne pas avoir respecté la législation sur le démarchage par téléphone. Une sanction exemplaire, mais trop rare.

Des conseils d’achat pour les fêtes de Noël et autres. Pas de panique, nos experts vous accompagnent en vous apportant conseils, analyses et décryptages pour vous aider à faire les bons choix. Plus de 200 guides d’achat disponibles gratuitement. Rédigés en toute indépendance et régulièrement mis à jour par nos experts, ils vous aident à déterminer les points essentiels à prendre en considération avant l’achat d’un produit ou d’un service. Ils sont disponibles gratuitement afin de donner une information fiable aux consommateurs, au-delà des allégations des fabricants et des distributeurs. Et n’oubliez pas qu’il y a une garantie légale de conformité de 2 ans sur tous vos achats

Aliments destinés aux enfants : Contre la malbouffe, le Nutri-Score s’impose ! Alors que deux ans après son introduction officielle, le Nutri-Score n’est présent que sur 5 % des produits, l’UFC-Que Choisir a passé au crible des aliments industriels destinés aux enfants et démontre que si le Nutri-Score était affiché les parents écarteraient beaucoup de ces produits. Avec près d’un enfant sur cinq touché par l’obésité ou le surpoids, il est plus que jamais indispensable de faire toute la transparence sur la composition nutritionnelle des aliments. C’est pourquoi l’Association appelle l’opinion publique à se mobiliser en signant la pétition d’initiative citoyenne européenne www.pronutriscore.org/.


 

Flash conso26 n°211 du 04/12/2019

Notre force, c’est vous ! En ré-adhérant systématiquement à notre association, vous êtes des consommateurs avertis. Si vous n’êtes pas encore adhérent, faites-le en un clic : https://drome.ufcquechoisir.fr Si vous souhaitez devenir des consomm’acteurs, rejoignez notre équipe de bénévoles.

Jouets lumineux à LED : Un risque pour la vue des enfants ? Les jouets lumineux présentent-ils un risque pour les yeux des enfants ? Après l’avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) sur la toxicité de la lumière bleue des LED qui a semé le doute en mai dernier, Que Choisir a envoyé des jouets en laboratoire. Nous avons acheté 9 jouets à LED et, soulagement, nos résultats sont plutôt rassurants. Sept jouets ne présentent aucun risque, même s’ils sont détériorés. Les deux autres exposent à un risque faible, nous recommandons de les utiliser avec modération.

Aliments transformés : Un peu moins d’additifs dans nos plats. Bonne nouvelle pour notre santé : les aliments transformés contiennent moins d’additifs, constate l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses). Ceux qui en sont dépourvus pèsent désormais 22 % du total. Mais il reste encore des marges de progrès conséquentes : près de la moitié des produits contient au moins trois substances différentes. Parmi les plus mauvais élèves figurent les viennoiseries et desserts surgelés, les produits traiteurs frais, et les glaces et sorbets, qui sont trop souvent saupoudrés de plus de 10 additifs.

Bronchiolite du nourrisson. Une décision un peu rapide : La kinésithérapie respiratoire n’est plus recommandée. Chaque hiver, 480 000 enfants de moins de 2 ans contractent une bronchiolite aiguë. Afin d’améliorer la respiration de ces nourrissons, des séances de kinésithérapie respiratoire sont très souvent prescrites. Longtemps recommandée, cette méthode a été réévaluée par les autorités de santé. Désormais, elle ne bénéficie plus d’un soutien officiel. La kiné respiratoire est mal évaluée, concluent les experts de la HAS et du Conseil national professionnel de pédiatrie. La quasi-totalité des études ont été menées à l’hôpital, alors que seuls 3 % des nourrissons souffrant de bronchiolite sont hospitalisés. Des données de meilleure qualité, portant sur la kiné en ville, sont donc nécessaires. Elles permettraient de savoir si la kiné respiratoire réduit le risque d’hospitalisation, par exemple. Démarchage téléphonique en assurance. Les associations de consommateurs ont été entendues. Après trois mois d’intenses négociations, le Comité consultatif du secteur financier a adopté aujourd’hui un avis pour que cessent les pratiques toxiques du démarchage téléphonique en assurance. A compter du 1er juillet 2020 au plus tard, les professionnels s’engagent à mettre un terme au harcèlement téléphonique, à avancer vers un consentement moins équivoque des consommateurs sollicités et à faciliter la résiliation des contrats ainsi souscrits. Les associations AFOC, Familles Rurales, UFC-Que Choisir et UNAF se félicitent de ce premier pas en direction d’un arrêt rapide et pérenne des pratiques frauduleuses dont elles s’assureront de l’effectivité

46% des français ont revendu d’occasion un produit qui leur appartenait au cours des 12 derniers mois, selon une étude de l’Observatoire Société et Consommation. Il s’agit le plus souvent de vêtements, de livres, DVD, CD ou de jouets. Que des bonnes idées en cette période de cadeaux.

Un label contre l’obsolescence a été développé par une jeune coopérative toulousaine. On aimerait trouver ce logo « LONGTIME » sur tous nos produits de consommation.

Faire durer son smartphone, c’est bon pour le climat : la durée de vie moyenne d’un smartphone en Europe est de 3 ans. Si chaque européen parvenait à accroître cette durée de seulement 1 an, cela permettrait d’économiser l’émission de 2 millions de tonnes de CO2 d’ici à 2030, selon une étude du Bureau européen de l’environnement. A nous de jouer… et en plus c’est bon pour notre porte-monnaie !

Vers la fin des jouets estampillés fille ou garçon : Les dînettes ou tables à repasser miniatures vendues avec le slogan « pour faire comme maman » vont- elles disparaître ? Fabricants et distributeurs de jouets ont signé une charte d’engagements en faveur de la mixité entre fille et garçon. Le classement des jouets par genre dans les catalogues et en magasin a vocation à disparaitre à partir de 2020. Enfin !


 Flash conso26 n°210 du 20/11/2019

 Épargne : Natixis doublement condamné. La filiale de gestion d’actifs de Natixis (Groupe BCPE) a de nouveau été sanctionnée pour des graves manquements préjudiciables aux clients. Des pratiques que le site Mediapart et Que Choisir avaient déjà dénoncées en 2016 et 2017. Dans le cadre de l’action de groupe engagée en 2018 par l’UFC-Que Choisir, une première bataille juridique a porté sur l’importante question du secret des affaires. Natixis entendait refuser à l’association l’accès aux pièces de l’instruction menée par l’AMF, en 2017, au nom du secret des affaires et du respect de la vie privée. Le tribunal de grande instance (TGI) de Paris n’a pas retenu cet argument, de plus en plus avancé par des entreprises craignant de voir leur responsabilité engagée. Concernant l’accès de l’UFC-Que Choisir aux pièces de l’instruction de l’AMF, le TGI de Paris a déclaré : « Il n’est pas démontré, à défaut de connaître à ce stade le contenu des procès-verbaux de l’enquête de l’AMF, que le droit au respect de la vie privée et familiale, le secret des affaires s’opposerait à la communication des informations requises. »

Achats en ligne : Vous et le e-commerce. En 2018, les Français ont dépensé près de 1 milliard d’euros sur Internet. Vous êtes plutôt satisfaits du service. Au final, 94 % des personnes ayant répondu à notre enquête se disent satisfaites des services des cybermarchands, et 56 % très satisfaites. Ces chiffres sont en augmentation par rapport à notre précédente enquête de 2016. Pour autant, tout n’est pas parfait. Les consommateurs sont encore nombreux à trouver les descriptifs des produits insuffisants, à juger les frais de port trop élevés ou à estimer incomplète l’information qu’ils reçoivent en cas de retard. Personne non plus n’est à l’abri d’une erreur de commande, d’une rupture de stock subite ou de difficultés pour faire jouer son droit de rétractation. Il arrive même encore que des clients se retrouvent sur le carreau après que le site sur lequel ils ont commandé a brutalement baissé le rideau. Mais visiblement, ces quelques désagréments n’empêchent pas de plus en plus d’internautes d’accorder leur confiance aux e-commerçants.

Nutri-Score. Des eurodéputés en « opération étiquetage ». Autocollants multicolores à la main, un groupe de députés européens a arpenté les allées d’une grande surface de Bruxelles, jeudi 7 novembre 2019. Ils ont apposé ces vignettes porteuses d’une note Nutri-Score sur différents produits alimentaires en vente. Objectif de cette action menée à l’initiative de l’eurodéputée Michèle Rivasi (Verts) : soutenir l’initiative citoyenne européenne Pronutriscore lancée par l’UFC-Que Choisir et six autres associations de consommateurs. Et si on demandait à nos députés drômois d’en faire autant ?

Indépendance des médecins : Sans cadeau, c’est mieux. Une étude sur les médecins généralistes français montre que les moins « arrosés » par les laboratoires prescrivent mieux et moins cher. Pour savoir où se situe vos médecins, la base Transparence Santé est accessible au grand public à l’adresse suivante : https://www.transparence.sante.gouv.fr/

Pompes funèbres : Des obsèques de plus en plus chères. Notre nouvelle enquête, qui s’appuie sur le travail des bénévoles de l’UFC-Que Choisir, le montre : le coût des funérailles ne cesse d’augmenter. Beaucoup plus vite que l’inflation ! Pour l’heure, ce « business de la mort » est dominé par trois entités : les groupes OGF (PFG, Dignité funéraire, Roblot, Henri de Borniol), Funecap (Roc-Eclerc, Pascal Leclerc, Rebillon) et le réseau Le Choix funéraire. Des enseignes plus modestes, des régies municipales et des indépendants viennent compléter ce tableau. Au quotidien, comment se comportent ces opérateurs face à des familles confrontées au deuil ? Affichage des prix et des prestations, délivrance et clarté d’un devis, facture finale, conditions d’application du contrat obsèques souscrit par un défunt prévoyant : l’enquête exclusive de Que Choisir apporte sur tous ces points des réponses éclairantes.

Le microbiote apprécie le vin rouge ! D’après une étude du King’s College London, le vin rouge favoriserait la diversification des bonnes bactéries du microbiote intestinal, probablement grâce à sa richesse en polyphénols. Mais n’oubliez pas que trop d’alcool reste dangereux pour la santé.


Flash conso26 n°209 du 06/11/2019

 Qualité sanitaire des aliments : La baisse des contrôles officiels menace la sécurité des consommateurs. A l’occasion de la publication du rapport du Bureau Européen des Unions de consommateurs (BEUC) sur l’insuffisance des contrôles alimentaires en Europe et alors que le projet de loi de finances est en cours de discussion, l’UFC-Que Choisir alerte à nouveau sur la réduction considérable des effectifs des services officiels observée ces dernières années et les risques qu’elle comporte pour les consommateurs. Refusant la poursuite de l’hémorragie au sein de la DGCCRF et de la DGAL, l’Association presse les pouvoirs publics de renforcer sans délai les moyens humains et réglementaires des organismes de contrôle, afin de garantir la sécurité des aliments.

Trottinettes électriques et mono roues. Une réglementation, enfin ! Les ministères de l’Intérieur et des Transports viennent enfin de signer le décret qui intègre les trottinettes électriques, les mono roues et les autres « engins de déplacement personnel motorisés » au code de la route. Qui ne respecte pas la réglementation s’expose à des amendes qui peuvent atteindre… 1 500 €. Et surtout, vérifiez auprès de votre assureur que ce moyen de transport est bien pris en charge.

Piratage : Nos cartes bancaires sous le feu des attaques. Chaque année, 10 à 15 % des acheteurs en ligne sont victimes de fraudes à la carte bancaire. Un chiffre qui augmente autant que l’ingéniosité des ­bandits du Net… Pour vous protéger, ayez les bons réflexes : – Si votre banque propose ce service, installez une alerte (par e-mail ou SMS) de tout paiement dépassant un certain montant. – Prévenez tout de suite votre banque pour contester des opérations frauduleuses et faire opposition sur la carte. – Déposez un signalement sur la plateforme Perceval, qui centralise les plaintes en France.

Facebook : Arnaque au smartphone Samsung à 1 €. Des témoignages récents d’internautes alertent sur une arnaque récurrente sur Facebook. Le procédé s’apparente à une technique de phishing (ou hameçonnage), avec comme appât un smartphone haut de gamme obtenu pour trois fois rien. Résultat, la victime se retrouve abonnée à un mystérieux service à son insu.

Gaz et électricité : Engie condamné pour démarchage agressif. Dans le viseur du Médiateur national de l’énergie et de Que Choisir depuis plusieurs années pour ses mauvaises pratiques de démarchage téléphonique et à domicile, Engie vient d’être condamné à 900 000 € d’amendes par la DGCCRF.

La carte de mobilité peut être attribuée en cas d’handicap temporaire. La Carte mobilité inclusion (CMI) permet aux personnes handicapées de se garer plus facilement. Contrairement aux idées reçues, elle est attribuée à ceux qui éprouvent des difficultés pour se déplacer de manière permanente et même temporaire.

 Le barème du malus automobile prévu pour 2020. Afin de favoriser l’acquisition de véhicules peu polluants, le projet de loi de Finances pour 2020 durcit les modalités du malus automobile. Si le texte est voté en l’état, le malus sera déclenché dès que le véhicule acheté émet plus de 110 g CO2/km, contre 117 g actuellement. Pour tenir compte de l’entrée en vigueur de la nouvelle homologation internationale, deux grilles de malus devraient successivement s’appliquer l’an prochain.

 Gare aux ondes produites par les téléphones mobiles mis en vente avant 2016. Certains téléphones portables fabriqués avant 2016, mais toujours vendus et utilisés, émettent trop d’ondes électromagnétiques. Face aux incertitudes qui subsistent sur les éventuels effets sur la santé des utilisateurs, l’Anses préconise de ne pas transporter ces appareils trop près du corps. Suivez les conseils de l’Anses plutôt que d’acheter un nouveau modèle !

Le maire pourrait bientôt infliger des amendes en cas d’incivilités : Dépôts sauvages de déchets, entrave de la voie publique, non-respect des règles d’élagage, nuisances sonores… Afin de renforcer la sanction des incivilités, un projet de loi envisage d’infliger des amendes à ceux qui ne respectent pas les arrêtés pris par le maire


Flash conso26 n°208 du 23/10/2019

Loi alimentation : un chèque en blanc de 1,6 milliard à la distribution ! Alors que les représentants de la grande distribution prétendent désormais que le relèvement du Seuil de Revente à Perte n’aurait causé aucune inflation, l’UFC-Que Choisir démontre au contraire que cette mesure a bel et bien déclenché une flambée des prix alimentaires. Sur la base d’une étude de prix réalisée sur la totalité des magasins des grandes enseignes, il apparaît que les prix alimentaires ont subi lors de l’entrée en vigueur de la mesure (1er février 2019) une brutale augmentation de + 0,83 % en un mois seulement, plus particulièrement marquée dans les hypermarchés et sur les produits de grandes marques. Alors que la facture des ménages en alimentaire s’élève à 95 milliards d’euros par an, le relèvement du SRP se traduira par une hausse de 1,6 milliard d’euros. Tant au niveau départemental que national, nous avions alerté les députés sur les effets pervers de cette loi, hélas seul le lobby de la grande distribution a profité de cette loi.

Les radars traquent désormais les conducteurs non-assurés. Depuis le 19 septembre 2019, les radars peuvent identifier les véhicules qui ne sont pas assurés. En cas de récidive, les contrevenants risquent une amende allant jusqu’à 7 500 euros.

Complémentaire santé : Le reste à charge zéro va tout bousculer. La réforme entrera en vigueur en janvier prochain. Elle entraînera des modifications importantes dans la structure et les garanties des contrats d’assurance complémentaire santé. Tous les assurés sont concernés. Les professionnels de l’optique, le dentaire et l’auditif devront présenter systématiquement deux devis, un devis « panier 100% santé » et un devis « prix libre ». Pour en savoir plus consulter notre site www.quechoisir.org.

Homéopathie : Déremboursement total en 2021. Annoncé le 9 juillet dernier par le gouvernement, le déremboursement total des spécialités homéopathiques est officiellement confirmé. Deux arrêtés parus le 8 octobre en application d’un décret pris cet été l’annoncent pour le 1er janvier 2021. Une première étape sera franchie en janvier 2020 : le taux de prise en charge par l’assurance maladie devrait baisser à 15 %.

Paiement instantané entre particuliers : Pratique, rapide mais pas sans risques. La patience n’étant plus à la mode… de plus en plus de banques en ligne proposent ou vont prochainement proposer la possibilité de procéder à des virements instantanés. Un service rapide et pratique qui doit être utilisé avec prudence. Comme tout virement, ce type de transfert d’argent est irrévocable. Pas de délai de rétractation. Il faut donc être sûr de son action avant de l’effectuer.

Pesticides : Une utilisation massive et dangereuse à domicile. L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a mené l’enquête auprès de 1 500 ménages répartis sur le territoire et son constat est édifiant. Trois ménages sur quatre utilisent des pesticides chez eux comme s’il s’agissait de produits anodins. 84 % des consommateurs utilisateurs de pesticides recourent à des insecticides, que ce soit contre les insectes volants ou les rampants, ou encore des produits vétérinaires destinés à lutter contre les puces et les tiques du chien ou du chat, selon l’étude Pesti’home effectuée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) en 2014 et tout juste publiée. Autre enseignement de l’étude, l’attention portée aux précautions d’emploi est très insuffisante. Ainsi un tiers des ménages utilise des anti-acariens ou des antirongeurs sans lire les notices, et c’est encore un quart qui ne les lisent jamais alors qu’ils recourent à un insecticide.

Les trottinettes électriques interdites au-delà de 25 km/h. Par ailleurs, ces engins ne pourront plus circuler sur le trottoir et seront cantonnés à la route et aux pistes cyclables.


 

Flash conso26 n°207 du 09/10/2019

Téléphoner à vélo est puni de 135 € d’amende. Le cycliste étant considéré comme un conducteur de véhicule, téléphoner à vélo est sanctionné par la même amende que celui qui téléphone au volant. Les cyclistes qui utilisent ou manipulent leur mobile lorsqu’ils circulent à vélo encourent une amende forfaitaire de 135 €. Mais, contrairement à l’utilisation d’un téléphone portable au volant d’une voiture, il n’y a pas, pour le conducteur de vélo, de retrait de 3 points du permis de conduire.

Des pastilles d’iode distribuées à 2 millions de Français pour prévenir le risque nucléaire .Des comprimés d’iode vont être mis à disposition des 2 200 000 personnes habitant les communes situées jusqu’à 20 kilomètres autour des 19 centrales nucléaires françaises. En cas d’accident nucléaire, l’iode radioactif rejeté dans l’atmosphère accroît le risque de cancer de la thyroïde. L’ingestion de comprimés d’iode stable permet de neutraliser cet effet. Les habitants et les établissements scolaires situés dans un rayon de 10 à 20 km autour d’une des 19 centrales nucléaires françaises reçoivent actuellement un courrier des pouvoirs publics leur permettant de retirer gratuitement leur boîte de comprimés d’iode stable dans les pharmacies participant à l’opération lancée par l’Autorité de sûreté nucléaire.

Pneus hiver : Toujours pas obligatoires. Contrairement aux rumeurs qui circulent sur Internet, les pneus hiver ne deviennent pas obligatoires dans certains départements à partir de ce 1er novembre. En fait, la situation n’évolue pas. Le ministère de l’Intérieur indique qu’aucune obligation nouvelle n’entrera en vigueur cet hiver sur ce sujet. Le panneau B26 (un pneu équipé de chaînes sur fond bleu) continuera donc d’imposer la monte de chaînes ou de chaussettes homologuées pour emprunter certaines routes enneigées. Les pneus hiver peuvent toutefois être acceptés par les forces de l’ordre si le B26 est adjoint d’un panonceau indiquant « pneus neige admis ».

Phishing : les faux sites bancaires envahissent la toile. Une recrudescence de faux sites bancaires sévit actuellement : un phénomène sur lequel alerte l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). L’institution qui contrôle les banques et assurances constate en effet que des escrocs falsifient en masse les pages Internet de nombreuses compagnies existantes. Ces contenus frauduleux sont « quasi intégralement identiques mais se présentent sous des noms différents ou avec quelques variations », prévient l’ACPR, qui a ainsi épinglé 60 sites illicites depuis la fin août, ajoutés à sa liste noire et transmis au Parquet de Paris, qui a entamé un travail d’enquête et de procédure judiciaire.

Cadmium dans les aliments : La faute aux engrais Le cadmium a beau faire partie des métaux lourds les plus toxiques et être classé « cancérogène certain » chez l’homme, toxique pour la reproduction, impliqué dans les dysfonctionnements rénaux et la fragilité osseuse avec des risques d’ostéoporose et de fractures, nous y sommes trop exposés et c’est via l’alimentation. En cause, selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), les épandages d’engrais minéraux phosphatés par les agriculteurs. Le cadmium migre dans les cultures et se retrouve dans notre assiette. Voilà le gouvernement informé, réduire l’exposition des consommateurs à la toxicité du cadmium dépend maintenant de lui.

Le pouvoir d’achat à la peine. Entre 2009 et 2018, le pouvoir d’achat par personne n’a pas bougé (+0,5%) malgré une hausse de 15% des revenus bruts des ménages selon une étude de l’INC basée sur les chiffres de l’Insee. La faute aux prix, qui ont augmenté de 10,5% sur cette période, avec deux postes douloureux : les charges de logement (+21%) et le coût des transports (+18%).


 

Flash conso26 n°206 du 25/09/2019

Mediator : 7 mois de procès en vue. Il aura fallu neuf ans aux deux magistrates chargées du dossier pour boucler l’instruction du Mediator. Il faudra pas moins de sept mois d’audience, à compter de ce lundi 23 septembre, pour tenir le procès pénal devant le tribunal correctionnel de Paris. Ce sera d’abord celui des laboratoires Servier poursuivis pour tromperie, tromperie aggravée, escroquerie, blessures et homicides involontaires et trafic d’influence. Les parties civiles, dont l’UFC-Que Choisir, seront près de 4 000 à demander réparation de leur préjudice. Beaucoup de victimes ont choisi d’autres voies de réparation : 3 600 ont été indemnisées par l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux (Oniam) pour un total de 115,9 millions d’euros facturés aux laboratoires Servier.

TVA sur les taxes : Stop à la double-peine fiscale ! Carburants, gaz, électricité, fioul… sur toutes ces dépenses contraintes qui ne font qu’augmenter, nous payons de la TVA, des taxes environnementales… mais aussi de la TVA sur ces taxes ! Et l’addition est particulièrement salée, puisqu’à elle seule cette « taxe sur la taxe » représente : Pour les carburants, plus de 6 € sur chaque plein d’essence, et plus de 5 € pour le diesel et, pour le chauffage, un surcoût sur la facture annuelle de 62 € par an pour les ménages chauffés au fioul, 56 € à l’électricité et 31 € au gaz. Au total,  c’est plus de 4,6 milliards d’euros de TVA sur les taxes environnementales chaque année, rien que sur l’énergie ! Exigeons l’arrêt de cette aberration fiscale, aussi injuste que coûteuse, en signant la pétition que vous trouverez sur notre site www.quechoisir.org

Dépannage à domicile : De la prison ferme pour le serrurier. Un homme de 42 ans a été condamné à 18 mois d’emprisonnement pour avoir surfacturé des interventions en urgence chez des particuliers en Île-de-France. L’UFC-Que Choisir s’était portée partie civile. Enfin une condamnation qui devrait peut-être freiner les arnaques commerciales d’artisans peu scrupuleux intervenant à domicile !

Projet de loi Anti-gaspillage et Economie Circulaire : Les sénateurs recentrent la consigne sur le réemploi et la réutilisation et lancent une offensive contre les déchets plastiques. Son intérêt environnemental était clairement insuffisant (à peine 1 à 2 kg de plastique recyclé par an et par habitant) au regard des vrais enjeux sur les déchets plastiques, de son coût pour les consommateurs et les contribuables, et des perturbations qu’elle aurait provoqué sur la collecte sélective et le tri.

Individualisation des frais de chauffage. Le gouvernement passe en force. Si le décret publié le 23 mai dernier paraissait tempérer les ardeurs du précédent gouvernement en matière d’individualisation des frais de chauffage en copropriété, son arrêté d’application est 100 % calibré pour faire la fortune des professionnels du comptage.

Sécurité des couches pour bébé. Le point sur les engagements pris par les professionnels. En février dernier, sous la pression des pouvoirs publics, les professionnels du secteur des couches pour bébés prenaient des engagements relatifs à la sécurité et à la loyauté de leurs produits, en particulier quant à la présence de substances dangereuses. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a fait un premier point d’étape plutôt rassurant sur les actions menées.

Un Français sur trois est à découvert au minimum tous les 3 mois. Malgré une légère amélioration du pouvoir d’achat, un tiers des Français finit à découvert au moins une fois tous les 3 mois auprès de leur banque. Pour financer leurs projets, de plus en plus de personnes puisent dans leur épargne ou ont recours au crédit à la consommation.


Flash conso26 n°205 du 04/09/2019

Aliments bio : Zéro pesticide, vraiment ? Pas encore phénomène de masse, le bio fait l’objet d’attentes toujours grandissantes et l’on veut désormais des produits AB moins chers mais plus verts. Au-delà des problématiques environnementales et sociales, c’est bien la santé qui demeure la première motivation d’achat des consommateurs de bio. Mais entre une logique commerciale de hausse de production de bio et les menaces qui pèsent sur les contrôles des résidus de pesticides, le bio reste-t-il propre ? Rappelons-le, le cahier des charges AB s’engage à ne pas utiliser d’intrants chimiques. Certes, tous les légumes et fruits bio que nous avons analysés ne sont pas exempts de résidus mais les doses très faibles retrouvées dans deux échantillons de pommes de terre et de lentilles bio semblent révéler des contaminations accidentelles qui peuvent survenir au champ, ou lors du transport ou d’un stockage avec des aliments traditionnels.

Lait : bio ou non, c’est idem : Pour les 15 laits, dont 8 bio, que nous avons analysés, nous n’observons pas de différence significative entre bio et conventionnel pour l’ensemble des paramètres étudiés. Aucun résidu de médicament ni de produit phytosanitaire n’est détecté par le laboratoire. Quant aux taux de dioxines et de PCB, des polluants organiques persistants qui s’accumulent de préférence dans les matières grasses, ils sont bien inférieurs aux limites réglementaires. Enfin, tous les produits présentent un profil semblable en acides gras, conforme aux normes réglementaires. Seul bémol, aucun, qu’il soit bio ou non, ne présente une teneur en oméga-3 significative, donc intéressante pour la santé.

Travaux d’économie d’énergie : À quelles aides avez-vous droit ? Simplification, fléchage vers les travaux les plus efficaces et renforcement des mesures pour les ménages aux revenus modestes : telles sont les orientations données cette année aux aides pour la rénovation énergétique des bâtiments. Plutôt que de se précipiter et de céder au chant des sirènes des vendeurs en tout genre, il convient dès lors de se rapprocher de l’un des 600 conseillers en rénovation énergétique du réseau Faire( Ademe) joignable sur le site :www.faire.fr et de se renseigner précisément sur les aides existantes.

CETA, le vote des députés. Vous l’avez entendu : les députés ont voté pour la ratification à 266 voix/ 213 contre… Et 74 abstentions. Si les abstentionnistes avaient voté contre, le projet de loi était rejeté…Pour votre parfaite information et au cas où vous souhaitiez publier sur votre site/bulletin, les votes des députés de votre département, voici le détail des votes : http://www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/(legislature)/15/(num)/2059. Aux Sénateurs de se positionner….  La date n’est pas encore fixée mais le projet de loi de ratification devrait, selon certaines sources, être examiné au Sénat en octobre. Nous pourrons relancer une action de sensibilisation des Sénateurs à la rentrée de Septembre.

Action de groupe contre GOOGLE Irlande et LLC. L’UFC-Que Choisir a lancé le 26 juin, une action de groupe contre Google pour non respect du RGPD et violation de la vie privée. Après avoir vainement tenté d’aboutir à un accord amiable, notre association demande que Google : mette fin à l’exploitation des données personnelles de ses utilisateurs collectées de façon illégales. obtienne un réel consentement de ses utilisateurs pour la collecte et le traitement de leurs données personnelles par ses services et applications, indemnise l’ensemble des consommateurs détenteurs d’un équipement Android (téléphone, tablette …) et titulaire d’un compte Google, à hauteur de 1000 euros au titre de la violation de la vie privée.


Flash conso26 n°204 du 27/06/2019

 

Fermeture estivale : Nos permanences seront fermées du 5 juillet au 1er septembre.  Notre prochaine lettre paraitra début septembre. Bonnes vacances !

SFAM : L’heure de la réparation a sonné. L’assureur spécialisé en téléphonie mobile, dont le siège est à Romans, cible de très nombreuses plaintes depuis 2 ans, vient d’être condamné à verser une amende de quelque 10 millions d’euros et à rembourser les victimes. L’UFC-Que Choisir, qui s’est impliquée depuis le début pour alerter les consommateurs sur les pratiques de la SFAM et pour aider les victimes dans leurs démarches, sera très attentive à ce que la procédure soit simple et permette réellement à toutes les victimes de l’assureur d’être indemnisées. En attendant, elle maintient bien évidemment sa plainte pour pratiques commerciales trompeuses déposée en août 2018.

Monnaies virtuelles : Facebook annonce la création de la libra. Le réseau social américain vient d’annoncer la création de sa filiale Calibra, dédiée à la libra. Cette monnaie virtuelle vise à faciliter et rendre accessibles au monde entier les transactions financières. Mais ce vernis humaniste cache-t-il une énième opportunité de collecter des données ? A l’heure où Facebook vient de se faire condamner pour opacité et collecte systématique des données personnelles : qu’en sera-t-il du traitement des informations financières ?

Moustiques, l’inexorable progression du moustique tigre. S’il n’était encore implanté que dans 20 départements il y a 5 ans, essentiellement dans le grand Sud, le moustique tigre en occupe déjà 51, dont la Drôme et l’Ardèche, en ce début d’été 2019. Dès qu’on pense avoir affaire à lui, il est important de le photographier pour signaler sa présence en envoyant la photo au portail officiel de signalement. Si c’est bien lui, hors secteur où il est déjà bien implanté, l’Entente interdépartementale de démoustication (EID) procédera à la démoustication.

Crèmes solaires. Le constat que nous faisons au fil des essais comparatifs de crèmes solaires, c’est qu’il semble difficile de se passer de filtres chimiques pour obtenir une crème solaire efficace : encore une fois, les produits bio obtiennent de mauvais résultats dans notre dernier test de crèmes solaires pour enfants concernant la protection contre les UVA. Or les UVA sont plus sournois que les UVB puisqu’ils sont facteurs de risque de cancer mais sans provoquer de coups de soleil. On peut ainsi se croire protégé par une crème qui ne jouera son rôle que contre les UVB. Pour choisir une crème qui protège efficacement de ces deux types d’UV et ne contienne pas d’ingrédient indésirable, reportez-vous à notre dernier test. Il s’agit de produits pour enfants mais ils sont adaptés à toute la famille.

CETA : hauts risques ! Après ne pas avoir empêché l’entrée en vigueur provisoire du CETA, (accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada) comme nous le réclamions avec 50 autres ONG, le gouvernement entend profiter de la torpeur estivale pour le faire ratifier par les parlementaires. Un projet de loi doit être discuté, le 3 juillet, en Conseil de Ministres, avant un examen rapide à l’Assemblée et au Sénat dans les quinze jours qui suivent. Les parlementaires comprendront-ils que cet accord est particulièrement inquiétant, entendront-ils l’appel de la société civile à ne pas le ratifier ? Comptez sur l’UFC-Que Choisir pour leur rappeler que « CETA…haut risques » !

Fruits et légumes. Les dessous peu ragoûtants des ventes sauvages. Les ventes au déballage de fruits et légumes se multiplient sur le bord des routes. Face au non-respect de la loi, la prudence est de mise. L’une des solutions serait « que les contrôles ne portent pas sur les vendeurs mais sur les sociétés qui les approvisionnent ». Très structurées, elles multiplient les implantations et font travailler les vendeurs sous le statut d’auto­entrepreneur, souvent dans des conditions difficiles. « Il s’agit d’un fonctionnement semi-mafieux », alertent les professionnels. Ils ne demandent pas l’interdiction des ventes au déballage mais un redoublement des contrôles de la répression des fraudes et de l’inspection du travail.


Flash conso26 n°203 du 12/06/2019

Nausées et vomissements : Des médicaments à éviter.Trois médicaments indiqués contre la nausée ou les vomissements sont à présent déconseillés (Motilium, Primpéran, Vogalène). Cela vaut particulièrement pour les enfants et les personnes âgées. En cause, les effets secondaires graves que peuvent occasionner ces traitements.

Energie moins chère ensemble : Nouvelle campagne pour échapper aux hausses des tarifs. Alors que le tarif réglementé de l’électricité a bondi de près de 6 % au 1er juin, avant une possible prochaine hausse en août, que celui du gaz devrait connaître le même sort inflationniste avant de prochainement disparaître, l’UFC-Que Choisir entend tout mettre en œuvre pour permettre aux consommateurs d’échapper à ces flambées tarifaires. Dans ce cadre, l’association lance une nouvelle campagne nationale « Energie moins chère ensemble » pour les abonnés au gaz naturel et à l’électricité, et, compte tenu de l’arrivée de fournisseurs alternatifs dans certaines zones desservies par des entreprises locales de distribution, ouvre cette année l’opération à Grenoble, Metz et Strasbourg.

Consommation responsable : 33 réflexes à adopter au quotidien, recommandés par l’Institut National de la Consommation.

Inc-conso.fr. Exemple : 3 réflexes pour limiter les déchets -J’arrête les bouteilles en plastique -J’appose un Stop pub sur ma boîte à lettres- Je fais mes courses en vrac.

Une amende de 15 euros par jour pour un syndic qui ne répond pas ! Le syndic dispose d’un mois pour transmettre les documents demandés par le conseil syndical de l’immeuble. À défaut de remise des pièces, une amende de 15 euros par jour de retard est encourue par le gestionnaire. Cette pénalité est imputée sur ses honoraires.

L’oubli des niches fiscales fait perdre 1 650 € par an à chaque foyer. Dons, dépenses de scolarité, frais réels, travaux d’économie énergie…. Par ignorance ou par oubli, de nombreux avantages fiscaux ne sont pas déclarés aux impôts. Ainsi, chaque année, ce sont plusieurs milliards d’euros non réclamés par les contribuables qui sont laissés dans les caisses de l’État.

Moteurs Renault : L’UFC-QUE CHOISIR met en demeure les constructeurs Renault, Dacia, Nissan et Mercedes. Alertée par de nombreux consommateurs, l’UFC Que Choisir met en garde les consommateurs propriétaires d’un véhicule du groupe Renault/Nissan et Mercedes équipés d’un moteur essence 1.2 TCe et 1.2 DIG T construit entre 2012 et 2016. Un défaut de fabrication (vice caché) peut affecter leur véhicule. Le premier symptôme est une surconsommation d’huile qui peut entraîner jusqu’à la casse du moteur. Notre association a contacté Renault qui ne souhaite pas informer l’ensemble des propriétaires et entend régler les dossiers au cas par cas. Vous pouvez consulter l’actualité publiée sur le site www.quechoisir.org.

Alibaba : L’UFC-Que Choisir dénonce les pratiques de son site AliExpress. Dans le cadre d’une action coordonnée entre sept associations de consommateurs européennes, l’UFC-Que Choisir alerte les consommateurs sur les risques liés aux achats sur le site AliExpress et saisit les autorités françaises pour que ces pratiques, que nous estimons illégales et/ou abusives, soient sanctionnées. AliExpress est une plate-forme marchande qui relie des vendeurs, principalement basés en Chine, à des consommateurs notamment européens. Devant le succès grandissant de cette place de marché, l’UFC-Que Choisir a analysé les conditions générales du site qui s’avèrent abusives.


 

Flash conso26 n°202 du 28/05/2019

Imposons le Nutriscore dans toute l’Europe. Nous demandons à la Commission européenne d’imposer l’étiquetage simplifié « Nutriscore » sur les produits alimentaires, pour garantir une information nutritionnelle de qualité aux consommateurs européens et protéger leur santé. Soutenez cette initiative en signant la pétition sur le site national https://www.quechoisir.org/

Santé. Le mythe de l’allergie à l’iode. Nombreuses sont les personnes qui pensent être allergiques à l’iode. Les professionnels de santé eux-mêmes peuvent craindre pour elles une réaction allergique en cas d’examen d’imagerie utilisant des produits contenant de l’iode. Et pourtant, l’allergie à l’iode n’existe pas. Le réseau français des centres régionaux de pharmacovigilance l’a rappelé récemment. Ainsi, vous pouvez très bien être allergique aux huîtres, aux crevettes ou à la Bétadine et ne pas l’être aux produits de contraste iodés.

Alimentation : L’abricot bientôt hors circuit court ? Les producteurs fermiers d’abricots seront bientôt tenus de respecter les règles de calibrage et d’emballage déjà en vigueur pour les détaillants, a décidé l’Interprofession des fruits et légumes frais (Interfel). Pour la Confédération paysanne, il s’agit d’une « attaque contre les circuits courts ». L’Interfel répond que cette mesure favorise une « montée en gamme ».

Lumière bleue et éclairage LED : Une toxicité qui se confirme, surtout pour les enfants. L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a publié un rapport sur les risques associés à tous les objets utilisant des LED, des lampes aux écrans. Perturbation des rythmes biologiques et toxicité rétinienne sont au centre des préoccupations.

Appels vers l’Union européenne : Les opérateurs sont contraints de baisser leurs tarifs. Depuis le 15 mai les prix de tous les appels et SMS émis depuis la France vers l’Union européenne sont plafonnés. Cette mesure favorable aux consommateurs représente un pas de plus vers un vrai marché unique des télécommunications.

Pénurie de Solupred, de Cortancyl et de leurs génériques dans les pharmacies.Les pharmacies et les hôpitaux connaissent d’importantes tensions d’approvisionnement des anti-inflammatoires à base de prednisone et de prednisolone. Pour éviter une rupture de stock, l’ANSM recommande aux médecins de réserver la prescription de ces médicaments aux seuls patients pour qui ces corticoïdes sont indispensables, tout en demandant aux laboratoires français qui ont pris du retard dans leur fabrication de procéder à des importations. Nous aimerions avoir des explications sérieuses expliquant cette pénurie.

Linky : l’affichage de la consommation en euros se fait attendre. La loi impose qu’un boitier installé à l’intérieur des logements indique la consommation d’électricité en temps réel – et en euros – dans les foyers qui bénéficient du chèque énergie. Quatre ans après la promulgation de la loi et un dernier report de la mesure expiré il y a déjà un an, rien n’a été fait, pour une question de coût du dispositif.

Pommes certifiées HVE de Leclerc : Et l’emballage ?! Les chaînes d’hypermarchés E. Leclerc mettent en vente des pommes  dotées d’une certification « HVE » (haute valeur environnementale) qui distingue les exploitations respectueuses de l’environnement. Tout en participant, hélas, au suremballage de ces pommes…


 

Flash conso26 n°201 du 09/05/2019

Déclaration de revenu : rectificatif : Pour le département de l’Ardèche, la date limite pour faire sa déclaration sur internet est le 21 mai 2019.

Billets d’avion : Attention au contrôle de carte bancaire à l’embarquement. Certaines compagnies aériennes, pour des raisons de sécurité, refusent de laisser embarquer les passagers s’ils ne présentent pas la carte bancaire ayant servi à réserver le voyage. Soyez vigilant au moment de réserver pour ne pas vous retrouver bloqué à l’aéroport.

Energie Moins Chère Ensemble : campagne 2019. L’UFC Que Choisir a adopté les modalités d’une nouvelle campagne « Energie Moins Chère Ensemble », articulée autour des mêmes lots que la précédente (gaz et électricité classique à prix ferme 2 ans, soutien aux petits producteurs d’électricité renouvelable à prix ferme 1 an). Comme toujours, l’objectif est d’offrir aux consommateurs des prix attractifs permettant de réduire leur facture et une sécurité juridique (contrat sûr, accompagnement en cas d’éventuelles réclamations). Vous pourrez consulter cet été les modalités d’inscription sur notre site www.drome.ufcquechoisir.fr ou nous laisser un message à : conseil01@drome.ufcquechoisir.fr

Dioxyde de titane (E171) : Passons immédiatement à l’interdiction pour les aliments, les médicaments et les cosmétiques ! Utilisé dans de nombreux produits alimentaires (les pâtisseries, les produits chocolatés, les bonbons et certains plats cuisinés pour les rendre plus blancs ou plus épais), le dioxyde de titane, additif indiqué sur les étiquettes par le sigle E171, sera interdit en France à partir du 1er janvier 2020. Constitué de nanoparticules, il est suspecté d’avoir des effets nocifs sur la santé. UFC Que Choisir demande une extension de cette interdiction aux nombreux médicaments et produits cosmétiques susceptibles d’être ingérés.

Dépannage à domicile : L’arnaque au prospectus, toujours et encore. Les escrocs n’ont pas de limite. En témoigne ce nouveau carton de numéros d’urgence avec le logo de la mairie de Paris qui inonde les boîtes aux lettres. Et qui n’a en réalité rien à voir avec la mairie de Paris. Vous recevez certainement le même type de mémo aux couleurs de votre ville : méfiance.

Abonnés Orange : Ce qu’il faut savoir sur l’arrêt du cloud. Suite à la décision d’Orange de mettre fin à son service de stockage en ligne, des abonnés pourraient voir certains de leurs fichiers disparaître à tout jamais. Pour éviter ce genre de désagrément à l’avenir, lisez nos conseils pour sauvegarder ses données.

Génériques ou princeps ? Une base de données de 3,5 millions de patients a été étudiée par des chercheurs américains pour confronter des effets cliniques des médicaments de marque et ceux de leurs génériques. Résultats : ils sont comparables.

Service médical rendu insuffisant : 15%, c’est la proportion des médicaments qui se voient attribuer un service médical insuffisant. Cette étiquette indique que l’intérêt du médicament (compte tenu de son efficacité, de ses risques, de la gravité de l’affection qu’il vise…) est trop faible pour justifier un remboursement par l’assurance maladie


Flash conso26 n°200 du 30/04/2019

 

Retrait d’espèces ou « cash back » chez les commerçants : Tout est prêt pour que le cash back devienne opérationnel en France comme il l’est déjà en Allemagne, en Belgique ou au Royaume Uni. Le principe est simple ; il permet un retrait d’espèces avec sa carte bancaire chez les commerçants proposant ce service. Le client qui règle ses achats par carte peut demander au vendeur de majorer la facture due et récupérer la différence en espèces. C’est une prestation prévue par la loi et le client pourra récupérer jusqu’à 60 €. Le commerçant proposant un tel service doit l’indiquer par affichette et, s’il le facture, préciser le montant de sa commission.

Lessives liquides : à éviter ! : Les lessives liquides écrasent le marché avec 60% des ventes quand celles en poudre atteignent péniblement 10%, et cela malgré une place très négative dans nos évaluations. En effet le succès des lessives liquides est inversement proportionnel à leur performance de lavage, plutôt médiocre, ainsi qu’à leur teneur en substances allergisantes, très significative. Nos tests d’efficacité à consulter sur https://www.quechoisir.org/. et nos analyses sur les allergènes les classent invariablement en bas du tableau, loin derrière les lessives en poudre.

Crédit immobilier/clause de domiciliation Les emprunteurs libérés : L’ouverture d’un compte bancaire sur lequel les revenus des emprunteurs doivent être domiciliés est généralement une condition préalable imposée par les banques pour l’obtention d’un crédit immobilier. De tels agissements, régulièrement dénoncés par l’UFC-Que Choisir, ont poussé la Commission des clauses abusives à recommander la suppression de telles clauses dès 2004. La mobilité bancaire en France est l’une des plus faibles d’Europe, pourtant les économies réalisables sont loin d’être anodines, et sont évaluées à 1,6 milliards d’euros.

Déclaration de reven : Pour les départements de la Drôme et l’Ardèche. La date limite pour faire sa déclaration sur internet est le 28 mai 2019.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens  risquent d’aggraver les infections : En vente libre dans les pharmacies, les Anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS), tels que   l’ibuprofène ou le kétoprofène, sont largement utilisés pour soulager rapidement la douleur ou réduire fièvre et inflammations. Ces médicaments ne sont toutefois pas sans risque pour la santé, selon l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).  Elle recommande de privilégier le paracétamol en cas de douleur ou de fièvre.

TVA payée sur les taxes : Abolissons la double-peine fiscale ! :Alors que le Grand débat national a mis en évidence la demande d’équité devant l’impôt des Français, l’UFC-Que Choisir alerte aujourd’hui les consommateurs sur la double-peine fiscale dont ils sont victimes. En effet, bien qu’ils l’ignorent souvent, les consommateurs paient de la TVA sur de nombreuses taxes et contributions, pour un montant qui dépasse 4,6 milliards d’euros rien que pour l’énergie. L’Association interpelle donc le gouvernement pour que soit mis fin à cette aberration fiscale. Cette suppression serait en outre un rempart salutaire contre la hausse spectaculaire à venir du tarif réglementé de l’électricité (+ 5,9 %).

Baisse significative des dons en France : France Générosité qui a une vision globale du secteur caritatif a constaté une baisse forte de 6,51 % à la fin du premier semestre 2018. 140 000 associations se disent actuellement en souffrance.


Flash conso26 n° 199 du 18/04/2019

 

Faire ou ne pas faire la mise à jour logicielle . Il existe deux types de mises à jour : les correctives, indispensables au bon fonctionnement de votre appareil, et les évolutives qui ajoutent des fonctionnalités parfois si lourdes qu’elles peuvent bloquer votre appareil et le rendre obsolète. Aux côtés de nombreux professionnels du secteur, nous demandons que les éditeurs soient obligés de nous proposer  ces deux types de mise à jour distinctement avec un principe de consentement explicite.

Vente encadrée de médicaments en grandes surfaces. L’ordonnance de l’Autorité de la Concurrence est sur la table, aux Sénateurs de s’en saisir. Alors que l’Autorité de la Concurrence vient de rendre son avis sur la distribution des médicaments, l’UFC–Que Choisir se félicite du soutien réitéré à sa proposition de libéralisation encadrée de la vente de médicaments sans ordonnance. La présence d’un pharmacien nous paraît indispensable pour l’information sur les médicaments délivrés.

Notre association UFC Drôme propose à sa fédération un texte en vue d’un projet de loi. « Les grandes enseignes de commerce sur internet ouvrent leur MARKET PLACE  à d’autres entreprises afin que celles-ci bénéficient  de leur notoriété. Les consommateurs internautes accédant à ces MARKET PLACE, déstabilisés par un flot d’informations agressives, ne voient pas qu’ils ont changé de fournisseurs et croient trop souvent avoir affaire à l’enseigne réputée mise en avant. Or celle-ci n’a aucune responsabilité dans la transaction. Il serait souhaitable que l’enseigne titulaire du MARKET PLACE soit considérée juridiquement comme le vendeur, et assume ainsi la responsabilité tant de la réalisation du contrat que des garanties. »

Alimentation : La Belgique adopte le Nutri-Score. Dans le combat pour une information nutritionnelle compréhensible par le consommateur, le logo français Nutri-Score, dont UFC Que Choisir est à l’origine, prend de l’avance face aux autres étiquetages en lice. Après l’Hexagone, c’est au Plat Pays de l’adopter officiellement.

Nouvelle organisation régionale. Dans le cadre de la nouvelle organisation administrative, les unions régionales UFC Que Choisir Auvergne et Rhône -Alpes fusionnent en une seule entité : UFC Que Choisir Auvergne -Rhône -Alpes (ARA).

Lors de notre Assemblée Générale de la Drôme. Le service des douanes nous a communiqué une adresse  mail nous permettant de faire des signalements d’opérations frauduleuses ou illicites : crpc-lyon@douane.finances.gouv.fr

Rénovation énergétique : Gare aux arnaques à 1 €. Isoler ses combles perdus pour 1 € ou remplacer sa chaudière au fioul pour 1 €, c’est inespéré. Pourtant ces offres existent bel et bien, mais les sociétés de démarchage sans scrupules ont flairé le bon filon. Gare aux arnaques, de nombreux ménages en sont victimes.

L’IFI a rapporté 3 milliards d’euros de moins que l’ISF. D’après les chiffres du ministère de l’Action et des comptes publics, les recettes issues des déclarations spontanées d’ISF (Impôt de solidarité sur la fortune) se sont élevées à 4,2 milliards d’euros en 2017, alors que celles provenant de l’IFI (Impôt sur la fortune immobilière) n’ont atteint que 1,3 milliard d’euros en 2018.


Flash conso26 n° 198 du 04/04/2019

 Les membres du Conseil d’Administration se sont réunis pour élire notre nouveau Président Noël TAVENARD en remplacement de Guy TABARDEL qui n’a pas souhaité renouveler son mandat.

Les restaurants trop peu contrôlés. La Cour des comptes qui consacre un chapitre à la sécurité sanitaire de l’alimentation nous apprend qu’un établissement de restauration est contrôlé en moyenne tous les quinze ans par les services de l’État. Autre reproche, il n’y aucune publicité sur ces contrôles alors qu’elle est pourtant obligatoire. « La publication des résultats pourrait porter préjudice aux établissements contrôlés par rapport à ceux qui ne l’ont pas été » répond la répression des fraudes. Cette objection est rejetée par la Cour des comptes, qui juge la situation « anormale qu’elle qu’en soit la justification ».

62 % des français achètent des vêtements d’occasion. C’est ce que nous apprend Eco TLC, l’éco organisme chargé du recyclage des textiles, du linge et des chaussures. L’habitude est donc prise de s’habiller à moindre prix en ligne ou en boutique, dépôts-vente, friperies….

Grand débat national : Le succès de la Contribution des Consommateurs appelle une Loi Consommation. Alors que la première étape du Grand Débat s’est achevée, l’UFC-Que Choisir a rendu publics les résultats de la Contribution des Consommateurs pour libérer 9 milliards d’euros de pouvoir d’achat, que plus de 100 000 consommateurs ont soutenu. Les résultats montrent que leurs attentes sont fortes, tant en termes de pouvoir d’achat que d’émergence d’une consommation plus durable. L’association a remis  les résultats au gouvernement, et l’a appelé à mettre en chantier dès cette année la loi Consommation qui manque à ce quinquennat.

Les perruques des femmes atteintes du cancer sont remboursées à 100 %. Les prothèses capillaires utilisées par les femmes traitées pour des cancers sont désormais intégralement prises en charge, dans la limite de 350 €. C’est une bonne nouvelle pour les malades, car depuis 12 ans, le remboursement était plafonné à 125 €.

Réparation automobile : Pièces d’occasion. Le client est libre d’accepter ou non les pièces d’occasion proposées par le garagiste. Depuis le 1er avril 2019, les garagistes devront clairement informer les automobilistes sur la possibilité de faire remplacer les éléments défectueux de leur véhicule par des pièces de seconde main, avec à la clef 30 à 50 % d’économie. Une fois informés, les clients seront libres d’accepter ou de refuser.

Des étiquettes-énergie plus claires sur l’électroménager dès 2021. Lave-vaisselle, machines à laver, téléviseurs, réfrigérateurs… Dès mars 2021, les appareils électroménagers seront estampillés d’un nouvel étiquetage énergétique. La classification « A+ », « A++ » et « A+++ » sera supprimée et remplacée par une échelle allant de A à G.

Pesticides dans les communes : Le zéro phyto progresse. Si les particuliers ne peuvent plus acheter de pesticides chimiques depuis le 1er janvier 2019, l’interdiction remonte à début 2017 pour les communes. Le zéro phyto n’y est pas encore la règle, mais il progresse. De fait, 67 % des communes qui ont participé à son enquête depuis 2017 n’utilisent plus aucun pesticide pour leurs espaces extérieurs, y compris les terrains de sport et les cimetières. Pourtant, ces deux espaces étaient exclus de l’interdiction de traiter, tant les usagers y étaient réputés sensibles à la moindre herbe folle qui ferait tache. C’est une performance qu’on peut saluer, elle va bien au-delà des impératifs de la loi Labbé en vigueur depuis deux ans. De nombreux maires semblent donc avoir avancé dans l’indispensable lutte contre l’utilisation des pesticides, tant pour la santé de leurs administrés que la préservation de l’environnement, c’est une bonne nouvelle.


 

Flash conso26 n° 197 du 20/03/2019

Augmentation des prix en grande surface : 4,2% de hausse des prix en hypermarché et 3,1% en supermarché ! C’est le constat réalisé par le cabinet Nielson entre le 26 janvier et le 9 février 2019 sur les 100 références de produits de grande consommation les plus vendus. Cette inflation est l’une des conséquences de la loi alimentation. Ce constat confirme l’étude faite par UFC Que Choisir.

L‘UFC-QUE CHOISIR engage une action de groupe contre FREE MOBILE. Free Mobile propose la location de téléphone mobile à ses abonnés. Notre action a pour objectif d’obtenir le remboursement des frais appliqués illégalement aux consommateurs lors de la restitution de l’appareil. Plus précisément Free Mobile facture des frais de non restitution de l’appareil alors que le consommateur peut prouver sa réception ou des frais pour restitution d’un téléphone en mauvais état sans prendre en compte l’usure de l’appareil.

Alimentation : La publicité pour enfants bientôt encadrée ? Le vote de la loi antimalbouffe à l’Assemblée nationale le 21 février 2019 a permis aux élus de débattre de la nécessité d’encadrer la publicité alimentaire à destination des enfants et des adolescents. Il en ressort une proposition en demi-teinte, premier pas vers une régulation du marketing visant les plus jeunes.

Contenus et services numériques : L’Europe au secours des consommateurs ? C’est une information qui est presque passée inaperçue, pourtant elle est de taille. Les législateurs européens se sont mis d’accord sur une législation dont l’objectif est de faire progresser les droits des consommateurs européens en cas de service numérique défectueux. Ils proposent un texte pour protéger les consommateurs dans le cadre de la fourniture de contenus et de services numériques (logiciels, jeux, musique en streaming, vidéo à la demande, applications). A l’heure où ces derniers sont de plus en plus plébiscités, il est indispensable qu’un cadre juridique s’applique au sein du marché unique.

Arnaque en ligne : Le vol de formulaire agit en secret. Le formjacking est un danger invisible, qui s’infiltre dans le code de sites d’e-commerce. Cette arnaque, dont certaines sociétés renommées ont été victimes en 2018, est indétectable par le consommateur, qui se fait dérober ses données personnelles lors d’une opération d’achat en ligne. Préférez les systèmes de paiement en ligne dotés d’une sécurisation renforcée comme le 3D-Secure (code unique de validation reçu par SMS).

Accident provoqué par un chien. Les propriétaires de chiens à l’origine d’un accident sont responsables, même en l’absence de contact avec la victime. Par exemple les propriétaires des chiens non tenus en laisse qui causent l’emballement d’un cheval et la chute de la cavalière doivent indemniser la victime. Et ce, même si les deux animaux ne se sont pas approchés à moins de dix mètres.

Pollution sonore : 10,7 mois de vie en bonne santé sont perdus en moyenne par les habitants de la région Ile de France à cause des nuisances sonores générées par les transports routiers ferroviaires et aériens. Mais Paris n’est malheureusement pas la seule ville concernée par ces nuisances.

Le timbre fiscal désormais dématérialisé. Il est disponible en format électronique sur le site timbres.impots.gouv.fr


Flash conso26 n° 196 du 06/03/2019

Assemblée Générale de l’UFC QUE CHOISIR Drôme . Elle se tiendra le jeudi 14 mars, à 18h00 précises (émargement à partir de 17h00), Salle Maurice Pic, Hôtel du Département, bd. Edouard Herriot, Valence. Nous aurons le plaisir d’accueillir Monsieur David CUGNETTI, adjoint au directeur régional des douanes de Lyon qui interviendra sur le thème : « la contrefaçon : lutte et incidences économiques pour les fabricants et les consommateurs »

Lumière bleue : Pas de quoi voir rouge ! La lumière bleue des écrans de smartphones et d’ordinateurs rendrait aveugle en provoquant une autodestruction de la rétine. Elle favoriserait l’apparition de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Si cette inquiétude est justifiée, quelles sont les solutions efficaces pour se prémunir de la lumière bleue ?  Les verres antilumière bleue ne la filtrant que très peu, il vaut mieux agir à la source, avec des solutions simples et gratuites à la portée de tous. On peut diminuer la luminosité de son écran. Ce qui, au passage, favorisera une décharge beaucoup plus lente de la batterie. Pour finir, lorsqu’on a le choix, rien de mieux, pour les adultes comme pour les enfants, de se détourner des écrans au profit d’autres activités.

L’UFC-Que Choisir obtient la condamnation de Google. Après Twitter en août dernier, l’UFC-Que Choisir se félicite d’une nouvelle victoire dans son combat pour permettre aux consommateurs de garder la main sur leurs données personnelles. En ce mois de février, Google a été condamné, par le Tribunal de Grande Instance de Paris pour 209 clauses abusives et illicites qui ne respectent pas la vie privée des consommateurs. Après 5 ans de procédure, ce jugement qui reste susceptible d’appel, est une importante avancée pour les consommateurs.

Grand débat national : Les premiers résultats de la Contribution des Consommateurs portée par l’UFC–Que Choisir a déjà recueilli plus de 80 000 signatures de soutien. Parmi les douze mesures concrètes en faveur du pouvoir d’achat proposées, les plus attendues par les votants concernent l’environnement, la santé, l’alimentation et la banque. Forte du soutien des consommateurs, qu’elle appelle à amplifier, l’association entend imposer dans le cadre du débat public l’idée d’une loi consommation, grande absente de ce début de quinquennat.

Antidouleurs : Trop de prescriptions d’antalgiques opioïdes. Les autorités sanitaires s’alarment du nombre croissant de prescriptions d’antidouleurs opioïdes, de tramadol principalement, délivrés aux personnes souffrant de douleurs aiguës ou chroniques. Ces médicaments ont beau être utiles, ils peuvent donner lieu à une accoutumance, voire une dépendance. Conséquence, les cas de mésusage explosent et leurs complications avec.

Salon de l’agriculture : Des visiteurs en quête de transparence. L’édition 2019 du Salon de l’agriculture aura été marquée par une grande demande de transparence. Les visiteurs ont beaucoup questionné les agriculteurs sur la manière dont est fabriquée leur alimentation. En face, les professionnels ont ajusté leur communication aux nouvelles habitudes de consommation.

Programme Green NCAP : Pour des voitures plus propres. Alors que les restrictions de circulation des véhicules les plus polluants se multiplient, l’UFC-Que Choisir s’associe au nouveau programme Green NCAP qui vise à récompenser les voitures les plus écologiques.


Flash conso26 n° 194 du 06/02/2019

Données personnelles : Pourquoi la Cnil a sanctionné Google si lourdement. La Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés) vient d’infliger à Google une amende record de 50 millions d’euros. Motif ? L’entreprise ne respecte pas le nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD).

Couches pour bébés : Un rapport public confirme la présence de substances dangereuses. Saisie par le gouvernement sur la question de la sécurité des couches pour bébé, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a remis le 23 janvier 2019 son rapport. Conclusion, la présence de substances chimiques dangereuses a été mise en évidence. L’agence n’exclut pas, dans l’état actuel des connaissances, un possible risque sanitaire lié au port des couches jetables. L’une des premières mesures devrait ainsi être de rendre obligatoire l’information sur les traitements utilisés. En attendant, les parents ont intérêt à préférer pour l’instant les couches sans parfum et contenant de la cellulose certifiée TCF (« Totally Chlorine Free ») ou les couches en tissu lavables.

Linky : Afficheur déporté, l’UFC-Que Choisir saisit le Conseil d’Etat. Faute de réponse du Ministre de la Transition Énergétique à l’alerte adressée au mois de septembre dernier et alors que la date butoir pour la mise en place gratuite des afficheurs déportés pour les ménages précaires, exigée par la Loi de Transition énergétique, a expiré depuis près d’un mois, l’UFC-Que Choisir saisit le Conseil d’Etat pour sanctionner l’inaction gouvernementale défavorable au pouvoir d’achat des Français. L’afficheur déporté permet l’information en temps réel des ménages précaires sur leur consommation électrique, élément déterminant pour une meilleure maîtrise de leur consommation et donc un gain de pouvoir d’achat.

Complémentaires santé : Fortes hausses des tarifs en 2019. Face aux augmentations inédites des tarifs des complémentaires santé, attestées par les nombreux documents transmis à Que Choisir, la résiliation à tout moment doit devenir une réalité. Promis juré, la mise en œuvre du reste à charge (RAC) zéro n’aura pas d’incidence sur les tarifs des complémentaires santé, selon la ministre de la santé. Et pourtant, sur la base du millier d’échéanciers qui nous ont été transmis suite à un appel à témoignages, nous sommes en mesure d’établir une progression des tarifs entre 2018 et 2019 de près de 8 % en moyenne.

Prolongation du Prêt à Taux Zéro jusqu’en 2021. Pour aider les ménages à rénover leurs logements, la loi de finances pour 2019 proroge l’éco-PTZ pour 3 années supplémentaires. Le texte simplifie également l’accès au dispositif pour les particuliers et les copropriétés en supprimant l’exigence d’un bouquet de travaux et en rendant éligibles les logements achevés depuis plus de 2 ans.

Historique de la voiture d’occasion qu’on veut acheter : un site pour éviter de mauvaises surprises. Le test ayant été concluant, le ministère de l’Intérieur vient de mettre en ligne la plateforme HistoVec. Service public gratuit, ce site permet aux potentiels acheteurs de s’informer sur l’historique d’un véhicule d’occasion.

Bio, un peu moins de cuivre ! Même s’il est autorisé, le cuivre (à la base de la bouillie bordelaise) ne doit pas dépasser, selon les autorités européennes, 4kg par hectare et par an en moyenne sur 7 ans.

 

Flash conso26 n° 195 du 23/02/2019

Données personnelles : Pourquoi la Cnil a sanctionné Google si lourdement. La Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés) vient d’infliger à Google une amende record de 50 millions d’euros. Motif ? L’entreprise ne respecte pas le nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD).

Couches pour bébés : Un rapport public confirme la présence de substances dangereuses. Saisie par le gouvernement sur la question de la sécurité des couches pour bébé, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a remis le 23 janvier 2019 son rapport. Conclusion, la présence de substances chimiques dangereuses a été mise en évidence. L’agence n’exclut pas, dans l’état actuel des connaissances, un possible risque sanitaire lié au port des couches jetables. L’une des premières mesures devrait ainsi être de rendre obligatoire l’information sur les traitements utilisés. En attendant, les parents ont intérêt à préférer pour l’instant les couches sans parfum et contenant de la cellulose certifiée TCF (« Totally Chlorine Free ») ou les couches en tissu lavables.

Linky : Afficheur déporté, l’UFC-Que Choisir saisit le Conseil d’Etat. Faute de réponse du Ministre de la Transition Énergétique à l’alerte adressée au mois de septembre dernier et alors que la date butoir pour la mise en place gratuite des afficheurs déportés pour les ménages précaires, exigée par la Loi de Transition énergétique, a expiré depuis près d’un mois, l’UFC-Que Choisir saisit le Conseil d’Etat pour sanctionner l’inaction gouvernementale défavorable au pouvoir d’achat des Français. L’afficheur déporté permet l’information en temps réel des ménages précaires sur leur consommation électrique, élément déterminant pour une meilleure maîtrise de leur consommation et donc un gain de pouvoir d’achat.

Complémentaires santé : Fortes hausses des tarifs en 2019. Face aux augmentations inédites des tarifs des complémentaires santé, attestées par les nombreux documents transmis à Que Choisir, la résiliation à tout moment doit devenir une réalité. Promis juré, la mise en œuvre du reste à charge (RAC) zéro n’aura pas d’incidence sur les tarifs des complémentaires santé, selon la ministre de la santé. Et pourtant, sur la base du millier d’échéanciers qui nous ont été transmis suite à un appel à témoignages, nous sommes en mesure d’établir une progression des tarifs entre 2018 et 2019 de près de 8 % en moyenne.

Prolongation du Prêt à Taux Zéro jusqu’en 2021. Pour aider les ménages à rénover leurs logements, la loi de finances pour 2019 proroge l’éco-PTZ pour 3 années supplémentaires. Le texte simplifie également l’accès au dispositif pour les particuliers et les copropriétés en supprimant l’exigence d’un bouquet de travaux et en rendant éligibles les logements achevés depuis plus de 2 ans.

Historique de la voiture d’occasion qu’on veut acheter : un site pour éviter de mauvaises surprises. Le test ayant été concluant, le ministère de l’Intérieur vient de mettre en ligne la plateforme HistoVec. Service public gratuit, ce site permet aux potentiels acheteurs de s’informer sur l’historique d’un véhicule d’occasion.

Bio, un peu moins de cuivre ! Même s’il est autorisé, le cuivre (à la base de la bouillie bordelaise) ne doit pas dépasser, selon les autorités européennes, 4kg par hectare et par an en moyenne sur 7 ans.


Flash conso26 n° 193 du 23/01/2019

Facture d’électricité : Attention à l’arnaque du remboursement de la CSPE. On vous téléphone pour vous assurer que vous pouvez obtenir le remboursement de la CSPE (contribution au service public de l’électricité), une taxe qui pèse de plus en plus lourd sur les factures d’électricité. Raccrochez… votre interlocuteur veut juste vous soutirer de l’argent !

Vente-privée : Tromperie sur les prix de référence. Grâce à ses remises de 50, 60 voire 70 % sur de nombreux produits tout au long de l’année, le site français Vente-privée s’est rapidement imposé comme l’un des principaux sites marchands français. Mais le site leader des ventes privées sur Internet est renvoyé devant le procureur de la République de Bobigny pour avoir trafiqué ses prix d’origine de façon à enjoliver les rabais affichés. Il était temps !

Soins dentaires et lunetterie. Les primes que nous devons payer pour les complémentaires santé n’arrêtent pas d’augmenter, diminuant les revenus et pesant lourd dans le budget des ménages. Qui va payer le reste à charge zéro pour la lunetterie, les prothèses dentaires et auditives ? La sécurité sociale règlera l’essentiel, 750 millions d’euros, mais les complémentaires devront débourser 250 millions. Le gouvernement voudrait que cette avancée soit prise en charge sans augmentation des cotisations, arguant du fait que les frais de gestions sont trop élevés (20% pour 4% pour la sécurité sociale), ainsi que les rémunérations de certains dirigeants. Il faut craindre alors une augmentation des tarifs. Plus que jamais, il faudra bien choisir sa complémentaire santé, en s’aidant du site de Que Choisir, « comparateur mutuelle ».

Trois comparateurs UFC à consulter sur le site Que Choisir.org. Les pneus hiver, les forfaits téléphones mobiles, les aspirateurs balais.

Dioxyde de titane : Finalement bientôt interdit ! Décidément, c’est la semaine des revirements… Après avoir publiquement annoncé qu’il ne signerait pas l’arrêté de suspension de l’utilisation du dioxyde de titane (colorant E171) dans les produits alimentaires, pourtant inscrit dans la Loi alimentation sous l’impulsion notamment de notre association, Bruno Le Maire, qui a réuni en urgence l’UFC-Que Choisir et les autres signataires de la Tribune l’interpellant sur le sujet a fort heureusement rétropédalé…Si l’on doit se réjouir de cette prise de position s’agissant des produits alimentaires, le problème reste néanmoins entier pour les médicaments et les cosmétiques. Nos tests ont en effet souligné la présence de l’E171, au-delà de l’alimentaire, dans les cosmétiques et les médicaments. Il serait donc bon que les pouvoirs publics prennent le problème dans sa globalité. Mais, aujourd’hui, ne boudons pas notre satisfaction, et souhaitons que ce revirement soit bel et bien le dernier épisode du cacophonique feuilleton autour de cette interdiction !

Prix de l’électricité : L’Europe sauve le tarif réglementé. Si la  validation du tarif réglementé de l’électricité par le Conseil d’Etat à l’été dernier avait fait grand bruit, le maintien des tarifs réglementés par Bruxelles, juste avant la trêve des confiseurs, est, lui, passé quasiment inaperçu… Un motif de satisfaction et soulagement pour les consommateurs.

De nouvelles conditions pour bénéficier du chèque énergie en 2019. Le chèque énergie, dispositif permettant aux ménages modestes de payer leurs factures d’énergie, sera accordé à près de 6 millions de foyers en 2019, contre environ 4 millions auparavant. Également revu à la hausse, son montant augmente de 50 € par an cette année.

Les conditions pour bénéficier de la prime à la conversion en 2019. Afin d’encourager l’achat d’un véhicule propre, neuf ou d’occasion, et de mettre au rebut un vieux diesel, la prime à la conversion a été revalorisée pour 2019, notamment pour les foyers non imposables. Son montant varie désormais de 100 à 5 000 €. Mais pour bénéficier de cette aide, le nouveau et l’ancien véhicule doivent respecter un certain nombre de conditions.


Flash conso26 n° 192 du 9/01/2019

  L’équipe de l’UFC Que Choisir vous présente ses meilleurs vœux pour l’année 2019

Grandes marques alimentaires : Soucieuses de leurs profits, pas de vous ! Lu, Herta, Yoplait, Liebig, Sveltesse, Mousline, BN, Menier, Maggi, Marie, etc. Ces grandes marques alimentaires ont envahi les rayons de la grande distribution… et les charriots des consommateurs. Souvent nés il y a plus d’un siècle, ces fleurons de l’agroalimentaire sont bien connus des Français. Mais savons-nous vraiment aujourd’hui à qui appartiennent ces marques ? Il est en effet de plus en plus rare qu’elles soient restées indépendantes. La plupart sont désormais intégrées au sein de gigantesques groupes alimentaires transnationaux tels que ANDROS, DANONE, MONDEZ, NESTLE… à l’issue d’opérations de rachat-fusion qui se sont accélérées dans les années 1980. Pour connaître quelles marques font partie de quel groupe allez sur le site Que Choisir.org

Pouvoir d’achat : Les associations de consommateurs ont leur mot à dire ! La CLCV et l’UFC-Que Choisir s’associent pour appeler l’exécutif à ne pas oublier les associations de consommateurs dans la discussion du projet de loi sur le pouvoir d’achat, d’autant qu’un levier majeur pour soulager les Français, au-delà des revenus, a trait au niveau de prix.

Médicaments antireflux Prescrits un peu trop systématiquement. Les médecins français auraient-ils la main trop lourde sur les médicaments anti reflux (Oméprazole, (Mopral), pantoprazole (Eupantol), lansoprazole (Ogast), ésoméprazole (Inexium), rabéprazole (Pariet)…? Ils ont, en tout cas, tendance à beaucoup les prescrire pour limiter les effets gastriques des anti-inflammatoires. Y compris lorsque cela n’est pas nécessaire. Leur utilisation prolongée serait associée à des infections digestives, voire des maladies rénales.

Loi Alimentation : Risque de coup de chaud sur les prix. Deux mesures phares de la loi Alimentation seront appliquées dès le début de l’année 2019 : le relèvement du seuil de revente à perte (SRP) à compter du 1er février, et l’encadrement des promotions à partir du 1er janvier. Or, elles risquent fort d’avoir un impact inflationniste pour les consommateurs. S’agissant du relèvement du SRP, « l’Autorité de la concurrence  émet un avis très réservé ». Selon elle, « l’effet de la mesure sur les consommateurs serait négatif », estimant que « l’effet inflationniste pourrait varier de 0,6 à 4,5 milliards d’euros sur deux ans, soit 10 à 78 € par an et par ménage »

Utilisation des espèces en magasins. 68% des achats en points de vente sont payés en espèces en France. Le reste se réparti entre paiements par carte et par chèque, selon une étude publiée en novembre 2018 par la Banque de France, s’appuyant sur un sondage réalisé en 2016. Cette proportion est plus faible que chez la plupart de nos voisins européens.

Acheter son billet à bord, toujours possible mais encore plus cher !. Que ce soit sur le réseau TGV ou sur le réseau TER, les contrôleurs peuvent vendre directement des billets aux voyageurs. Mais le prix est plus souvent majoré. Double peine pour celui qui n’a pas anticipé son voyage et préfère monter dans le train que de continuer à attendre son tour dans une longue file d’attente au guichet ou à l’automate. Pour les TER ce supplément est variable suivant les régions.

20% du gaspillage alimentaire est dû aux dates de péremption. C’est ce que rappelle l’association anti-gaspillage Too Good To Go, car il est difficile de s’y retrouver entre « à consommer jusqu’au … » sous peine de s’exposer à un risque pour la santé et « à consommer de préférence avant le … » signifiant que le produit perd certaines vertus tout en restant consommable.


Flash conso26 n° 191 du 19/12/2018

Jouets en mousse : Ils ne sont plus toxiques. Après les alertes successives sur la présence de formamide, un composant dangereux des jouets en mousse, la réglementation européenne est respectée d’après notre nouveau test qui porte sur 14 jouets et fauteuils. À l’approche de Noël, Que Choisir a tenu à vérifier que le risque avait bien disparu. Nous avons acheté des jouets en mousse destinés aux tout-petits. Nos analyses sont vraiment rassurantes puisque toutes sont inférieures à 200 mg/kg, et ce, même si la réglementation qui limite drastiquement le formamide ne s’applique pas. Les bébés et les jeunes enfants peuvent désormais manipuler leurs jouets en mousse ou s’installer dans un fauteuil sans être exposés à ce composant toxique

Permis de conduire : De fortes inégalités en fonction des départements. En moyenne, 57 % des candidats qui ont passé leur permis de conduire en 2017 l’ont obtenu. Notre carte interactive des taux de réussite pour l’épreuve de conduite du permis B, qui comporte les chiffres pour 2017 et permet de comparer les auto-écoles, montre que le taux de réussite global à l’examen est en baisse constante depuis 2014 (-1 % par an) et que les inégalités restent prégnantes. 58 départements ont un taux de réussite supérieur à la moyenne nationale, dont 27 de plus de 5 points. À l’inverse, 15 départements se trouvent plus de 5 points en-dessous de la moyenne nationale.

Électroménager : Les fabricants se sont entendus pour augmenter les prix. L’Autorité de la concurrence a sanctionné, à hauteur de 189 millions d’euros, six des principaux fabricants d’électroménager (Bosch Siemens, Candy Hoover, Liebherr, Electrolux, Indesit et Whirlpool). Ils s’étaient concertés pour imposer des hausses de prix aux distributeurs, entre autres pratiques illégales.

Achat en ligne : Fin du géoblocage. Depuis lundi 3 décembre, les professionnels ne peuvent plus interdire aux internautes d’accéder à certaines versions de leurs sites Internet. Cette décision attendue devrait permettre aux consommateurs d’accéder à des produits et des services auxquels ils ne pouvaient prétendre jusqu’à présent. En effet, à cause de ce blocage géographique, il n’était pas rare qu’un internaute français cherchant à se rendre sur un site anglais ou italien se retrouve automatiquement sur sa version française, sans qu’il ne puisse rien y faire.

Inflation des produits alimentaires : Un sursis salutaire ! La mise en œuvre au 1er janvier du relèvement du seuil de revente à perte (SRP) et l’encadrement des promotions dans la grande distribution aurait porté un nouveau coup au pouvoir d’achat des consommateurs, au moment où celui-ci cristallise tant de colères. Selon les analyses économiques que nous avons pu conduire, cette proposition se traduirait dès 2018 par une hausse des prix de 2,4 % sur les rayons concernés, soit 1,4 milliard d’euros. Il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour connaître la suite de l’affaire ! Deux jours après avoir reculé… le gouvernement vient, tardivement un vendredi soir (un hasard ?), de reculer sur son recul. L’examen des ordonnances, à l’heure qu’il est, est donc prévu mercredi prochain, pour une application au 1er février 2019. Une valse-hésitation qui donne le tournis, et surtout une belle occasion manquée de préserver le pouvoir d’achat des consommateurs.

Cosmétiques : gare à l’allégation « non testé sur les animaux ». La Répression des fraudes rappelle que l’expérimentation animale portant sur les cosmétiques est interdite en Europe. Par conséquent, l’allégation « non testé sur les animaux » est abusive et ne doit pas figurer sur les produits de beauté. A toutes fins utiles, nous vous rappelons que Que Choisir a mis à disposition de tous un comparateur qualitatif des cosmétiques : QuelCosmetic.

Le 116006 est désormais un numéro gratuit ouvert 7 jours sur 7, 365 jours par an. Il permet à toute personne qui s’estime victime d’une infraction (atteintes aux biens, aux personnes, accidents de la circulation, événements collectifs, attentats) ou d’une catastrophe naturelle d’être aidée par un professionnel, en temps réel dans le respect de son anonymat.


Flash conso26 n° 190 du 12/12/2018

Fermeture de fin d’année : nos bureaux seront fermés du 21 décembre au soir jusqu’au 6 janvier 2019 au matin. Nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d’année !

Electricité Leclerc la moins chère : vraiment ? Une offre à -10 % déduits. Cette offre est à -10 % sur le prix du kWh hors taxes, en prix indexé sur le tarif réglementé d’EDF. Une offre à -20 % crédités. C’est l’offre vedette, dite à -20 % sur le prix du kWh hors taxes, celle qui a justifié tout le buzz fait autour de l’offre « la moins chère du marché ». Elle devrait logiquement se placer devant toutes les autres dans notre comparateur, les moins chères étant à -15 %, mais il n’en est rien. On n’économise pas le moindre euro sur sa facture par rapport au tarif réglementé d’EDF. La grille tarifaire est exactement au même prix, autrement dit chère par rapport à la concurrence. Leclerc verse en fait ce qui correspondrait à -20 % sur le kWh HT en crédit sur la carte fidélité de l’enseigne. Soit pour une consommation annuelle de 4 000 kWh et un abonnement de 6 kVA, un crédit de 74,80 €.Pour trouver l’offre le moins chère, rendez-vous sur notre comparateur, https://www.quechoisir.org/comparateur-energie.

Le Nutri-Score adopté : D’après une enquête de santé publique Santé publique France, le Nutri-Score serait plébiscité par 91% des Français. Un an après son lancement par les pouvoirs publics « les premiers résultats dans les rayons sont encourageants : 85 entreprises se sont engagées et 14% des Français ont déjà acheté un produit sur lequel figurait le logo »lit-on dans l’étude. C’est bien mais cela reste insuffisant tant que l’application de ce logo sera facultative. Et la loi Alimentation, votée en octobre, ne prévoit pas de changement.

Promotions, mon œil ! La pratique récurrente de la promotion au sein de la grande distribution a le don d’agacer nombre de clients car vite épuisée faute de stocks suffisants et pourtant abondamment relayée par prospectus et affiches. En cas d’indisponibilité du produit promis le magasin s’engage à fournir un produit équivalent, ce qui n’est pas toujours le cas !

Vos cadeaux de Noël ne sont pas livrés à temps ? Défendez-vous ! 4 internautes sur 5 font leurs achats de Noël en ligne. Toutefois, même lorsque le professionnel est sérieux, la commande peut tarder à arriver. Dans ce cas, il faut réagir vite. Avant l’achat, le vendeur a l’obligation de communiquer au client une date ou un délai de livraison. Faute de précision sur ce point, le professionnel dispose d’un délai maximal de 30 jours pour livrer le produit. En matière de livraison, le vendeur en ligne est tenu à une obligation de résultat et reste le seul responsable de la bonne exécution de la commande. Peu importe que cette tâche soit exécutée par d’autres prestataires de services (le livreur, par exemple). D’autant que dans la plupart des cas, le client ne choisit pas le transporteur.

Pénurie de médicaments : Anticancéreux, vaccins, traitement contre la maladie de Parkinson… En 2017, 530 ruptures de stocks ont été signalées. C’est 10 fois plus qu’il y a 10 ans. Souvent, elles durent : 3,5 mois en moyenne pour les médicaments d’intérêt thérapeutique majeur, 6 mois pour les vaccins. La mission d’information du Sénat sur les pénuries de médicaments avance 30 mesures avant que n’éclate un scandale sanitaire.

Le réchauffement climatique appauvrit les aliments : publiée dans la revue britannique Nature Climate Change, une étude menée par des chercheurs américains montre que la hausse des émissions de CO2 va appauvrir en nutriments des centaines d’aliments, surtout des céréales comme le blé, le maïs et le riz.

Fausses promotions du black Friday : une semaine après, nous sommes retournés voir les prix des 4 produits en promotion que nous avions suivis : 2 produits sont un peu plus chers, 1 est vendu à son prix barré et 1 est vendu encore moins cher !


Flash conso26 n° 189 du 28/11/2018

Fiscalité énergie et carburant : Depuis deux ans les prix du gaz (+ 27 %), du fioul (+ 45 %) et des carburants (+ 25  %) flambent, les premières mesures du gouvernement n’apportent pas une réponse de long terme pour réduire la captivité des consommateurs vis-à-vis des énergies fossiles. Dans cette optique, l’UFC-Que Choisir appelle le gouvernement à utiliser l’essentiel de la fiscalité environnementale pour aider les consommateurs à réduire leur captivité aux énergies fossiles, à instaurer une obligation de résultat lors de travaux de rénovation énergétique que les consommateurs pourront invoquer dès lors que les allégations de performance énergétique faites par les professionnels n’auraient pas été atteintes, à inciter les constructeurs à développer leur gamme de voitures à faibles émissions, en soutenant au niveau européen un objectif ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre à moyen et long terme, à développer l’offre de transports alternatifs à l’automobile et sa qualité.

Tarifs des appels vers l’UE : De nouvelles baisses à venir. À partir de mai prochain, les Français pourront joindre des correspondants des autres pays de l’Union européenne (UE) sans dépenser des fortunes. Le Parlement européen vient en effet de voter le plafonnement du prix des appels et des SMS de la France vers l’UE.

La liste des ustensiles en plastique interdits s’allonge ! À partir du 1er janvier 2020, les pailles, couverts, piques à steak, couvercles à verres jetables, plateaux-repas, pots à glace, saladiers, boîtes et bâtonnets mélangeurs pour boissons en matière plastique disparaîtront des restaurants, des cantines, des fast-foods et des commerces alimentaires. À la place, les établissements devront proposer des ustensiles constitués, pour tout ou partie, de matières biosourcées avec des matériaux compostables.

Les guirlandes de Noël, même avec des LED, peuvent être dangereuses. Si les guirlandes avec des lampes à LED consomment peu d’énergie, elles sont quand même susceptibles d’entraîner des départs de feu, lorsque leur bloc d’allumage est mal conçu. Raison pour laquelle la Répression des fraudes renouvelle son alerte à l’approche de Noël. Pour illuminer sa maison sans risques, il est important d’acheter des guirlandes électriques portant le marquage « CE ». Ce label atteste qu’un produit est conforme aux règles de sécurité prévues par la réglementation européenne en vigueur.

7 salles de sport sur 10 ne respectent pas la réglementation : La Répression des Fraudes alerte contre les méthodes de certaines salles de sport dont les pratiques commerciales sont trompeuses ou dont les contrats contiennent des clauses abusives. Sur 546 établissements contrôlés, 70 % des clubs ne respectent pas le droit des consommateurs. Il est donc indispensable de bien relire le contrat avant de s’abonner !

Rénovation énergétique : Des travaux peu efficaces. Les résultats de l’étude que l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) vient de publier sur l’efficacité des travaux de rénovation énergétique réalisés en maison individuelle sont consternants. À 75 %, la classe énergétique du logement reste la même après travaux.

Autoconsommation photovoltaïque : Les mises en garde de Que Choisir sont confortées par l’Ademe. Depuis l’enquête de Que Choisir qui dénonçait les mirages de l’autoconsommation photovoltaïque, jamais rentable pour les particuliers, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a sorti un avis sur le sujet. Si les termes sont différents, la conclusion est identique !


Flash conso26 n° 188 du 14/11/201

Pétition : Fiscalité : stop à l’alibi écologique. Refusons une fiscalité environnementale punitive visant simplement à lever davantage de recettes pour l’Etat ! Exigeons que les recettes des taxes environnementales servent véritablement à financer la transition écologique au plus près des Français et de leur territoire ! Signez notre pétition sur « Que choisir.org ».

Hypertension : L’hydrochlorothiazide, cette molécule présente dans certains diurétiques est prescrite en cas d’hypertension artérielle. Elle présente un risque de développement d’un cancer cutané de type carcinome. Les personnes souffrant d’hypertension artérielle sont invitées à surveiller leur peau.

Dossier médical partagé : Énième relance. Tout le monde peut désormais ouvrir un dossier médical partagé (DMP), avec ou sans l’aide de son médecin traitant. Reste à savoir s’il sera alimenté, et donc réellement utile au suivi médical. L’Assurance maladie et le ministère de la Santé se sont associés pour ranimer, une nouvelle fois, le dossier médical partagé (DMP). Prévu par la réforme de l’Assurance maladie de 2004, promis pour 2007, sans cesse avorté depuis, le DMP, censé rassembler les éléments relatifs à la santé d’une personne pour améliorer son suivi, ne s’est jamais vraiment installé dans le paysage sanitaire. Pour ce qui concerne la synthèse, document essentiel destiné à résumer la situation médicale individuelle, elle ne peut être rédigée que par le médecin traitant. Or c’est un travail qui demande du temps, dont les généralistes ne disposent pas actuellement. En outre, sur le plan technologique, il y a encore de la marge avant que le DMP s’intègre dans le quotidien des médecins en ville et à l’hôpital : les logiciels actuellement utilisés par les médecins et les hôpitaux ne sont pas tous conçus ou mis à jour pour le consulter et le compléter aisément.

Allocation handicapé : À titre exceptionnel, l’Allocation aux adultes handicapés (AAH) due à partir de novembre 2018 est revalorisée de 5 %. Son montant atteint désormais 860 euros par mois pour une personne seule à taux plein.

4 séniors sur 10 portent des lunettes inadaptées. Trop nombreuses sont les personnes âgées qui souffrent d’un trouble visuel, comme la myopie, l’hypermétropie ou l’astigmatisme, mal corrigé par le port de lunettes inadaptées, selon l’Inserm. Or, les troubles visuels ont des conséquences délétères sur la santé des seniors, notamment sur la qualité de vie et la dépendance dans les activités de la vie quotidienne.

Attention aux intoxications avec des champignons non comestibles. Chaque année, on déplore un millier d’intoxications dues à des champignons. Pour profiter de sa cueillette sans s’intoxiquer, il est donc indispensable d’apprendre à reconnaître les espèces que l’on ramasse.

Evaluation des additifs alimentaires : Plus de 300 additifs alimentaires sont autorisés dans l’Union Européenne. Tous font l’objet d’une évaluation de l’autorité européenne de sécurité alimentaire (EFSA). Que choisir propose une grille d’appréciation des additifs alimentaires autorisés, des plus acceptables à ceux qu’il faudrait éviter. Voir grille sur le site ufcquechoisir.org (en cherchant évaluation additifs alimentaires)

Autotests en pharmacie : en majorité inutiles. Vendus entre 8 et 40 euros sans prescription médicale, mises à part quelques indications bien précises, les nouveaux tests vendus en pharmacie n’apportent guère de bénéfices pour les patients. Il existe toutefois des appareils qui sont prescrits et qui servent à l’autosurveillance de pathologies chroniques (lecteurs glycémie en cas de diabète, ou les appareils qui mesurent l’INR (indicateur de la coagulation sanguine).


Flash conso26 n° 187 du 31/10/2018

 Recours contre la loi Élan : La loi littoral sauvée ?Par le biais d’amendements, la loi Élan sur le logement s’attaque à la loi littoral et rouvre la voie à un bétonnage des côtes, après 30 ans d’accalmie. Des députés viennent de saisir le Conseil constitutionnel pour tenter d’éviter le pire. Il s’agit de « concilier les exigences de la préservation des paysages littoraux et les nécessités du développement des territoires ». Il aurait sans doute été moins politiquement correct, mais beaucoup plus réaliste, d’écrire « sacrifier les paysages littoraux au profit de l’immobilier ».

Obsolescence programmée : Apple et Samsung condamnés en Italie

Au terme de 10 mois d’enquête, l’Autorité de la concurrence italienne vient de sanctionner Apple et Samsung pour leurs « pratiques commerciales malhonnêtes ». Elle leur reproche d’avoir lancé des mises à jour logicielles nuisibles au bon fonctionnement de leurs smartphones pour pousser leurs clients à changer d’appareil. Cette condamnation pour obsolescence programmée est une première en Europe. D’autres pays, dont la France, pourraient suivre.

Alimentation bio : Moins de risque de cancer Les consommateurs réguliers d’aliments bio « présentent un risque moindre de 25 % de développer un cancer, par rapport aux non-consommateurs ou aux consommateurs épisodiques », suggère une étude  NutriNet-Santé, publiée le 22 octobre 2018 dans le magazine JAMA Internal Medicine. Le lien est « particulièrement marqué » pour les cancers du sein en post-ménopause (-34 % de risque) et les lymphomes (-76 %).

Rénovation énergétique : Des travaux peu efficaces Les résultats de l’étude que l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) vient de publier sur l’efficacité des travaux de rénovation énergétique réalisés en maison individuelle sont consternants. À 75 %, la classe énergétique du logement reste la même après travaux, ce que les enquêtes de Que Choisir sur la rénovation énergétique ont déjà démontré.

Moins d’inspecteurs à la répression des fraudes Alors que le scandale du lait infantile contaminé aux salmonelles a démontré la nécessité d’avoir une administration suffisamment forte, 45 postes devraient être supprimés chez les agents de la concurrence de la consommation et de la répression des fraudes en 2019.

Permis de conduire : du mieux pour les jeunes A partir de janvier 2019, les nouveaux titulaires du permis de conduire pourront suivre un stage entre le 6ème et le 12ème mois après l’obtention du sésame. Ce stage d’une journée, dispensé par une auto-école labellisée, leur permettra d’obtenir les 12 points sur leur permis plus rapidement (en 2 ans au lieu des 3 ans traditionnels).

Une application UFC Que choisir « QuelCosmetic » La 2ème version améliorée de l’application « QuelCosmetic » vient de sortir. Elle permet, gratuitement et facilement, à tous ses utilisateurs de connaitre la composition de plusieurs milliers de produits cosmétiques afin d’éviter les plus nocifs. D’autres part, elle fait pression sur les fabricants, les obligeant à s’orienter vers des produits plus vertueux afin de ne pas les voir déconseillés par cette application. Plus il y aura d’utilisateurs et plus la pression sera forte. Nous vous conseillons donc de l’utiliser sans modération et de la faire connaitre autour de vous.


Flash conso26 n° 186 du 17/10/2018

Un Français sur 10 fait un crédit pour se soigner. Le coût des frais de santé annuels par adulte s’élève en moyenne à 715 € par an et par adulte, dont un tiers reste à la charge du patient, avant l’intervention éventuelle d’une complémentaire santé. Face à ce tarif, un Français sur 10 est contraint de souscrire un crédit à la consommation pour se soigner.

Le centre antipoison à contacter en cas d’intoxication. Les cas d’intoxication suite à l’ingestion de médicaments, d’aliments avariés, de produits ménagers ou d’alcool se multiplient. Une bonne raison de connaître le centre antipoison le plus proche de chez soi, afin de recevoir les soins adaptés. Rattachés à des hôpitaux, les centres antipoison sont des points d’information sur les risques toxiques de tous les produits existants, médicamenteux, industriels et naturels. Sept jours sur sept et 24 heures sur 24, les médecins assurent une assistance permanente téléphonique gratuite, hormis le coût de la communication téléphonique au tarif local. Pour notre région, contacter le centre de Lyon au 04 72 11 69 11.

Le Défiltran et le Diamox sont désormais interdits pendant la grossesse. En raison du risque de malformations et de toxicité chez le fœtus, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament a décidé de contre-indiquer l’utilisation des médicaments Diamox et Défiltran, qui contiennent de l’acétazolamide, chez la femme enceinte.

L’Anses réclame la fermeture des cabines de bronzage en France. Compte tenu des risques de cancer liés à l’exposition aux UV artificiels, l’Agence de sécurité sanitaire recommande aux pouvoirs publics de prendre des mesures pour interdire les cabines de bronzage à des fins esthétiques.

Huiles d’olive à nouveau pointées du doigt. La publication récente des résultats du plan de contrôle annuel mené en 2016 par la Répression des fraudes (DGCCRF) a fait l’effet d’une bombe. Et pour cause : il pointait un taux de près de 50 % de non-conformité des échantillons d’huiles d’olive analysés. Un résultat largement repris par la presse nationale et qui jette un discrédit sur un produit pourtant plébiscité par les nutritionnistes et les consommateurs, tant pour ses qualités organoleptiques que nutritionnelles. Les résultats du dernier test comparatif de Que Choisir sur 15 huiles d’olive bio vierges extra révélait un nombre de dérapages du même ordre (6 produits sur 15 ne méritaient pas la dénomination vierge extra).

Cancer du sein : Un dépistage individualisé à l’essai. Moderniser le dépistage organisé, c’est ce que propose une étude européenne initiée par la France. Le rythme des mammographies de dépistage du cancer du sein pourrait être adapté au risque de chaque femme. Les équipes qui y participent espèrent ainsi améliorer la survie après le diagnostic, tout en limitant les effets néfastes du programme actuel (surtraitement, faux positifs, etc.).

Coût d’utilisation d’un véhicule : Au regard du défi environnemental et de l’enjeu consumériste, l’association appelle le gouvernement à imposer aux constructeurs une information sur le coût global des véhicules et à soutenir un objectif ambitieux de diminution des émissions de CO2 au niveau européen, pour faire émerger une réelle offre alternative aux véhicules essence et diesel.

Grève SNCF : Les usagers évaluent l’information reçue. La grève SNCF du printemps dernier a perturbé le trafic ferroviaire de façon intense. Afin de connaître les horaires, mais aussi de se faire indemniser, les usagers ont eu recours à diverses sources d’information dédiées. Selon une enquête de l’UFC-Que Choisir, ces systèmes ont récolté un faible taux de satisfaction de la part des voyageurs.

Le refus de priorité aux piétons sur les passages protégés coûtera désormais 6 points de permis de conduire et une amende importante.

Traitement de la douleur. Le risque cardiovasculaire du diclofénac se confirme. Le diclofénac (Voltarène et génériques) ne doit surtout pas être utilisé en automédication, sous forme orale. Même sur des périodes réduites, le recours à cet anti-inflammatoire est associé à une augmentation du risque d’incidents cardiovasculaires. Le paracétamol est à privilégier.


Flash conso26 n° 185 du 03/10/2018

Les jolies « Marianne » qui coiffent les bouchons de nos bouteilles de vin ou d’alcool vont peut-être devenir collectors. Créée en 1960, la capsule représentative des droits payés sur l’alcool cessera  d’être obligatoire à compter du 1er juin 2019. En raison du traitement informatique des déclarations faites par les récoltants et les négociants, la preuve sur la bouteille n’est plus jugée nécessaire par l’Administration. Qui garantira demain au consommateur qu’un vin revendiquant le nom d’une appellation d’origine est bien issu de cette région ? Sans compter la diminution importante des effectifs des douanes depuis plusieurs années, donc la baisse des contrôles.

Slimes et pâtes à prout : L’usage de plus en plus fréquent, à l’école comme à la maison de ces pâtes élastiques et visqueuses achetées en grandes surfaces ou fabriquées soi-même, nous a incités à les analyser, car elles sont susceptibles d’être manipulées, parfois pendant des heures, par les enfants. L’UFC-Que Choisir a recherché dans 13 d’entre elles les teneurs en contaminants : arsenic, mercure, baryum, chrome, strontium, ainsi qu’en bore, le composé qui donne l’élasticité à ces pâtes, mais qui est toxique à fortes doses. Et les résultats du test comparatif sont particulièrement inquiétants. Nous avons donc saisi la DGCRF, pour que soient retirés et rappelés les produits épinglés et que les contrôles soient intensifiés avec publication des résultats et de l’identité des produits non conformes.

Fioul : un prix qui s’envole : 2018 n’est vraiment pas un bon cru pour les ménages chauffés au fioul qui voient s’envoler le montant de leurs factures. Entre l’explosion de la taxe intérieure sur les produits énergétiques au 1er janvier (+46%), absorbant largement l’aide du chèque énergie mis en place cette année pour les ménages précaires, et l’envolée du cours du baril (+30% sur un an), c’est plus de 200 euros de surcoût pour 1000 litres de fioul !

Alerte sur l’huile d’olive : L’huile d’olive est un secteur propice aux pratiques commerciales trompeuses. Selon la dernière enquête de la Répression des fraudes, 48 % des échantillons contrôlés ont révélé des manquements sur l’étiquetage, l’origine et la qualité du produit.

Selon le « plan vélo », les salariés qui se rendent sur leur lieu de travail à vélo bénéficieront d’un forfait pouvant aller jusqu’à 400 € par an, net d’impôt. Pour les agents du public, cette indemnité serait de moitié. Cette mesure devrait entrer en vigueur au premier semestre 2019.

L’appel au fisc ne sera plus surtaxé en 2019. Pour répondre aux questions sur le prélèvement à la source, l’administration fiscale a instauré un numéro national, le 0811 368 368 à 0,06 € la minute. À partir de janvier 2019, les appels ne seront plus surtaxés, mais facturés au tarif d’une communication locale.

Gare aux compléments alimentaires au miel ! L’ingestion de compléments alimentaires à base de miel, de gelée royale ou de propolis peut déclencher des allergies. L’Agence nationale de sécurité sanitaire a signalé que les personnes allergiques aux pollens pouvaient réagir à ces produits. Elle recommande également à celles qui souffrent d’asthme, de rhume des foins, d’urticaire et d’eczéma d’éviter les compléments alimentaires à base de produits de la ruche.

Une carte des radars disponible en ligne ! Cela faisait partie des engagements du gouvernement : la carte des radars fixes a été mise en ligne au début de l’été. Elle permet de visualiser plus de 3200 radars en fonctionnement sur le territoire métropolitain et en outre-mer. Elle sera actualisée tous les deux mois. Pour la consulter, rendez-vous sur https://radars.securite-routiere.gouv.fr


Flash conso26 n° 184 du 19/09/2018

 

Ampoules halogènes : Les ampoules halogènes ont pu jouer les prolongations grâce au lobbying efficace des fabricants, mais cette fois c’est fini. En mettre sur le marché est interdit à compter de ce 1er septembre. Seuls les stocks peuvent être écoulés.

Cancers gynécologiques : Faut-il consulter tous les ans ? Via deux spots vidéo postés sur Youtube, l’association Imagyn exhorte toutes les femmes à une consultation gynécologique annuelle, pour « aider à prévenir » les cancers de l’ovaire, de l’utérus et du col de l’utérus. Problème, se rendre tous les ans chez un médecin pour un examen gynécologique n’est, selon les données scientifiques actuelles, d’aucune utilité pour repérer ces trois cancers. Le dépistage du cancer du col se réalise tous les trois ans. Pour les deux autres cancers, il n’y a pour le moment pas de moyen sûr d’avancer le diagnostic.

Tarif réglementé d’EDF : Les petits consommateurs pénalisés. Le tarif bleu d’EDF a évolué en plein cœur de l’été. Faut-il s’en désoler ou s’en réjouir ? En fait tout dépend du montant de sa consommation, car si les prix des abonnements augmentent, ceux du kWh baissent légèrement. Les plus pénalisés par ces nouveaux tarifs sont les usagers abonnés en petite puissance et qui consomment moins de 2 500 kWh par an. En effet, l’abonnement en 3 kVA a flambé cet été (+ 37 %) et la baisse de 6,2 % du prix du kWh ne compense pas cette hausse. Les consommateurs abonnés à des puissances supérieures sont moins pénalisés.

Téléphonie mobile : Au tour d’Orange d’augmenter ses tarifs. L’opérateur a décidé d’imposer une augmentation de tarif à certains de ses abonnés tout en leur laissant la possibilité de la contester, histoire de mieux faire passer la pilule. Une pratique inélégante mais légale à laquelle tous les opérateurs ont désormais recours.

Tabac : Comment les industriels ont infiltré les réseaux sociaux. Afin de redorer l’image de la cigarette, plusieurs fabricants de tabac ont organisé une campagne discrète sur les réseaux sociaux. Payés par les marques, des influenceurs ont posté pendant plusieurs mois des photos flatteuses sur Facebook, Twitter, Instagram. Une promotion qui contourne l’interdiction de faire de la publicité pour ces produits. Tout en ciblant un public vulnérable : les jeunes. Une jeune femme sur la plage, un groupe d’amis en soirée ou un jeune adulte en pleine séance de travail. Ces images sont légion sur les réseaux sociaux. Elles n’ont rien d’inhabituel, sauf si l’on y ajoute une cigarette ou un paquet, discrètement positionnés dans le cadre. À l’heure où le tabac connaît un désamour global, ce type de photographie a récemment fleuri sur les pages les plus fréquentées de Facebook, Twitter et Instagram.

Offre électricité Leclerc : « La moins chère du marché », vraiment ? À croire que la parole de Michel-Édouard Leclerc est d’or pour une bonne partie de la presse. Cet été, nombre de confrères ont en effet repris ses propos pour annoncer « l’offre d’électricité la moins chère du marché », sans même la connaître. Elle n’est parue qu’aujourd’hui, et Que Choisir ne partage vraiment pas leur avis ! Moins chères, les offres d’électricité de l’enseigne Leclerc ? Que Choisir a préféré éplucher en détail les grilles tarifaires publiées ce jour, et la réponse est clairement non. Il suffit de consulter notre comparateur d’électricité pour s’en rendre compte.


Flash conso26 n° 183 du 05/09/2018

Un emballage problématique : les sacs biodégradables ont tous les défauts. Ils ne se recyclent pas, ils perturbent le recyclage, jetés dans la nature ils ne se dégradent pas mieux que les anciens sacs plastiques, sauf présence de la mention « ok compost home » ils ne se décomposent pas dans le compost du jardin

 La fin des pailles non recyclables : en mai dernier, la Commission européenne a appelé à interdire les pailles en plastique jetables, fléau des océans. De nombreux pays s’y sont déjà engagés : le Costa-Rica, le Royaume Uni (l’Ecosse va les bannir à partir de 2019), des villes américaines. En France, le ministre de la transition écologique, dans son plan diversité présenté début juillet, s’engage à soutenir l’interdiction des pailles à usage unique dès 2020.

 Objets dérobés dans un hôtel ? Quelle est la responsabilité des hôteliers lorsque des effets personnels déposés chez eux sont volés ou détériorés ? Le code civil a prévu des règles particulières autour de l’obligation de garde des hôtels. Ils ne peuvent décliner toute responsabilité si le dommage a été causé par leurs employés ou par des tiers allant et venant dans l’hôtel. Les pancartes indiquant le contraire n’ont pas de fondement juridique.

 Allocation de rentrée scolaire : L’allocation de rentrée scolaire est distribuée à près de 3 millions de familles depuis le 16 aout 2018. Versée par la Caisse d’Allocations Familiales et la Mutualité Sociale Agricole, le montant de cette aide varie selon l’âge de l’enfant : de 367 à 402 euros. Même si cette allocation ne couvre pas tous les frais de rentrée scolaire, cette aide est non négligeable.

 Choix d’une complémentaire santé : Dans son numéro de septembre 2018, la revue Que Choisir donne les résultats de l’enquête qu’elle a faite sur les complémentaires santé. Les frais de gestion, représente de 9 à 42% du montant des cotisations des assurés. Ce qui réduit d’autant leurs prestations : en moyenne 70% des cotisations sont reversées aux assurés pour couvrir des soins mais, dans certains cas, ce taux de redistribution représente moins de 50%. En ce qui concerne le choix d’une complémentaire santé, Que Choisir vous propose un site pour comparer tarifs et garanties. Ce choix est important et mérite qu’il se fasse sérieusement.

 Les difficultés financières des étudiants : Pour l’année universitaire 2018-2019, selon l’UNEF, après avoir perçu l’ensemble des aides possibles, le reste à charge pour un étudiant s’élève désormais à 838 euros par mois en moyenne, soit une augmentation annuelle de 130 euros par rapport à l’an dernier. Pour financer leur formation, les étudiants n’ont que deux choix : compter sur l’aide parentale ou se tourner vers le salariat étudiant. Or, la crise financière ayant rendu la solidarité familiale difficile, près de la moitié des étudiants sont contraints de travailler en parallèle de leurs études, ce qui est la 1ère cause d’échec à l’université rappelle l’UNEF. En plus d’être facteur d’échec, le salariat a un impact négatif sur la santé des étudiants.

 A compter de cette rentrée de septembre, les téléphones portables, seront enfin interdits pour les écoliers et collégiens dans les établissements scolaires. Chaque établissement scolaire est responsable de la mise en place de cette interdiction et la gère comme il l’entend.


Flash conso26 n° 182 du 27/06/2018

Fermeture estivale : Nos permanences seront fermées le jeudi 5 juillet au soir et ré-ouvertes le lundi 27 août selon les horaires habituels. Toutefois les permanences téléphoniques seront maintenues durant tout l’été.

Compteur communicant Gazpar : Une offensive et des questions. Après Linky, Gazpar fait parler de lui. La pose de nouveaux compteurs de gaz communicants s’intensifie. Elle suscite à son tour bien des interrogations. Que Choisir fait le point. Le compteur Gazpar est-il utile ? Pour GRDF le gestionnaire de réseau, assurément oui. Pour les 11 millions de ménages abonnés au gaz, c’est moins évident. Tout comme le compteur Linky pour l’électricité, Gazpar a été conçu dans le seul intérêt du gestionnaire de réseau, et pas du tout dans celui des usagers.

Bilan énergétique gratuit : Gare aux arnaques. Le bilan énergétique gratuit ou l’enquête obligatoire sur l’habitat énergivore, c’est l’arnaque en vogue des démarcheurs à domicile pour faire signer des devis pharaoniques aux consommateurs soucieux d’économies d’énergie ou du réchauffement climatique. Méfiance. Est-il utile de le rappeler ? Il n’existe strictement aucune obligation réglementaire de bilan ou d’analyse énergétique, ni aucune taxe de cette nature sur les logements. Seul le diagnostic de performance énergétique (DPE) est imposé, mais uniquement en cas de vente ou de mise en location du logement. On est vraiment aux antipodes d’une obligation généralisée, ne vous laissez pas abuser. Une fois entrés, les démarcheurs ont en effet un savoir-faire imparable pour vous faire signer n’importe quoi !

Alerte SFAM (courtier spécialisé en assurances mobile et multimédia) : Nous sommes alertés par de nombreux consommateurs sur les méthodes commerciales agressives de la société SFAM et le non- respect de ses engagements contractuels. Aussi, pour nous permettre d’étudier les éventuelles possibilités d’actions de l’UFC-Que Choisir, si vous avez été victime de cette société, contactez-nous par mail contact@drome.ufcquechoisir.fr et conservez toute pièce justificative.

La TVA est maintenue à 5,5 % même pour les travaux exclus du crédit d’impôt. Le locataire ou le propriétaire d’un logement achevé depuis plus de 2 ans qui fait réaliser par un professionnel des travaux de rénovation continue de bénéficier d’un taux réduit de 5,5 %, même pour les travaux qui ne sont plus éligibles au crédit d’impôt de transition énergique.

Perceval, la plateforme de signalement des fraudes à la carte bancaire. Vous êtes victime d’une fraude à la carte bancaire ? Grâce à Perceval, vous pouvez désormais signaler le détournement de vos données bancaires directement en ligne à la gendarmerie nationale : https://www.economie.gouv.fr/particuliers/perceval-plateforme-signalement-fraude-carte-bancaire

Lunettes et audioprothèses. Les modalités du « reste à charge zéro ». Le gouvernement a précisé les modalités d’application du « reste à charge zéro » pour les équipements optiques et les audioprothèses. Pour décoder les modalités, consultez notre site : drome.ufcquechoisir.fr


Flash conso26 n° 181 du 07/06/2018

Maladie d’Alzheimer : Déremboursement décidé. Depuis longtemps, on les savait inutiles, voire dangereux : les médicaments utilisés dans la maladie d’Alzheimer ne seront plus remboursés à partir du 1er août prochain.

Projet de loi Agriculture et Alimentation – C’est de la poudre de perlimpinpin ! Le mercredi 30 mai 2018, le tant attendu projet de loi sur l’agriculture et l’alimentation a été voté en première lecture à l’Assemblée Nationale. De ce texte ne ressortent ni les engagements pris durant les ateliers des Etats Généraux de l’Alimentation, ni les engagements du Président Emmanuel Macron. Les représentants de la société civile ne décolèrent pas de voir une loi si faible adoptée par des députés qui suivent l’avis du gouvernement. Un faible espoir réside-t-il dans le passage prochain au Sénat pour que nos représentants se saisissent des véritables enjeux ? Dans le cas contraire, les représentants de la société civile que nous sommes se désolidariseront de cette loi.

Glyphosate – La trahison du gouvernement. Les députés réunis en première lecture autour du projet de Loi sur l’Agriculture et l’Alimentation ont suivi le Gouvernement en rejetant les amendements visant à inscrire dans cette loi la sortie du glyphosate. Une nouvelle fois, les intérêts financiers ont primé sur la santé de nos populations. Emmanuel Macron s’était engagé en novembre dernier à interdire le glyphosate en France « au plus tard dans trois ans ». Or, le Gouvernement, et en particulier le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, ne cessent d’entraver toute décision qui permettrait une interdiction du glyphosate. Le Gouvernement joue-t-il un double jeu ? 34 organisations de la société civile ont lancé, la semaine dernière, une pétition pour que l’engagement du Président soit tenu.

Gaz et électricité : Eni et Engie sur le banc des accusés. Le Médiateur national de l’énergie n’a pas mâché ses mots en présentant son rapport annuel. Tout comme l’an passé, Engie et Eni sont les moutons noirs du secteur. Au total, les litiges énergie sont en hausse de 19 % sur 1 an, et selon le médiateur, la recrudescence des mauvaises pratiques de démarchage à domicile pourrait perdurer. De 15 fournisseurs d’énergie en 2015, on en est déjà à 26 aujourd’hui. Entre nouveaux entrants et ambition revendiquée de Total qui rachète Direct Énergie après avoir absorbé Lampiris, chacun veut sa part de marché… parfois sans s’encombrer du droit des consommateurs ! Une nouvelle fois, « Que Choisir » recommande de raccrocher dès qu’un opérateur fait une offre au téléphone, et surtout de ne jamais ouvrir sa porte à un commercial.

Camembert de Normandie : La pasteurisation en voie de remporter la bataille. Les industriels laitiers, Lactalis en tête, qui réclamaient cette mesure depuis plus de 10 ans au nom de l’hygiène et du principe de précaution, ont donc obtenu satisfaction. Seulement, voilà : si le chauffage du lait permet d’éliminer d’éventuelles bactéries pathogènes, il détruit du même coup la flore aromatique et les ferments indigènes qui confèrent au fromage normand sa saveur inimitable. « C’est le camembert au lait cru que l’on assassine ! » s’indignent une quarantaine de personnalités.


Flash conso26 n° 180 du 30/05/2018

La France doit respecter son engagement de sortir du glyphosate en 3 ans, au plus tard fin 2020 : Alors que l’autorisation du glyphosate, herbicide le plus vendu au monde, a été prolongée pour 5 ans en Europe à l’automne dernier, Emmanuel Macron s’est, lui, engagé à l’interdire « au plus tard dans trois ans ». Le projet de Loi Agriculture et Alimentation débattu à l’Assemblée nationale en ce moment, offre l’opportunité de concrétiser cette promesse. Or le gouvernement semble rétropédaler puisqu’une proposition d’amendement pour interdire le glyphosate par le rapporteur de la Loi, M. Moreau, a été retirée lors de l’examen en commission des Affaires économiques, suivant ainsi l’avis défavorable du ministre de l’Agriculture Stéphane Travert. Mais il n’est pas trop tard : l’engagement d’interdire le glyphosate en France au plus tard dans trois ans peut encore être intégré à cette loi. Signez la pétition et faites-la circuler, nous avons besoin de vous ! https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-petition-interdiction-du-glyphosate-n55205/

Colorant E171 : Le dioxyde de titane bientôt banni des bonbons ? Brune Poirson, secrétaire d’État au Développement durable, annonçait vendredi 18 mai le souhait du gouvernement de suspendre avant la fin de l’année l’utilisation de dioxyde de titane dans les plats préparés et les confiseries vendues en France. Cette déclaration fait suite à un communiqué commun de plusieurs associations qui demandait, deux jours plus tôt, l’avancée de cette décision initialement prévue pour 2020. Alimentation, cosmétiques, médicaments…Comme le rappelait « Que Choisir » en février dans une grande enquête sur les nanoparticules, ces composés d’une taille inférieure à 100 nanomètres sont omniprésents dans notre quotidien, malgré des doutes sur leur innocuité.

Pollution de l’air : La France en accusation : Dix ans que la Commission européenne somme la France de lutter contre la pollution de l’air urbain… sans succès. Alors ce 17 mai, elle a annoncé avoir saisi la Cour de justice européenne. Enfin ! Cependant, ATMO -Auvergne-Rhône-Alpes a constaté en 2017, comme l’année précédente, l’amélioration de la qualité de l’air sur la région. Ce bilan est toutefois à nuancer en raison de deux polluants qui demeurent encore préoccupants avec des dépassements de valeurs réglementaires: le dioxyde d’azote et l’ozone, principalement dans le sud de la région et dans les zones d’altitude.

Erreur de prix trop fréquente chez Auchan : le constat a été fait à plusieurs reprises que le prix affiché du produit voire même sur le produit n’est pas celui facturé en caisse ; ce prix est toujours supérieur ! Nous vous invitons à être vigilants, à bien lire les étiquettes et à obliger le magasin à respecter ses engagements en matière de remise ou de remboursement.

Médicaments : Fin de partie pour les gammes ombrelles. Actifed, Doli-, Humex, Fervex et autres ne pourront plus étendre leur gamme. L’Agence du médicament indique qu’elle n’accepte plus des noms identiques pour des  produits différents. Un bon point pour la sécurité des consommateurs.


Flash conso26 n° 179 du 16/05/2018

Les biocides à la maison : danger ! Les biocides, c’est tout simplement le nom qu’on donne aux pesticides quand on les utilise à la maison, que ce soit pour tuer les moustiques ou les fourmis envahissantes, traiter le chat ou le chien qui a des puces, nettoyer la moquette ou éradiquer les acariens, protéger les vêtements des mites, pulvériser la plante verte, traquer les microbes… On s’en sert au quotidien en oubliant qu’il s’agit de produits phytosanitaires, parfois même de molécules déjà interdites en agriculture en raison de leur toxicité pour l’homme ou l’environnement. Or les débaptiser pour parler de biocide ou d’antiparasitaire n’enlève rien à leur nocivité. Les insecticides néonicotinoïdes qui viennent d’être interdits en agriculture au niveau européen se retrouvent par exemple dans des produits biocides grand public.

Action de groupe : ça ne marche pas. La cour des comptes déplore « la complexité et la longueur » de la procédure actuelle. Cette déception rejoint celle de l’UFC Que Choisir. Notre association prend, certes, acte de la décision du tribunal de Grande Instance de Nanterre déclarant irrecevable son action de groupe contre FONCIA au motif que la pratique, relevant de la loi de 1989 sur les rapports locatifs, n’entrerait pas dans le champ d’application de l’action de groupe. Mais elle regrette une interprétation restrictive de la loi sur l’action de groupe et appelle les parlementaires à corriger au plus vite la loi, en précisant que celle-ci s’applique bien à l’ensemble des obligations légales et contractuelles des professionnels vis-à-vis des consommateurs, notamment dans le cadre des rapports locatifs.

Dispositif de dépistage du cancer colorectal. 18000 personnes meurent chaque année en France d’un cancer colorectal. L’institut du cancer rappelle qu’il existe un dispositif de dépistage pour les 50-74 ans qui a fait la preuve de son efficacité. N’hésitez pas à en parler avec votre médecin.

Les algues dans nos assiettes ? Depuis les années 1980, vingt trois algues alimentaires sont autorisées à la vente. Cet aliment vertueux dont la culture n’empiète ni sur les surfaces agricoles, ni sur les ressources en eau douce a de la peine à convaincre le consommateur occidental qui n’apprécie ni le goût ni la texture de ce légume.

Riches et bien portants. Parmi les 5% les plus aisés de la population, l’espérance de vie des hommes est de 84,4 ans contre 71,7 parmi les 5% les plus pauvres, selon une étude de l’Insee. Chez les femmes 8 ans séparent les unes des autres.

Levothyrox : les patients ont le choix entre 5 médicaments alternatifs Avec l’arrivée du TCAPS, les patients souffrant de troubles de la thyroïde disposent désormais de cinq médicaments, en plus du Levothyrox. Pour rassurer les malades, les autorités sanitaires signalent qu’une analyse réalisée en février 2018 confirme que l’ancienne et la nouvelle formule du médicament sont de « bonne qualité.


Flash conso26 n° 178 du 02/05/2018

Données personnelles : Petite astuce, grande conséquence. Facebook soustrait 70% de ses utilisateurs au règlement européen. Le nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles entrera en vigueur le 25 mai prochain. Mais l’entreprise a trouvé une astuce toute simple pour soustraire 1,5 milliard de comptes du champ d’application de la nouvelle loi. Il lui a suffi… de changer l’adresse de son siège social, basé en Irlande, pour les utilisateurs d’Afrique, d’Asie, d’Australie et d’Amérique latine. Dorénavant, ceux-ci seront sous l’égide du siège américain de l’entreprise, qui pourra donc continuer à exploiter leurs données sans rien changer à ses habitudes.

Vous et votre smartphone : les équipements évoluent. La deuxième édition de notre enquête « Vous et votre smartphone » révèle que désormais, plusieurs marques apportent autant de satisfaction aux consommateurs qu’Apple. Samsung, bien sûr, mais aussi HTC, Motorola et LG sont de celles-ci. Cette année, un fabricant se démarque. Le chinois Huawei a en effet séduit 7 % (contre 2 % en 2016) des personnes interrogées, qui se disent très satisfaites de leur smartphone.

Cours de soutien scolaire en ligne : Soyez vigilants. La Répression des fraudes pointe les pratiques abusives de certains organismes qui proposent des cours de soutien scolaire sur internet. Au cours d’un contrôle mené sur 40 établissements, les services de Bercy ont relevé des allégations trompeuses sur le niveau de diplôme des professeurs, leur nombre ou leur disponibilité ainsi que des mentions infondées sur un prétendu lien avec le ministère de l’Éducation nationale. Dans d’autres cas, les tarifs incluent la possibilité d’une déduction fiscale, sans préciser que la réduction d’impôt pour frais de scolarité est soumise à condition. Des clauses abusives ont également été pointées dans les contrats et dans les conditions générales de vente, comme celles permettant à l’entreprise de modifier unilatéralement les termes du contrat à tout moment ou de restreindre sa responsabilité quant au fonctionnement, à la réalisation ou la nature de la prestation.

Rendez-vous gratuits chez le dentiste jusqu’à 24 ans : Le programme de prévention bucco-dentaire « M’T dents » permet aux enfants et aux adolescents de bénéficier gratuitement d’un examen et de soins chez le dentiste, dès l’âge de 6 ans, puis tous les trois ans jusqu’à 24 ans. Pour mémoire : le programme « M’T dents » a également été étendu aux femmes enceintes.

Crédit à la consommation : 1 Français sur 4 concerné. La majorité des ménages qui recourent à un crédit à la consommation l’utilisent pour financer des projets importants, comme l’achat d’une voiture ou des travaux de rénovation. Reste que 20 % d’entre eux empruntent pour boucler leur budget quotidien.

Hausse des prix : En mars 2018, l’indice des prix à la consommation progresse, après être resté stable en février. Cette hausse provient notamment du rebond des tarifs des produits manufacturés comme l’habillement et les produits de santé ainsi que de ceux des denrées alimentaires.


Flash conso26 n° 177 du 18/04/2018

Alimentation : Bruxelles revoit son système d’évaluation des risques. Glyphosate, OGM, contaminants des emballages… De nombreux sujets liés à l’alimentation suscitent controverses et inquiétudes chez les citoyens européens. C’est pourquoi la Commission européenne s’engage à plus de transparence et d’indépendance dans l’analyse des études scientifiques portant sur les substances jugées à risque.

Pilule contraceptive Optimizette au rappel. Attention, risque d’inefficacité. La pilule contraceptive Optimizette Gé75 fait l’objet d’un rappel pour non-conformité. Dans certaines plaquettes, les comprimés ne contiennent pas le principe actif, le désogestrel, qui assure normalement l’effet contraceptif. Le risque est celui d’une grossesse non désirée.

Les dates de la déclaration de revenus 2018. Cette année, le service de déclaration en ligne, désormais obligatoire dès 15 000 € de revenus, ouvre le 11 avril 2018. La date limite pour déclarer ses impôts est fixée au 22 mai 2018 à minuit pour l’Ardèche, et au 29 mai 2018 pour la Drôme.. Pour remplir leur déclaration d’impôts 2018 sur les revenus perçus en 2017, les particuliers peuvent se rendre sur le site internet impôts.gouv.fr depuis le mercredi 11 avril 2018. Concernant les déclarants papier, l’envoi des formulaires a débuté le 8 avril et la date limite de dépôt est fixée au jeudi 17 mai 2018 minuit, dernier délai. Du 17 au 25 mai 2018, les experts-comptables offrent aux contribuables une assistance gratuite et sans rendez-vous pour remplir leur déclaration des revenus perçus en 2017.

Avec le printemps, pollens et allergies progressent. Avec l’arrivée du printemps, douze départements sont en alerte rouge aux pollens de bouleau. Le reste de la France est également touché par divers pollens allergisants. Les personnes allergiques doivent bien suivre leur traitement de fond ou consulter un médecin. Pour connaitre la situation en Drôme et Ardèche, on peut consulter le site : www.atmo-auvergnerhonealpes.fr

Le propriétaire doit protéger son locataire des voisins bruyants. Le propriétaire doit veiller à ce que son locataire ne subisse pas de troubles de voisinage de la part des autres occupants de l’immeuble. Dans ces situations, il est toujours responsable, sauf en cas de force majeure.

La mélatonine a des effets secondaires non négligeables. Consommés pour faciliter l’endormissement, les compléments alimentaires contenant de la mélatonine peuvent être dangereux, notamment pour les femmes enceintes, les enfants ainsi que pour les asthmatiques et les personnes souffrant de troubles de l’humeur, selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire.


Flash conso26 n° 176 du 04/04/2018

Bloctel n’a rien changé : Après l’échec de bloctel il fallait aller plus loin. Une proposition de loi reprenant l’essentiel des mesures réclamées par l’UFC que choisir vient d’être déposée par un député. Il vise à obtenir l’accord express des consommateurs avant d’utiliser leurs données personnelles à des fins commerciales.

Impôts : La Poste peut vous aider. En avril un nouveau service permettra de se faire aider à domicile par un postier pour remplir sa déclaration d’impôts sur internet. Cette prestation vise les citoyens peu à l’aise face à la dématérialisation des services publics. Cependant elle coûtera 50 euros environ pour 45 minutes, alors qu’on peut avoir le même service gratuitement dans les centres des impôts.

Gazon maudit : L’inquiétude grandit autour des terrains de sport synthétiques, conçus notamment à l’aide de pneus usagés. Fin février, le gouvernement a saisi l’Agence nationale de sécurité sanitaire à propos de ces gazons artificiels qui libèrent de nombreuses petites billes noires, suspectées d’exposer les sportifs à des substances toxiques. Le rapport est attendu pour le début de l’été.

Paracétamol : Présence de dioxyde de titane nano dans certaines marques de paracétamol. Pour éviter le TIO 2, on peut s’orienter vers le doliprane 1000 en lieu et place de l’efferalgan 1000.

Le bisphénol S pire que le A ! D’après de récentes études scientifiques le bisphénol S utilisé comme substitut au bisphénol A, interdit dans tout contenant alimentaire depuis 2015, s’avère aussi dangereux pour la santé, sinon plus, que ce dernier. Les experts concluent qu’il devrait faire l’objet de la même restriction d’utilisation.

Help : Ma voiture appelle au secours ! Depuis le 1er avril un dispositif d’appel d’urgence appelé eCall devra équiper tous les modèles de voitures vendus dans l’union européenne. Il devrait permettre de sauver des vies, notamment lorsque l’accident se produit la nuit dans des zones isolées

Le calculateur Nutri-Score bientôt disponible sur le site de Santé publique France. Il permettra d’évaluer Le Nutri-Score des denrées non encore étiquetées.


Flash conso26 n° 174 du 06/03/2018

Pesticides tueurs d’abeilles : L’interdiction s’impose. La Commission européenne et les États membres n’ont plus aucune excuse pour maintenir les pesticides tueurs d’abeilles sur le marché. L’étude de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) vient de sortir et elle confirme les risques des insecticides néonicotinoïdes pour les abeilles. Après cette nouvelle étude alarmante de l’Efsa et les données accablantes sur la mortalité des oiseaux, se contenter de prolonger le moratoire sans voter l’interdiction pure et simple des néonicotinoïdes relèverait du déni de réalité.

Sécurisation des données. La Cnil met en demeure l’assurance maladie. En France, la Cnam (Caisse nationale d’assurance maladie) consigne nos données de santé, comme les actes médicaux, les feuilles de soins ou les séjours hospitaliers, dans une gigantesque base de données baptisée Sniiram (Système national d’information inter-régimes de l’assurance maladie). À la suite de contrôles, la Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés) a constaté des insuffisances en matière de sécurité. Elle accorde 3 mois à l’assurance maladie pour se conformer.

Publicité pour les médicaments : A quand son interdiction ? L’Agence du médicament (ANSM) a interdit au début de l’hiver la publicité pour les médicaments contre le rhume contenant de la pseudoéphédrine, comme l’Actifed, l’Humex ou encore le Rhinureflex. Tout médicament est un principe actif, qui a des effets sur l’organisme et qu’il convient d’utiliser avec parcimonie. Nous demandons l’interdiction pure et simple de la publicité pour tous les médicaments. C’est seulement ainsi que nous pourrons réellement lutter contre la banalisation du médicament et les stratégies marketing des industriels, et donc réduire la surconsommation française de médicaments.

Médicaments pour enfants : Trop sont inutiles ou dangereux. Administrer un médicament à un enfant n’est pas un geste anodin. Or ces dernières années, plusieurs études ont mis en lumière un recours excessif aux traitements médicamenteux chez les plus jeunes. Conscients que trop de médicaments donnés pour traiter des maux bénins de l’enfance exposent à des effets indésirables graves, médecins et sociétés savantes révisent leurs recommandations et amorcent une déprescription. Beaucoup de spécialités ont également été déremboursées ou même retirées car inutiles, voire dangereuses. Malgré tout, des médicaments à éviter demeurent sur le marché. Que Choisir de mars fait le point sur les principaux traitements des maux courants de l’enfance.

Téléphoner au volant est interdit sur la route, même si le véhicule est à l’arrêt. Sauf en cas de panne, un véhicule momentanément arrêté sur le bord de la chaussée doit être considéré comme étant toujours en circulation. Si le conducteur utilise son téléphone pendant cet arrêt, il peut être verbalisé.


Flash conso26 n° 173 du 21/02/2018

 

Prudence avec les ballons gonflables : Les ballons gonflables font partie des incontournables dès que les enfants fêtent quelque chose. Que Choisir n’a évidemment aucune envie de jouer les rabat-joie, néanmoins nos analyses démontrent qu’il ne faut pas les acheter les yeux fermés. Sur les 14 références de ballons testées, 9 ne sont pas irréprochables et 5 vont à coup sûr faire ingérer des nitrosamines aux enfants s’ils les gonflent avec la bouche. Or pour la plupart, ces substances-là sont classées « cancérogène probable ». Que Choisir recommande vivement d’opter pour les ballons qui en sont exempts.

Nutella : Ferrero cherche à redorer son blason : Alors que la marque Nutella a pâti des effets négatifs de la  promotion d’Intermarché qui a viré à la foire d’empoigne dans certains hypermarchés, la maison mère Ferrero lance une nouvelle campagne de publicité. En mettant en avant la qualité des ingrédients de sa pâte à tartiner mais en omettant leur impact sur la santé.

Compteur Linky, La Cour des comptes très critique : « Un dispositif coûteux pour le consommateur, mais avantageux pour Enedis », assène la Cour des comptes. Si le coût effectif total de la mise en œuvre des compteurs (5,7 milliards d’euros) est couvert dans « des conditions avantageuses pour Enedis, le financement est assuré par les usagers. […] Les conditions de rémunération d’Enedis sont généreuses et devraient être revues », affirme le rapport, qui reprend là un long combat mené par l’UFC-Que Choisir, soutenu un temps par l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie)… sans aucun succès face au tout-puissant lobby de l’électricité. La Cour des comptes sera-telle mieux entendue des pouvoirs publics que l’UFC-Que Choisir ?

Contrôle technique auto : Plus sévère et plus cher à partir de mai 2018, le nombre de points à vérifier lors du contrôle technique passera de 123 à 133, permettant de déceler 610 défaillances potentielles. De plus, certains défauts pourront aboutir à l’immobilisation du véhicule dans les 24 heures. L’augmentation des points de contrôle génère bien évidemment une augmentation du temps de travail et donc du prix.

Le retour des bouteilles à la consigne est envisagé : Afin de réduire le nombre de déchets et de faciliter leur recyclage, le gouvernement propose de remettre en place le mécanisme de la consigne pour les bouteilles et les canettes.

Une nouvelle escroquerie avec de faux e-mails à l’effigie des impôts : Un e-mail avec l’entête de la Direction générale des finances publiques demande d’installer la nouvelle version d’impots.gouv.fr pour Windows, en vue d’un remboursement d’impôt. Attention, il s’agit d’une tentative de phishing à laquelle il ne faut surtout pas répondre.


Flash conso26 n° 172 du 07/02/2018

Des déchets électroniques encombrants : Selon un rapport de l’Université des Nations Unies, près de 45 millions de tonnes, soit 4500 tours Eiffel, représentent le poids des déchets électroniques produits dans le monde en 2016… soit 6,1kg par habitant. Seuls 20% des smartphones, frigos, télés, etc… ont été recyclés dans les filières appropriées. Le reste est parti dans des incinérateurs ou dans des décharges légales ou … illégales.

Hausse continue et importante des péages : Ils vont encore augmenter en 2018. Les hausses sont toutes supérieures à 1%. On est bien au- dessus de la simple règle d’évolution annuelle qui aurait conduit à une augmentation de 0,87%. Mais s’y ajoute un rattrapage pour une redevance que l’Etat avait indûment augmenté en 2012. Tout va bien pour les sociétés d’autoroutes : elles ont versé aux actionnaires, en 2016, 4,7 milliards d’euros de dividendes, en hausse de 40%.

Trop de métaux lourds chez les femmes enceintes : Une étude de Santé publique France révèle la présence de mercure chez 91% des femmes enceintes françaises, et de l’arsenic chez toutes. L’imprégnation est plus élevée que dans d’autres pays. Ces différences pourraient, en partie, s’expliquer par une consommation de poissons et de crustacés plus importante en France.

30 minutes de marche rapide par jour : ou 50 minutes d’activités modérées par semaine, c’est ce que recommande l’Organisation Mondiale de la Santé. Des recommandations suivies seulement par 52% des Françaises, selon l’Agence de Santé publique France.

Les déplacements continuent de se faire, dans une très large majorité par voie routière : Près de 80% pour la voiture individuelle. Entre 2011 et 2016, les kilomètres parcourus en voiture ont augmenté de 1,3% et ceux en autocar de 2,6%. Dans le même temps, la fréquentation des trains de voyageurs baisse passant de 10% en 2011 à 9,2% en 2016.


Flash conso26 n° 171 du 24/01/2018

Lactalis : Lait bébé contaminé : Encore une affaire qui questionne la capacité de l’agro-industrie à maîtriser les risques sanitaires ! Mission à laquelle le leader mondial des produits laitiers a failli, de l’avis du ministre de l’Économie Bruno Le Maire qui, après avoir ordonné le retrait de plus de 700 lots de laits infantiles fin décembre, annonçait, lapidaire, le 11 janvier, que « l’État s’est substitué à une entreprise défaillante, seule responsable de la qualité des produits mis sur le marché ». Les mesures prises par l’entreprise n’étant pas de nature à maîtriser le risque de contamination de produits destinés à l’alimentation d’enfants en bas âge, la question de l’efficacité des plans d’autocontrôles se pose donc plus que jamais ! Désormais sous le coup d’une plainte déposée par l’UFC-Que Choisir auprès du TGI de Paris le 28 décembre, le leader mondial des produits laitiers se défend d’une quelconque négligence. Lactalis assure avoir respecté les procédures, bien que des prélèvements internes au site de production aient émis des signaux d’alerte depuis des mois, voire des années.

Assurance Emprunteur, la concurrence peut maintenant jouer : L’UFC-Que Choisir se félicite de la décision salutaire du Conseil Constitutionnel de reconnaître la constitutionnalité de la résiliation annuelle de l’assurance emprunteur à tous les contrats et, forte de cette victoire, met à disposition des assurés emprunteurs un kit leur permettant de faire effectivement jouer la concurrence.

Taxe d’habitaion : 80 % des foyers bénéficieront d’une suppression de leur taxe d’habitation sur leur résidence principale en 3 ans à partir de 2018. En faites-vous partie ? Vous pouvez consulter le site impots.gouv.fr pour faire votre simulation et d’ores et déjà, si vous êtes mensualisé, réduire vos mensualités.

Spray Puressentiel , Assainissant, vraiment ? Le spray Puressentiel est vendu en pharmacie, la publicité prend bien soin de le rappeler. En réalité, bien qu’elle inspire confiance, la vente en pharmacie ne garantit rien, que ce soit en matière de qualité ou d’innocuité. Il s’agit juste d’une stratégie marketing du fabricant. Les sprays aux huiles essentielles sont des biocides qui pourraient tout aussi bien être vendus en grandes surfaces. Publiés fin 2014, nos résultats démontraient qu’ils étaient tous polluants, les sprays aux huiles essentielles étant les pires. Ils relarguaient des composés organiques volatils en forte quantité, le spray assainissant Puressentiel était même le plus mal classé de tous.

Canal Plus : Des hausses de tarif hors les clous. La chaîne de télévision payante a informé certains de ses clients que leur abonnement allait augmenter de 2 ou 5 €. Sauf que ces hausses de tarif n’ont pas été faites dans les règles. Il est donc possible de les contester.

Crédits d’impôts pour travaux : Les particuliers peuvent bénéficier du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite), à condition que les travaux réalisés dans leur logement répondent aux caractéristiques techniques fixées par la réglementation. Les propriétaires, locataires ou occupants à titre gratuit, qui effectuent certains travaux de rénovation énergétique dans leur résidence principale achevée depuis plus de deux ans peuvent bénéficier du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite).


Flash conso26 n° 169 du 21/12/2017

On aura bientôt un droit à l’erreur face à l’administration : Destiné à faciliter les relations entre l’administration et les usagers, le projet de loi « pour un État au service d’une relation de confiance » présenté par le ministre de l’action et des comptes publics, prévoit d’instaurer un droit à l’erreur pour tous les citoyens. C’est la fin de la sanction au premier manquement, à condition d’être de bonne foi. Ce nouveau principe repose sur la possibilité pour chaque Français de se tromper dans ses déclarations à l’administration sans risquer une sanction dès le premier manquement. « Chacun doit pouvoir rectifier, spontanément ou au cours d’un contrôle, lorsque son erreur est commise de bonne foi ».

Les jouets ne sont pas toujours moins chers sur internet : Les bonnes affaires ne sont pas toujours sur internet, notamment à cause des frais de livraison. L’association UFC Que choisir a étudié les prix pratiqués notamment par Amazon, Cdiscount ainsi que par les sites spécialisés Avenue des jeux et la Fnac. Elle a constaté que certains sites facturent des frais de livraison qui s’ajoutent à un prix de départ déjà pas très compétitif. Dès lors, la plupart des jouets coûtent plus cher que dans les magasins spécialisés ou la grande distribution. Si les prix sur internet sont souvent alignés sur ceux des catalogues de jouets, on peut y trouver quelques bonnes affaires, à condition de tomber au bon moment. D’autant que contrairement aux prix des catalogues, ceux du Web peuvent varier à tout moment, selon l’actualité.

Handicap : pas de TVA à 5,5 % pour les travaux d’adaptation des logements. La TVA au taux de 5,5 % est applicable aux travaux de rénovation des logements sociaux occupés par des personnes handicapées. Le gouvernement n’envisage pas d’étendre ce taux réduit aux aménagements effectués dans les habitations du secteur privé qui reste au taux intermédiaire de 10%.

Tarif réglementé d’EDF. EDF envoie en ce moment l’évolution des conditions générales de vente du tarif bleu à tous ses clients. Un courrier qui suscite questions et parfois inquiétude chez bien des usagers. La surprise est d’autant plus grande pour les 84 % de ménages encore clients d’EDF au tarif réglementé qu’ils n’avaient jamais reçu de conditions générales de vente (CGV) de la part de l’opérateur historique. Ils sont pourtant au tarif bleu depuis toujours. Ce qui choque beaucoup d’entre vous, c’est la formule finale. Elle est d’ailleurs imprimée en caractères gras pour attirer l’attention : « Vous disposez d’un délai de 3 mois, à compter de la réception des présentes conditions générales de vente, pour résilier, sans pénalité, votre contrat de fourniture d’électricité », indique EDF. En réalité, il n’y a aucune raison de s’inquiéter. Pour plus d’ information, aller sur le site ufcquechoisir.org

Contre la hausse des taxes, une campagne pérenne pour du fioul vraiment moins cher dans la DRÔME . Alors que les prix du fioul s’envolent depuis la fin de l’été, l’Assemblée nationale a voté une augmentation significative de la taxe intérieure sur les produits énergétiques (TICPE) qui va, à partir du 1er janvier 2018, fortement aggraver l’inflation sur les prix. Afin d’anticiper cette hausse brutale de la fiscalité, l’UFC-Que Choisir de la Drôme lance une opération exceptionnelle www.choisirsonfioul.fr en décembre et profite de l’occasion pour annoncer la pérennisation et mensualisation de cette campagne afin de soulager financièrement les consommateurs chauffés au fioul tout au long de l’année.


Flash conso26 n° 168 du 30/11/2017

Ressource aquatique : Stop à la gabegie ! Les études officielles soulignent que la disponibilité et la qualité de la ressource aquatique se dégradent depuis de nombreuses années… Nous, consommateurs, qui avons été trop largement mis à contribution, refusons la fuite en avant alors que des solutions simples, concrètes et efficaces existent et coûteraient en moyenne 3 fois moins cher que les traitements actuels de dépollution.

La demande UFC : Dans le cadre des États Généraux de l’Alimentation, dont l’objectif affiché est de promouvoir une alimentation saine et durable, nous réclamons une réforme urgente de la politique de l’eau avec une application stricte du principe de justice « préleveur-pollueur-payeur », la mise en place de vraies mesures de prévention et une aide à la reconversion des pratiques agricoles vers des cultures moins consommatrices d’eau et de pesticides. Pour une ressource aquatique préservée, une eau de meilleure qualité et moins chère, une agriculture durable valorisée : nous ne voulons pas juste une politique de l’eau, mais une politique juste de l’eau.

Prix des jouets : À quel moment acheter les jouets de Noël ? Il y a des périodes propices à l’achat pour payer au meilleur prix, d’autres à éviter. Après plusieurs années de suivi, notre conclusion est claire et nette, acheter les jouets au dernier moment est vraiment une très mauvaise idée. La baisse s’amorce début octobre, et c’est à la sortie des catalogues de jouets, qui intervient en moyenne du 20 au 27 octobre qu’ils sont les moins chers. Ils restent à ce prix plancher de fin octobre à fin novembre, et remontent dès les premiers jours de décembre.

Isolation : Gare à l’arnaque au ministère : Attention, si vous recevez un courrier à en-tête de la République française envoyé par le ministère de l’Écologie et de l’Environnement, jetez-le immédiatement. Il vous propose de l’isolation à  l€. L’en-tête peut à coup sûr faire tomber dans le panneau, elle est d’ailleurs formatée pour ca. Le programme d’isolation des combles à 1 € existe bel et bien. Ce qui interpelle en revanche, c’est le numéro de téléphone, 01 79 72 57 57 est celui d’une entreprise privée, JP Dépanne, un réseau de dépannage d’urgence en plomberie dont Que Choisir déconseille vivement, comme de tous les réseaux de dépannage à domicile référencés sur le Web.

Médicaments dangereux : comment les repérer ? Suite à l’enquête de 60 millions de consommateurs, certains médicaments vendus sans ordonnance sont pourtant à proscrire bien qu’ils soient mis en vedette par de nombreuses publicité. 45 % est à proscrire ! Leur rapport bénéfice/risque est défavorable en automédication. 33 % sont passables. Leur efficacité est faible ou non prouvée, mais généralement bien tolérés. Seulement 21 % sont à privilégier pour leur rapport bénéfice/risque favorable. En bonne place de la liste noire figurent des « stars antirhume ».

Beurre : qui se tartine ? Jusqu’à octobre dernier, les enseignes n’ont pas accepté d’ajuster leurs prix à la hausse, alors que le cours du beurre explosait. Face à cette rigidité, les industriels (Lactalis, Danone, Sodiaal, Bongrain, Entremont, Bel) ont vendu leur beurre à l’export, d’où la pénurie constatée dans de nombreux supermarchés français, et pas ailleurs. La situation est en passe de s’améliorer car tous les grands distributeurs ont (enfin) décidé d’acheter plus cher mais réduirons-t-ils leur marge au profit du consommateur ?


Flash conso26 n° 167 du 15/11/2017

Carte grise : La demande se fait désormais en ligne. Dès le 1er novembre, la dématérialisation de demande d’un certificat d’immatriculation pour une voiture neuve ou d’occasion s’impose partout en France. Attention : si la démarche est gratuite sur le site Internet officiel, des sites payants pullulent sur Internet pour un service rendu plus que modeste. Si vous n’avez pas de connexion à Internet des « points numériques » (ordinateurs, imprimantes et scanners) sont mis à disposition dans toutes les préfectures et dans de nombreuses sous-préfectures. Des médiateurs, en préfecture ou sous-préfecture, peuvent également accompagner les usagers dans leur démarche.

Sécurité sociale étudiante : La fin pour 2018 ou pour plus tard ? Emmanuel Macron avait annoncé que les étudiants seraient rattachés directement au régime général de Sécurité sociale, revendication portée depuis 2012 par l’UFC-Que Choisir. Le principe est acquis mais le gouvernement hésite sur le calendrier.

L’Etat coupe dans les aides au mouvement consumériste : Les consommateurs vont-ils faire les frais de la quête d’économies de l’Etat ? Selon Le journal Le Monde, dans la plus grande discrétion, le gouvernement prépare des coupes drastiques dans le soutien au mouvement consumériste qui finance les associations de défense des consommateurs. L’UFC QUE CHOISIR sera-t-elle concernée ?

High-Tech : 2007-2017 : la révolution smartphone . Il y a dix ans, l’iPhone débarquait en France. Avec son écran tactile et son interface intuitive, ce premier téléphone signé Apple a changé la face du mobile. Aujourd’hui, un quart de l’humanité possède un smartphone, et les appareils photo numériques, GPS, baladeurs MP3 et caméscopes sont au placard. Financièrement le consommateur semble y trouver son compte. A chacun de mesurer l’impact et l’intérêt de cette centralisation.

Ingrédients indésirables dans les cosmétiques : La DGCCRF dans les pas de l’UFC-Que Choisir. Suite à notre enquête sur les ingrédients indésirables présents dans les produits cosmétiques et à notre saisine des autorités, la Répression des fraudes est allée sur le terrain pour mener ses propres contrôles. Elle en a tiré les mêmes conclusions que l’UFC-Que Choisir et a sévi.

Au 1er novembre 2017, les tarifs réglementés de vente du gaz hors taxes d’Engie progressent en moyenne de 2,58 % par rapport au barème en vigueur en octobre 2017. Nous vous rappelons que vous pouvez changer de fournisseur d’énergies (gaz et électricité) quand bon vous semble et sans frais !

Etiquetage nutritionnel : L’UFC-Que Choisir, pionnière sur ce dossier au côté des sociétés savantes, se félicite de cette avancée significative dans l’information des consommateurs et appelle maintenant les fabricants et distributeurs à adopter sans délai ce modèle. Pour plus d’information, allez sur notre site ufcquechoisir.org.


Flash conso26 n° 166 du 31/10/2017

Comment changer d’assurance multirisque habitation (complément d’information). Depuis le 1er janvier 2015, l’assuré peut résilier son contrat à tout moment, sans avoir à se justifier et sans pénalités, après un an d’engagement. L’assuré, s’il est locataire devra demander au nouvel assureur de résilier à sa place son contrat d’assurance. La résiliation du contrat prendra effet un mois après la réception de la demande par le précédent assureur, et l’assuré sera remboursé de la partie de la prime correspondant à la période qui n’est plus assurée dans un délai de trente jours à compter de la date d’effet de la résiliation. Si l’assuré est propriétaire, la demande de résiliation doit être envoyée au précédent assureur.

Ressource aquatique : Stop à la gabegie ! Signez notre pétion sur le site www.quechoisir.org

Miel : Pour une vraie traçabilité :Alors que la production française de miel a considérablement chuté et ne permet pas de satisfaire la consommation nationale, de plus en plus de miels mélangés, provenant de divers pays, fleurissent dans les rayons mais avancent masqués quant à leur origine. Face à la multiplication des fraudes, et soucieuses de garantir aux consommateurs une information loyale et pertinente, l’UFC-Que Choisir et l’Union nationale de l’Apiculture française réclament la mention obligatoire des pays d’origine pour les miels mélangés.

Pénurie de beurre : Depuis quelques semaines, le cours du beurre industriel s’affole pour atteindre des niveaux historiques. Les secteurs les plus affectés sont donc ceux qui utilisent beaucoup de beurre, en premier lieu celui de la boulangerie-pâtisserie, artisanale et industrielle. « Un croissant, c’est 50 % de beurre ». Et donc, on peut présumer d’un impact fort au moment de Noël sur les gâteaux de fêtes et notamment les bûches.

Privilégiez les LED performantes et non dangereuses. Les ampoules LED sont enfin numéro un des ventes devant les halogènes énergivores. C’est une excellente nouvelle, à condition d’opter pour celles qui durent longtemps et qui ne présentent pas de risques pour les yeux. Sur les 20 LED passées sur notre banc d’essai, 5 sont éliminées et 6 mal notées. Voir l’enquête sur le site : www.quechoisir.org

Légumes surgelés : ils constituent une excellente alternative aux produits frais en préservant vitamines et minéraux.


Flash conso26 n° 165 du 17/10/2017

Assurance habitation : Vous êtes à la recherche d’une assurance multirisque habitation (MRH) pour protéger votre patrimoine en cas de sinistre ? Que Choisir vous aide grâce à son comparateur indépendant. Accès direct et gratuit au Comparateur assurance habitation de Que Choisir .

Comment changer d’assurance multirisque habitation ? Lors de la première année de souscription, 2 mois avant la date d’échéance, on peut  résilier son contrat en envoyant une lettre recommandée à son assureur. A l’issue de la 1ère année, 2 mois avant la date d’échéance, on peut  résilier son contrat en envoyant une lettre recommandée à son assureur.

États Généraux de l’Alimentation : Simplement faire avaler des hausses de prix aux consommateurs ? Avec la tenue des premières réunions, notamment sur le volet prix, l’UFC-Que Choisir ne pouvait manquer l’occasion de rappeler que bien souvent agriculteurs et consommateurs sont, l’un comme l’autre, victimes des politiques aberrantes de marge de la grande distribution. Et de fait, les produits alimentaires non transformés ne seraient pas concernés par la mesure fixant un seuil de revente à perte.

Électricité : nouvelle vague de factures rétroactives : La nouvelle vague de factures rétroactives d’électricité qui déferle dans vos boîtes aux lettres passe toujours aussi mal. Pourtant, encore une fois, c’est légal et il faut payer.

Campagne « Énergie moins chère ensemble» : le nombre d’inscrits a dépassé les 222 000. Nous avons le plaisir de vous communiquer le nom des fournisseurs lauréats pour chacun des lots. Par rapport au tarif réglementé, Electricité « classique » avec ENGIE (Happ-e) : 9% d’économies pour un contrat de deux ans. Electricité « soutien aux petits producteurs » ekWateur : selon le profil des inscrits (Base/Heures creuses-Heures pleines) entre 17 et 20% d’économies, prix fixes 1 an. Gaz ENI : 9% d’économies, pour un contrat de deux ans.

La franchise qui est appliquée lorsqu’une carte bancaire volée ou perdue fait l’objet d’une utilisation frauduleuse (avec composition du code secret), actuellement de 150 €, sera abaissée à 50 € à partir du 13 janvier 2018. Toutefois, cette franchise ne s’appliquera pas si le vol ou la perte de la carte n’a pas pu être repéré(e) avant son utilisation frauduleuse. Les opérations réalisées sans composer le code secret resteront intégralement (c’est-à-dire sans franchise) remboursées au titulaire de la carte par la banque.

Le maximum de paiement sans contact par carte bancaire passe à 30 euros : Il est désormais possible de payer avec sa carte bancaire sans avoir à taper son code secret pour régler des achats jusqu’à 30 €, contre 20 € auparavant. Cette hausse du plafond ne concerne que les nouvelles cartes émises depuis le 1er octobre 2017.


Flash conso26 n° 164 du 27/09/2017

Parcours de soins, pas de médecin traitant : L’assurance maladie a rendu obligatoire un parcours de soins, qu’il faut respecter. L’accès aux spécialistes passe par le médecin généraliste. Si le parcours de soins n’est pas respecté, le remboursement de la consultation spécialisée sera moindre, en gros de seulement 30% du tarif de base. Le problème est qu’il est souvent difficile de trouver un médecin généraliste qui vous accepte dans sa patientèle, en raison de leur surcharge. Dans ce cas, c’est la double peine : vous n’avez pas de médecin proche de chez vous, et vous êtes mal remboursé quand vous consultez un spécialiste.Si le cas se produit, vous devez saisir le conciliateur rattaché à votre CPAM.

Médicaments, dispositif médical, autres produits de santé : déclarer un effet indésirable. L’affaire récente du Lévothyrox montre la nécessité de relever rapidement les effets indésirables des médicaments. Pour se faire,L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a ouvert un site internet accessible aux professionnels de santé, mais aussi au public, «signalement-sante.gouv.fr. Utilisez donc ce site, pour améliorer notre sécurité dans le domaine de la santé.

Compteur électrique Linky : Le premier bilan des consommateurs équipés. Dès 2010, l’UFC Que Choisir a dénoncé ce compteur pensé par et pour le gestionnaire de réseau, et pas du tout dans l’intérêt du consommateur. Notre association a tout tenté pour empêcher son déploiement, mais en vain. Le recours déposé devant le Conseil d’État pour obtenir l’arrêt de la généralisation du compteur n’a pas été couronnée de succès. Ce qui n’empêche pas l’UFC Que Choisir de continuer à se battre, notamment pour la protection des données personnelles des usagers.Une enuête de UFC Que Choisir auprès des ménages équipés révéle que 69 % des usgers jugent leur compteur Linky « inutile et générateur de dysfonctionnements».

Dépassements d’honoraires: L’action de la sécu inefficace. Pour limiter les dépassements d’honoraires, l’assurance maladie a mis en place un système d’incitations à destination des médecins qui coûte bien plus cher qu’il ne rapporte. La Cour des comptes, dans son rapport annuel sur la sécurité sociale, confirme les craintes de l’UFC-Que Choisir : la politique menée contre l’inflation des dépassements d’honoraires chez les médecins coûte cher à la collectivité, pour un effet limité. Selon les calculs publiés, pour éviter 1 euro de dépassement, l’assurance maladie dépenserait 10 euros. Ce chiffre recouvre la prise en charge d’une partie des cotisations sociales des médecins, en échange d’un engagement à limiter leurs tarifs, et la revalorisation de certains actes.

Les labels dans le bio. Le principe de l’agriculture biologique repose en premier lieu sur l’interdiction totale des pesticides et engrais chimiques de synthèse mais aussi sur l’interdiction des OGM, la lutte biologique, ou encore la limitation des additifs dans les aliments transformés. Mais on trouve également des marques privées qui vont plus loin que le socle défini par l’ Europe. Commerce équitable, circuits courts, critères sociaux … Le décryptage de tous ces labels semble donc important pour comprendre exactement ce que nous achetons quand nous achetons un produit vendu sous l’appellation «  bio ». Il existe 8 principaux labels bio, à vous, consommateur, de choisir celui qui vous convient le mieux.

Baumes à lèvres : utilisés par toute la famille, les baumes à lèvres devraient être au-dessus de tout soupçon. Pourtant, nombre d’entre eux renferment des huiles minérales qui engendrent des composés toxiques en cas d’ingestion. Pour faire le bon choix, achetez le numéro d’octobre de Que Choisir ou allez sur le site www.quechoisir.org.


Flash conso26 n° 163 du 13/09/2017

25% des aliments industriels pour enfants peuvent passer à la poubelle : C’est ce que révèle une enquête réalisée par les équipes de LaNutrition.fr qui ont analysé la qualité des matières premières, la teneur en additifs et le degré de transformation des produits. Sont mis à l’index les aliments « ultra-transformés » qui contiennent des additifs, des graisses déséquilibrés, du sirop de glucose comme ingrédient principal, du sucre ajouté inutile, des extraits ou des poudres d’ingrédients au lieu d’ingrédients entiers (lait,œufs ..), trop d’eau, trop de sel…Tous les rayons sont concernés.

Pas de rétractation possible sur les foires et salons : Le particulier, qui achète un produit sur une foire ou un salon, doit être informé par le professionnel qu’il ne dispose pas du délai de rétractation. L’information doit être inscrite sur un panneau positionné dans le stand et sur le contrat de vente. Si le vendeur ne s’y conforme pas, il encourt une lourde amende.

Obtenir sa carte grise sur internet : On pouvait déjà demander un duplicata de sa carte grise sur internet. Il est désormais possible de modifier son adresse, d’immatriculer un véhicule d’occasion ou de déclarer la vente d’un véhicule sur le site de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés. A partir du 1er novembre ces démarches ne pourront être réalisées que par ce biais. Pour vous aider, ordinateurs et médiateurs sont disponibles dans toutes les préfectures.

Isolation par des fenêtres bien posées : Indispensable pour obtenir un prêt à taux 0 ou un crédit d’impôt, le label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) était censé garantir la qualité de la pose. Mais notre enquête montre que les professionnels RGE pêchent par des offres inadaptées ou incohérentes, par des prix excessifs et parfois démentiels. La seule bonne démarche que nous conseillons est de prendre rendez-vous avec l’Espace info énergie le plus proche. Il saura vous conseiller à bon escient.

Casques de vélo pour enfant : Depuis le 22 mars 2017, les enfants de moins de 12 ans doivent porter un casque à vélo qu’ils soient au guidon ou passagers. Personne n’a encore vu un policier courir derrière un gamin sans casque ! mais l’infraction est passible, pour l’adulte accompagnant, d’une amende de 135 euros. Attention toutefois à bien choisir votre casque !

40% des pharmacies ne respectent pas l’affichage des prix. Si cet affichage n’existe pas un catalogue à la disposition des clients est obligatoire.

Tarifs réglementés : 25% des abonnés au gaz naturel ont résilié une offre au tarif réglementé pour en souscrire une au prix du marché, contre seulement 15% des abonnés à l’électricité.

Licence sportive : le certificat médical est valable 3 ans. Pour obtenir la licence d’une fédération sportive, il faut présenter un certificat médical pouvant attester l’absence de contre- indication à la pratique de plusieurs sports. Sauf exception, (boxe, parachutisme…) ce certificat est valable 3 ans. Dans cet intervalle, il suffit de remplir un questionnaire de santé.


Flash conso26 n° 162 du 30/08/2017

La rentrée pour tous : L’UFC Que Choisir de la Drôme a repris ses activités depuis lundi 28 août !

Energie moins chère ensemble : Après le succès des campagnes  » Gaz moins cher ensemble « , une campagne sur les deux énergies : l’électricité et le gaz est ouverte à tous. UFC-Que Choisir propose ainsi aux consommateurs de bénéficier de prix moindres pour l’électricité et/ou le gaz, d’une réelle sécurité juridique avec un contrat sûr et de l’accompagnement de la Fédération UFC-Que Choisir en cas de réclamation. L’inscription à cette campagne jusqu’au 25 septembre, est gratuite. Votre inscription se fera en quelques clics sur www.choisirensemble.fr. Cela ne vous engage en rien, et vous permettra de recevoir, à compter de début octobre votre offre personnalisée en fonction de votre profil de consommation.

Livret A , un rendement quasiment nul : C’est un fait : le Livret A ne rapporte pratiquement plus rien. Cet été, le gouvernement a maintenu son taux d’intêret à 0,75%. Ce qui revient, en réalité, à établir un niveau de rendement de 0,05% si l’on enléve l’inflation de 0,7% actuellement. En principe, l’actualisation du taux du livret A doit suivre une formule mathématique qui aurait due conduire à relever le taux de 0,75% à 1,00%.

Santé mentale, le poids des médicaments : Très (trop ?) souvent prises en charge par des médicaments la dépression et les maladies psychiatriques coûtent plus cher à l’Assurance maladie que le traitement du diabète ou des cancers. C’est ce qui ressort d’une étude dans laquelle l’Assurance maladie évalue les dépenses annuelles générées par les pathologies chroniques.

Pannes, faire connaître la garantie : de nombreux consommateurs ignorent que tous les produits vendus en France bénéficient d’une garantie de conformité de 2 ans. Pour mieux les informer, un récent rapport officiel préconise de rendre obligatoire l’inscription de la durée de garantie sur les factures d’achat.

Conseils, des notaires en ligne : Le Conseil supérieur du notariat à ouvert notaviz.notaires.fr, un site de conseils pratiques et juridiques ( achat et vente de logement, mariage, succession, divorce…)

Les plaintes des consommateurs : le nombre de plaintes reçues par la Répression des fraudes a augmenté de 2,7% en 2016. Les plaintes, suite à des informations présumées trompeuses reçues avant de signer un contrat, bondissent de 52% : elles concernent principalement la téléphonie, l’installation de panneaux solaires, l’achat d’un billet de spectacle, la plomberie et la serrurerie. A noter également, la hausse des plaintes pour pratiques commerciales trompeuses dans le secteur du gaz naturel.


Flash conso26 n° 161 du 28/06/2017

Fermeture estivale : Et voilà, la saison est achevée et nous partons en congés…L’ensemble de nos permanences dans la Drôme seront fermées du jeudi 29 juin au soir  jusqu’au dimanche 27 août au soir. Nous souhaitons à tous un bon été, pas trop de problèmes de consommation à résoudre dans l’urgence, et nous nous retrouvons donc à la rentrée avec toujours la même énergie pour défendre le consommateur si souvent malmené !

Sécurité des consommateurs, Des lunettes de soleil dangereuses saisies. À la veille de l’été, de nombreux produits de saison notamment fabriqués en Asie, débarquent en force sur le territoire français. Parmi eux, des quantités non négligeables ne sont pas aux normes ou présentent des risques pour la santé du consommateur. Avec les lunettes de soleil importées la vigilance s’impose. Sur les 111 lots contrôlés ces dernières semaines sur tout le territoire, soit 633 000 paires regardées de près, 32 % d’entre elles se sont révélées non conformes. Un bilan guère rassurant car, malheureusement, un nombre important de produits ne satisfaisant pas aux normes de fabrication et de sécurité passent entre les mailles du filet. Et se retrouvent dans le commerce.

Tiques, Pensez aux anti moustiques : Un anti moustique contre les tiques ? Drôle d’idée. Pourtant, les produits utilisés contre les moustiques ont aussi, dans leur grande majorité, un effet dissuasif sur les tiques. Une information intéressante car, dès la survenue du printemps et désormais partout en France s’il y a un peu d’humidité et de végétation, les tiques dures du genre Ixodes prolifèrent. Et avec elles, le risque d’être piqué et de se voir transmettre la maladie de Lyme difficile à diagnostiquer.

Gratuite et valable deux ans, dans l’Union européenne, la carte européenne d’Assurance maladie offre un accès aux soins et le remboursement des frais médicaux. Pour l’obtenir, il faut la demander au moins deux semaines avant le départ, à la caisse d’Assurance maladie, ou par le biais du compte ameli.fr.

Dans un café ou au bar, le fameux « verre d’eau gratuit » n’est absolument pas obligatoire. Le cafetier peut facturer l’eau du robinet à ses clients, en toute légalité. À condition « d’informer le consommateur sur le prix de cette prestation, par un affichage du prix à l’extérieur et à l’intérieur de son établissement »

Les termes « lait de soja » et « fromage végétal » sont désormais interdits. Les dénominations « beurre », « lait », « fromage » ou encore « crème » sont dorénavant réservées aux produits d’origine animale. C’est la décision que vient de prendre la Cour de justice de l’Union européenne. En conséquence, les fabricants de « lait de soja » ou autres denrées fabriquées à partir de végétaux devront changer l’appellation de leurs produits.

Autoroutes : les futures hausses de prix des péages sont injustifiées. Les hausses de prix de péage prévues pour financer le nouveau plan de modernisation des autoroutes, à hauteur de 800 millions d’euros, « excèdent le juste niveau qu’il serait légitime de faire supporter aux usagers », estime l’Arafer.


Flash conso26 n° 160 du 21/06/2017

Compléments alimentaires: Mieux vaut les éviter pendant la grossesse. Dans un rapport paru le mercredi 7 juin, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) recommande aux femmes d’éviter la multiplication des sources de vitamines et minéraux en l’absence de besoins établis au cours de leur grossesse. L’agence émet deux recommandations importantes : Chez la femme en bonne santé, une alimentation équilibrée permet tout à fait de mener une grossesse à bien sans compléments alimentaires; ne prendre que ce qui est prescrit par le praticien qui suit votre grossesse. Il pourra évaluer vos besoins réels, notamment grâce à un suivi biologique, afin de prendre les décisions appropriées au cours de la grossesse.

Allons nous vers une pénurie d’eau? En période de sécheresse, le préfet arrête des mesures de limitation progressive des usages de l’eau. Au 8 juin 2017, 19 départements sont concernés par de telles dispositions. Il existe 4 niveaux de restriction. Dans notre région, la Drôme, l’Isère, le Rhône et la Savoie sont en « vigilance » ce qui signifie que les particuliers informés sont incités à économiser l’eau. La Haute-Savoie est déjà en « alerte » avec des réductions de prélèvement. On peut en savoir plus, en cliquant sur la carte mise en ligne sur Propluvia, un outil du site internet du ministère de l’Écologie.

Pour prévenir les incendies, débroussaillage obligatoire. La loi impose aux propriétaires de logements situés à moins de 200 mètres des bois et forêts, de procéder au débroussaillement de leurs terrains. cette obligation facilite l’intervention des pompiers en cas de feux de forêts,

Plus de 1 000 produits cosmétiques contiennent des substances nocives. Notre association a établi une liste de plus de 1 000 produits cosmétiques renfermant un ou plusieurs ingrédients indésirables. Elle les a classés en 8 grands univers : les déodorants et parfums, le maquillage, les produits solaires, les soins du corps, les produits d’hygiène dentaire, les produits pour bébés et enfants, les soins des cheveux et les soins du visage. La liste complète est consultable sur le site www.quechoisir.org

Choisirsonfioul.fr Ensemble, faisons baisser la facture de fioul. Alors que le prix du fioul est fortement reparti à la hausse ces derniers mois, l’UFC-Que Choisir participe à la nouvelle campagne nationale « choisir son fioul » pour permettre aux ménages de faire baisser la facture. Pour rappel, l’inscription à l’opération est gratuite et sans engagement et se fait via le site choisirsonfioul.fr2. Elle permet de recevoir une offre personnalisée sur la base de l’offre lauréate qui résultera des appels d’offres lancés aux différents distributeurs locaux (petite et moyenne entreprise, grande distribution, groupes pétroliers) participants. La prochaine campagne aura lieu du 11 au 22 septembre, l’offre lauréate de cette dernière période étant dévoilée le 22 septembre au soir. Notez-le.

Blanchiment de capitaux et financement du terrorisme: BNP Paribas à nouveau épinglé, La BNP Paribas vient d’être condamnée à une amende de 10 millions d’euros en raison d’insuffisance


Flash conso26 n° 159 du 06/06/2017

Contraception : Faut-il libérer la pilule ? Pourra-t-on acheter bientôt en pharmacie une pilule contraceptive sans ordonnance ? C’est ce que demande un collectif dans une lettre ouverte publiée fin avril. L’initiative baptisée « Libérez ma pilule » séduit autant qu’elle agace. Mesure d’autonomisation des usagers de santé, elle provoque l’ire de certains gynécologues et nous interroge fortement quant aux avantages et inconvénients pour la santé des femmes.

Divorce sans juge : le divorce par consentement mutuel peut être réalisé sans passer devant le juge depuis le 1 janvier 2017. Les deux conjoints, assistés chacun par leur avocat, s’entendent sur une convention signée sous seing privé. Le notaire est chargé de son enregistrement. Le tarif de cette mission est fixé à 50,40 euros. L’administration fiscale perçoit, de son côté, un droit de partage de 2,5% sur les biens répartis.

 Timbres fiscaux par internet : Pour votre passeport, votre carte nationale d’identité, achetez votre timbre fiscal en ligne sur timbres.impots.gouv.fr. À l’issue du paiement en ligne sécurisé, vous recevez immédiatement votre timbre électronique par mail ou par SMS selon votre choix. Pas besoin d’imprimante : lors du dépôt de votre demande de passeport, de carte nationale d’identité ou de permis bateau, il vous suffira de présenter, directement à partir de votre smartphone ou tablette, le numéro de votre timbre fiscal électronique reçu par SMS ou le flashcode reçu par mail.

La pose de « Velux® » est soumise à une déclaration de travaux. La pose de fenêtres de toit de type « Velux® » sur un bien immobilier est considérée comme une modification de l’aspect extérieur de la construction. Ces travaux sont donc soumis à déclaration préalable. Si la fenêtre de toit donne lieu à la création d’une nouvelle pièce supérieure à 20 m², le propriétaire doit obtenir un permis de construire. Il en est de même lorsque le logement est situé dans le périmètre d’un site classé ou à proximité d’un monument historique.

Allergie aux pollens sur tout le territoire : Plusieurs départements du Sud-Ouest de la France sont en alerte rouge aux pollens de graminées. Le reste de la France est également touché et en alerte jaune ou orange. Il est donc recommandé aux personnes allergiques de suivre leur traitement ou de consulter un médecin.


Flash conso26 n° 158 du 25/05/2017

Elections législatives : engagements des candidats sur les questions de consommation. Contrainte de constater qu’une fois encore les enjeux consuméristes sont les grands absents des débats électoraux, mais non résignée, l’UFC-Que Choisir a formulé pour le quinquennat à venir 50 propositions portant sur les problématiques de consommation, réparties autour de 5 axes touchant au quotidien des consommateurs : le numérique, l’environnement, la santé et l’alimentation, la qualité et soumet ce questionnaire à chaque candidat.

Depakine : Dispositif d’indemnisation bientôt en place. A partir du 1er juin, les victimes de la Depakine, des enfants exposés avant leur naissance à cette molécule dangereuse pour le développement, pourront demander une indemnisation en passant par l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux (Oniam). Concrètement, l’examen des dossiers par l’Oniam se fera en deux temps. D’abord, un collège d’experts médicaux examinera les éléments apportés par chaque famille (certificats, prescriptions, etc.), et déterminera si le médicament est bien à l’origine des malformations et/ou problèmes de comportement. Un comité d’indemnisation prendra ensuite le relais pour un arbitrage crucial : celui des responsabilités.

Entreparticuliers.com : Entre assignation en justice et enquête des Fraudes. Très décrié par les consommateurs, le site d’immobilier en ligne Entreparticuliers.com est dans le viseur de la Répression des fraudes et est attaqué en justice par Leboncoin pour pillage systématique des annonces immobilières.

Emballages alimentaires : Les huiles minérales toxiques pointées par l’Anses .Que Choisir avait tiré la sonnette d’alarme dès 2011 en dénonçant les huiles minérales dérivées du pétrole qui sont présentes dans les emballages alimentaires en carton et les encres ; des huiles qui migrent dans nos aliments. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) recommande à son tour d’en limiter l’usage pour réduire la contamination des denrées alimentaires.

La chasse au moustique tigre est réactivée en France. Le ministère de la Santé relance le plan de surveillance du moustique tigre, insecte qui transmet la dengue, le chikungunya et le virus Zika. Le moustique est désormais durablement implanté dans 33 départements en France, dont l’Ardèche et la Drôme. Les habitants de ces zones, mais aussi les voyageurs, doivent suivre quelques gestes simples pour se protéger des piqûres : port de vêtements adéquats, amples, longs et clairs ; utilisation de répulsifs cutanés ; vérification de l’étanchéité des portes et fenêtres ; utilisation de moustiquaires, de préférence imprégnées, en particulier pour les berceaux. Il est également recommandé de renouveler ou vider les eaux stagnantes dans les coupelles sous les pots des plantes.

Lunettes et appareils auditifs : des devis clairs bientôt obligatoires. À compter du 1er janvier 2018, avant toute vente, les audioprothésistes et les opticiens devront présenter un devis, selon un modèle standard. L’idée poursuivie est de clarifier les prestations et leur prix de façon à faire jouer la concurrence.

Flash conso26 n° 157 du 10/05/2017

L’orientation en fin de 3è sera choisie par la famille dans plus de 550 collèges dont 14 dans la Drôme et 5 en Ardèche : Dès cette année, l’orientation de fin de troisième pourra être décidée par les parents, ou l’élève s’il est majeur. Cette faculté de choix sera expérimentée, pendant 2 ans, dans plus de 550 collèges répartis dans 20 académies. La liste peut être consultée sur le site www.leparticulier.fr, rubrique famille.
PET opaque, bientôt un malus : Les nouvelles bouteilles de lait en PET opaque seront sujettes à un malus en 2018. En attendant et puisque ce plastique non recyclable n’a pas été tout simplement interdit, Que Choisir maintient son appel au boycott, jusqu’au retour au PEHD recyclable (chiffre 2 au cul de la bouteille). On reconnaît les bouteilles en PET parce qu’elles sont plus lisses, plus brillantes et plus fines. Autres repères, le dessous de la bouteille porte le chiffre 1, et, une fois ouverte, la bouteille en PET opaque n’a pas d’opercule en aluminium. Les laits de marque Carrefour, Casino, Intermarché, Monoprix, U sont passés au PET opaque, plusieurs marques de lait bio aussi. N’achetez pas !
Des examens bucco-dentaires gratuits pour les jeunes de 21 et 24 ans : Dès 2018, le dispositif de prévention bucco-dentaire « M’T dents » pour les enfants et les adolescents, qui permet aux enfants de bénéficier d’un examen gratuit chez le dentiste, dans l’année suivant leur 9e, 15e, 18e anniversaire sera étendu aux assurés jeunes adultes.
Étiquetage nutritionnel simplifié : Le code couleur officiel de vert à rouge et de A à E, est déjà adopté par 4 grandes marques alimentaires ! A l’occasion de la signature au Ministère de la Santé des engagements officiels pris par Auchan, Fleury-Michon, Intermarché et Leclerc pour adopter l’étiquetage nutritionnel simplifié officiel, l’UFC-Que Choisir se félicite de ces initiatives et appelle les autres fabricants et distributeurs à se rallier à ce modèle d’étiquetage qui est à la fois le plus efficace pour les consommateurs et le seul à bénéficier de la reconnaissance de l’État. I
Mobilisation citoyenne européenne contre le glyphosate : Les experts internationaux du Circ, le centre international de recherche sur le cancer l’ont classé, il y a 2 ans, comme cancérogène probable pour l’homme. Mais, quelques mois plus tard, d’autres experts, ceux de l’EFSA, l’autorité européenne de sécurité des aliments, balayait la mise en garde de leurs confrères du Circ en estimant que le glyphosate n’était probablement pas cancérogène. Alors qui croire ? Il y a 3 mois, une quarantaine d’ONG ont lancé une initiative citoyenne européenne pour l’interdiction du glyphosate. Une initiative citoyenne doit recueillir en une année au moins un million de signatures dans sept pays de l’union européenne. La Commission est alors obligée de réagir dans un délai de 3 mois. Si vous vous sentez concernés par ce problème de santé publique, si vous ne faites pas confiance aux experts de l’EFSA, allez voir cette pétition sur le site stopglyphosate.org et n’hésitez pas à la signer.
Tarif des médecins ; la consultation passe à 25 € : Derrière la revalorisation à 25 € de la consultation chez le généraliste se profile une série d’ajustements tarifaires chez les médecins, aussi bien les généralistes que les spécialistes. L’objectif est de valoriser les consultations complexes.

Flash conso26 n° 156 du 24/04/2017

Prothèses dentaires : Des prix enfin plafonnés ! À partir du 1er janvier prochain, les chirurgiens-dentistes devront respecter un tarif maximum. Concrètement, la limite pour une couronne céramo-métallique classique sera fixée en 2018 à 550 €. À partir de 2020, ce sera 510 €, pas plus. Les dentistes qui demandent actuellement 800 €, voire plus, n’auront pas d’autre choix que d’en rabattre sur leurs prétentions ! En échange de cet effort de modération imposé aux dentistes, l’assurance maladie s’est engagée à revaloriser les actes conservateurs. Par exemple, pour le traitement d’une carie, le tarif grimpera à 67 € en 2021, contre 41 € actuellement.

Compteur Linky : Passage en force d’Enedis : Enedis (ex-ERDF) recommande à ses installateurs de ne pas tenir compte des refus de compteurs Linky. Le gestionnaire du réseau électrique leur fournit même le mode d’emploi pour les poser malgré tout. Un vrai passage en force. L’heure n’est plus à la concertation. À moins de monter la garde devant son compteur, il va devenir difficile d’échapper à Linky comme nous le précisions il y a quelques mois.

Parcs éoliens : Pas de nuisances sonores problématiques : Face au développement de l’éolien et à des plaintes de riverains invoquant des troubles de santé, l’Anses a procédé à une évaluation des risques. Les mesures ont été réalisées avec des vitesses et des directions du vent différentes, simultanément en quatre lieux situés à la distance minimale réglementaire de 500 mètres des premières habitations. Elles ont été complétées par des mesures effectuées en façade d’une maison implantée au plus près de chaque parc (elles étaient situées à 900 mètres). Si ces mesures confirment que « la part des infrasons et des basses fréquences sonores prédomine dans le spectre d’émission sonore des éoliennes », elles ne montrent en revanche « aucun dépassement des seuils d’audibilité dans les domaines des infrasons et des basses fréquences ».

La date limite de la déclaration des revenus pour les impôts 2017 s’échelonne du 17 mai au 6 juin 2017. La déclaration en ligne, désormais obligatoire dès 28 000 € de revenus, s’ouvre dès le 12 avril 2017. Pour remplir leur déclaration d’impôts 2017 – revenus perçus en 2016 -, les particuliers peuvent se rendre sur le site internet impôts.gouv.fr dès le mercredi 12 avril 2017. Pour les déclarations en ligne, la date limite pour Ardèche c’est le 23 mai à minuit, et pour la Drôme, le 30 mai à minuit. Toute déclaration papier (pour un revenu inférieur à 28000 euros) doit être faite avant le 17 mai 2017. I

Votre hôpital est-il bien noté ? Comment est prise en charge la douleur ? La lutte contre les infections liées aux soins est-elle optimale ? Les patients sont-ils satisfaits de leur séjour ? En compilant ces critères, la Haute Autorité de Santé a noté sur 100 la qualité des soins dispensés dans les hôpitaux. Retrouvez la note de l’établissement proche de chez vous sur www.scopesante.fr


Flash conso26 n° 155 du 01/04/2017

Votez pour vous : A la veille des échéances de 2017, les enjeux pour les consommateurs sont encore nombreux. Sécurité et transparence du monde numérique, produits respectueux de la santé et de l’environnement, loyauté des échanges, qualité des services du quotidien, défense des droits acquis et implication dans les décisions nous concernant…de multiples questions méritent qu’on leur porte attention, afin d’avancer vers une société de consommation plus juste et plus responsable. C’est pourquoi l’UFC-Que Choisir a décidé de mettre en place la plateforme Votez Pour Vous 2017. L’objectif de cette plateforme est de nous permettre de faire entrer les réformes consuméristes dans les programmes des candidats aux prochaines élections… Bref, en un mot, de vous permettre de voter pour vous !

Condamnation d’Engie : Victoire contre les manœuvres de l’opérateur historique. Engie (l’ex GDF Suez) démarchait les clients au tarif réglementé du gaz, dont lui seul a le fichier, pour leur proposer des offres de marché libre… ouvertes à la concurrence. Cette utilisation d’un fichier destiné exclusivement à remplir une obligation de service public (la fourniture du gaz au tarif réglementé de vente) était d’autant plus préjudiciable aux consommateurs que les offres au marché libre proposées par Engie (ex GDF Suez) n’étaient pas toujours les plus compétitives du marché. Forte de cette victoire, l’UFC-Que Choisir rappelle que, conformément à la Loi, le changement de fournisseur d’énergie est gratuit, possible à tout moment et sans démarche particulière (c’est le nouveau fournisseur qui s’occupe de tout). Pour aider aux choix, l’association a mis à disposition de tous un comparateur gratuit des offres « énergie ».

Effets indésirables des médicaments : Un portail de signalement plus simple. Depuis 2011, les patients peuvent signaler directement un effet indésirable de médicament. Avec le site Signalement-sante.gouv.fr, la démarche est facilitée. Depuis le 13 mars, le signalement des effets indésirables liés aux médicaments, mais aussi aux dispositifs médicaux, aux produits de la vie courante (par exemple, les produits d’entretien), aux cosmétiques ou encore aux compléments alimentaires, est un peu plus simple. Il se fait désormais par un portail spécifique : Signalement-sante.gouv.fr. I

Dieselgate : Premiers conseils sur l’affaire Renault : L’UFC-Que Choisir, s’est constituée partie civile dans le cadre de l’information judiciaire diligentée contre Renault pour tromperie sur les émissions de ses moteurs. Nous conseillons aujourd’hui aux propriétaires de véhicules de marque Renault (mais aussi Volkswagen) de conserver toute la documentation commerciale du constructeur (factures, brochures commerciales, échanges de courriers, etc.) qui pourrait être utilisée dans le cadre d’une éventuelle réclamation.


Flash conso26 n° 154 du 20/03/2017

UFC QUE CHOISR recherche des bénévoles dans la Drôme : vous avez des compétences dans le domaine de la banque, vous avez un peu de temps libre, venez nous rejoindre pour défendre les consommateurs. Contactez nous à notre adresse internet contact@drome.ufcquechoisir.fr

Soutenez nos actions, faites un don ! l’UFC-Que Choisir lance un appel aux dons pour son fonds de dotation destiné à financer des actions d’intérêt général. Notre fonds de dotation, fraîchement créé, permettra de fournir gratuitement aux consommateurs des outils pour identifier les produits sains, des observatoires fiables et indépendants leur permettant de se faire une opinion sur la réalité de la qualité des produits et services, et d’être ainsi mieux armés face à la publicité et au discours des marques. En faisant un don, déductible à 66 % de votre impôt sur le revenu, vous participez activement à renforcer le contre-pouvoir consommateur.

Démarchage téléphonique : Les parlementaires à la rescousse. Suite à l’enquête de l’UFC-Que Choisir sur le démarchage téléphonique et au lancement de la pétition Stop au harcèlement, 180 députés et sénateurs ont demandé au gouvernement ce qu’il comptait faire pour mettre fin à ces dérives.

Fioul moins cher : Ensemble, réduisons la facture ! Alors qu’avec la vague de froid et la hausse des prix du pétrole, la facture de fioul des consommateurs a bondi cet hiver, l’UFC-Que Choisir poursuit sa campagne nationale pour permettre aux ménages de faire baisser les prix. Les campagnes s’étaleront successivement du 21 novembre 2016 au 22 septembre 2017. www.choisir son f ioul.fr.

Assurance emprunteur : Résiliation annuelle enfin possible. Les parlementaires viennent de consacrer le droit de résiliation annuelle de l’assurance emprunteur. La réforme s’applique dès aujourd’hui pour les nouveaux contrats et à partir du 1er janvier 2018 pour tous les prêts en cours de remboursement.

Les équivalences watts / lumens pour bien choisir son ampoule. Lampes basse consommation, leds et halogènes remplacent les anciennes ampoules à incandescence, désormais retirées du commerce. Pour conserver le même éclairage, les consommateurs peuvent consulter le tableau de correspondances entre les anciennes ampoules et les nouvelles générations sur le site « Le Particulier ». Par exemple, 60 watts équivalent à 750 lumens.

Les cosmétiques avec des microbilles en plastique seront interdits en 2018. Au 1er janvier 2018, les produits cosmétiques d’hygiène et de beauté (gommages, shampoings, gels douche, dentifrices…) ne devront pas contenir de microbilles de plastique à partir du 1er janvier 2018.


Flash conso26 n° 153 du 8/03/2017

Répartiteurs de frais de chauffage : Une absence de fiabilité démontrée. Très loin des polémiques juridiques concernant le contenu du décret du 30 mai 2016, le bureau d’études Enertech, spécialiste de la performance énergétique du bâtiment, vient de publier un rapport technique objectif sur le comptage individualisé des frais de chauffage. Édifiant !

Vélo électrique : 200 € de bonus à l’achat. À l’échelon local, de nombreuses municipalités ont mis en place une subvention à l’achat d’un vélo électrique.

Molécules toxiques dans les cosmétiques : Pourquoi nous ne publions pas de liste positive. D’une part, parce qu’il existe plusieurs dizaines de milliers de références de cosmétiques D’autre part, parce qu’il ne suffit pas d’afficher une liste d’ingrédients irréprochables, encore faut-il que l’efficacité soit au rendez-vous ! Vous pouvez consulter notre panorama des substances toxiques dans les cosmétiques.


Flash conso26 n° 152 du 22/02/2017

Assemblée Générale de notre association en présence d’Alain BAZOT, notre président national. Elle se tiendra le jeudi 23 mars 2017 à 17h30, au sein de l’hôtel du département, dans la salle Maurice Pic. Cette assemblée générale est ouverte à tous

Vaccins, le Conseil d’État demande un simple vaccin DT-Polio : Depuis plusieurs années, la situation en France confine à l’absurde. Trois vaccinations sont obligatoires chez les enfants de moins de 18 mois : contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. Mais aucun vaccin correspondant à ces trois maladies.

Phishing : La preuve de la négligence doit être apportée par la banque. Dans un arrêt récent, la Cour de cassation précise qu’un établissement bancaire ne peut pas affirmer qu’une victime de phishing (hameçonnage) a fait preuve de négligence sans le prouver. Faute d’éléments concrets, elle est tenue de rembourser la victime.

Vignettes CRIT’AIR : bientôt indispensables pour rouler. Si les vignettes Crit’air ne sont à ce jour obligatoire qu’à Paris, Grenoble et Lyon, en cas de pic de pollution elles vont rapidement devenir indispensable sur une bonne partie du territoire

Agences immobilières : des tarifs plus clairs. Dès le 1er avril, les agences immobilières devront afficher clairement qui, du vendeur ou de l’acheteur, aura à payer leurs honoraires. L


Flash conso26 n° 151 du 8/02/2017

Et si on ne buvait que l’eau du robinet ? l’UFC-Que Choisir de la Drôme publie une étude montrant que plus de 99 % des Drômois peuvent boire l’eau du robinet en toute confiance.

Enquête démarchage téléphonique : Une pétition contre le harcèlement. Alors que le Gouvernement se félicitait récemment des premiers résultats de Bloctel, le service d’opposition au démarchage téléphonique, l’UFC-Que Choisir publie les résultats alarmants d’une enquête sur l’ampleur actuelle du démarchage téléphonique et les limites de Bloctel. L’association demande donc aux pouvoirs publics un renforcement des mesures anti-démarchage téléphonique, et lance une pétition en ligne pour permettre aux consommateurs de signifier l’urgence d’actions ambitieuses.

Suppression des juridictions de proximité. La justice de proximité à laquelle nos adhérents font appel quand le litige ne peut être réglé directement avec un fournisseur de biens ou de services, sera supprimée courant 2017. Dorénavant pour les litiges ne dépassant pas 10 000 euros et en matière pénale, pour les contraventions de 4eme classe (tapages nocturnes, violences légères…), il faudra saisir le tribunal d’instance.

Pas de smartphone sur l’autoroute. A 130 km/h, 5secondes d’inattention représente près de 170 mètres sans regarder la route. Le risque d’accident s’en trouve fortement accru mais il est visiblement ignoré par 1/3 des conducteurs qui, selon une étude réalisée par l’Association Française des autoroutes déclare lire immédiatement les mails et autres SMS reçus en conduisant


Flash conso26 n° 150 du 20/01/2017

Ampoules LED Une nouvelle étude confirme leur dangerosité : Dans une précédente lettre, nous vous recommandions d’utiliser les ampoules LED par souci d’économie, toutefois, nous nous devons de vous signaler qu’elles ne sont pas sans risque pour les yeux. Les études officielles sur la dangerosité des ampoules LED se suivent et se ressemblent…

Vignette Crit’air Attention aux arnaques sur Internet :  Depuis le 15 janvier, arborer un certificat qualité de l’air sur son véhicule est obligatoire pour rouler dans Paris intramuros et dans quelques autres grandes villes de France…

Indépendance des médecins : Les étudiants en médecine peu protégés de l’influence des laboratoires Sur le modèle d’un palmarès similaire réalisé aux États-Unis, des membres de l’association pour une formation et une information médicale indépendante (Formindep) ont classé les facultés de médecine françaises en fonction de leur action pour préserver les étudiants des laboratoires. Les résultats sont consternants…

Tarifs bancaires 2017 Trop de hausses ! La consultation des grilles établies par les banques pour 2017 montre que les tarifs sont en forte progression…


Flash conso26 n° 149 du 04/01/2017

L’association locale de l’UFC QUE CHOISIR de la Drôme vous présente ses meilleurs vœux pour l’année 2017. Vœux illustrés dans la carte vidéo visible à l’adresse ci-après. http://static.quechoisir.org/newsletter/voeux-2017/

1er janvier 2017, Tout ce qui change : Prix du diesel, du gaz, des timbres, pièces détachées d’occasion, étiquetage des produits transformés, soutien familial, pesticides, divorce… Tour d’horizon des principaux sujets qui évoluent au 1er janvier 2017 sur notre site ufcquechoisir.org.

Étiquetage nutritionnel simplifié : L’expérimentation du gouvernement sous le feu des critiques. Lancée en septembre, l’évaluation grandeur nature des logos nutritionnels simplifiés, dont les conclusions devraient être connues fin janvier, a mobilisé 40 magasins durant 10 semaines pour un budget évalué à 2 millions d’euros, mais…

Frais bancaires : des hausses effrayantes. Pour 2017, la note s’annonce particulièrement salée puisque les tarifs vont augmenter de près de 2% ; après la hausse de l’an dernier, il s’agit d’une augmentation de plus de 4% en deux ans, soit plus de 6 fois l’inflation ! Pour que les banques reviennent à la raison, il faut que les consommateurs jouent leur rôle de régulateur et n’hésitent pas à faire jouer la concurrence et à changer de banque.

 À vélo, le casque devient obligatoire pour les enfants en mars 2017. À partir du 22 mars 2017, les enfants de moins de douze ans devront porter un casque.

L’autorisation de sortie du territoire est de nouveau obligatoire pour les mineurs. Dès le 15 janvier 2017, les parents devront signer une autorisation de sortie de territoire pour les mineurs voyageant seuls.

Gaz : les prix augmentent de 2,3 % en janvier 2017. Les tarifs réglementés de vente de gaz hors taxes d’Engie applicables en janvier 2017 progressent en moyenne de 2,3 % par rapport au barème en vigueur en décembre 2016. Il s’agit de la troisième hausse consécutive.


Flash conso26 n° 148 du 15/12/2016

Energie moins chère ensemble : Campagne fioul, quelle belle réussite ! La Région Rhône-Alpes-Auvergne est en tête avec 1216 inscrits et le département de la Drôme en compte 116 !

C’est encore mieux pour le gaz et l’électricité : dans la Drôme 1135 souscripteurs ont réalisé globalement 172 410€ d’économie. Les offres particulièrement attractives ont permis une réduction de 23% HT sur le KWH électricité et de 17% sur le gaz par rapport aux tarifs réglementés.

Comment la loi Alur est pervertie ? Alors que la loi Alur devait contrer les dérives tarifaires des syndics, c’est l’effet inverse qu’elle a produit. Les honoraires annuels de ces professionnels de la gestion d’immeubles ont augmenté de 10 à 15 % et les prestations

Saisir le Défenseur des droits : Il est désormais possible de lui envoyer un courrier, sans avoir à mettre de timbre sur l’enveloppe.

Action de groupe Santé : Les dernières années ont été marquées par diverses crises de santé publique, Médiator, prothèses mammaires PIP, et maintenant Dépakine. Désormais une nouvelle arme existe pour le consommateur, c’est le recours à l’action de groupe qui vient d’être ouverte à la Santé depuis le 18 novembre 2016 dans le cadre de la loi « justice du XXIème siècle ».

Adhésion à l’Association locale UFC et déduction d’impôt : Pour déduire de vos impôts le montant de votre adhésion à l’association, il vous suffit de nous demander un reçu par écrit ou par mail.

Dernier ouvrage de UFC : Que Choisir vient de publier «  Bien vivre avec son âge » dont vous trouverez le bon de commande sur le site de ufcquechoisir.org.


Flash conso26 n° 147 du 30/11/2016

 Choisir son fioul : Faites le plein d’économies ! Après le succès de la campagne printanière « Choisir son fioul », et alors que les tarifs de l’énergie restent une préoccupation majeure des Français, l’UFC-Que Choisir relance sa campagne nationale pour permettre aux ménages de faire baisser leur facture de fioul.

Avant les fêtes de noël, méfiez-vous de l’arnaque aux colis en attente : Elle débarque par e-mail. Après les avis de passage dans les boîtes aux lettres, les messages par téléphone et les SMS, les arnaques au colis en attente passent désormais de plus en plus souvent par e-mail.

Le congé de proche aidant s’applique le 1er janvier 2017. Les personnes qui assistent un proche dépendant peuvent bénéficier du « congé de proche aidant », qui remplace de l’ancien « congé de soutien familial ». Le nouveau dispositif obéit à de nouvelles règles à partir du 1er janvier 2017.

Le saumon bio contient des produits toxiques :  Le plus surprenant des résultats de l’enquête est la présence de quatre résidus de pesticides dans les seuls saumons frais bio, alors que ces substances – des organochlorés – sont interdites depuis plusieurs années. D’après l’enquête, les saumons fumés contrôlés s’en sortent mieux.

Plus de 17000 femmes décèdent chaque année des suites du tabagisme, selon les dernières estimations de l’Agence Santé Publique France. Les femmes paient un tribut de plus en plus lourd au tabac, puisque ce chiffre a été multiplié par deux entre 2000 et 2013.


Flash conso26 n° 146 du 20/11/2016

Permis de conduire : Formation possible sur boîte de vitesses automatique : Les candidats au permis de conduire ont désormais la possibilité de suivre leur formation dans un véhicule équipé d’une boîte de vitesses automatique, avec 13 heures de leçons obligatoires au lieu de 20 heures.

Gravage de véhicule : La cotisation annuelle n’est pas obligatoire. Le gravage offert au moment de l’achat d’une voiture neuve et son enregistrement au sein du fichier Argos s’apparente à une bonne affaire. Mais…

Carte d’identité : La validité prolongée ne passe pas partout.  La Belgique et la Norvège viennent d’annoncer qu’elles ne reconnaissent pas ces prolongations, au grand dam des voyageurs et des expatriés.

La carte Vitale peut désormais se commander sur internet. La carte Vitale peut désormais se demander directement en ligne, sur le site internet de l’Assurance maladie. Sauf exception, il n’est pas nécessaire d’envoyer des justificatifs par la poste.

SFR : le numéro 1 en nombre de litiges. Pas un jour, pas une semaine ne se passe sans que des clients SFR mécontents n’alertent l’UFC-Que Choisir et demandent de l’aide auprès de nos associations locales.

Livret A : le mode de calcul change, pas le taux d’intérêt. Le ministère des Finances travaille sur la nouvelle formule de calcul du taux d’intérêt du Livret A. La mise en place de la réforme prendra plusieurs mois et, pendant ce laps de temps, le rendement du Livret sera maintenu à 0,75 %.


Flash conso26 n° 145 du 04/11/2016

1/ Café: balance bénéfices/risques favorable. Le café défraye régulièrement la chronique. Un jour il est encensé pour ses vertus, un autre pour ses méfaits. ..

2/ Psychotropes: Des brochures bienvenues : Le Psycom, un organisme public d’information, de formation et de lutte contre la stigmatisation en santé mentale, s’est associé avec la revue indépendante Prescrire pour réaliser 2 brochures, l’une consacrée aux antidépresseurs, l’autre aux neuroleptiques.

3/ Budget alimentaire moyen des ménages. Le montant des courses, des pauses déjeuner et des cantines des enfants s’élève en moyenne à 373€ par mois, selon le baromètre Sofinco.

4/ Code de la route: Facebook, un anti-radar légal!

6/ Prise en charge à 100 %:Les patients en sont de leur poche. Les dépenses de santé des personnes reconnues en affection de longue durée (ALD), normalement couvertes à 100 % par l’assurance maladie, ne le sont en réalité qu’à hauteur de 88 %.

7/La fin du jetable pour le pique-nique. La loi a été votée cet été.


Flash conso26 n° 144 du 19/10/2016

1/ Jouets en plastique : Le DOIP pointé du doigt. Les jouets des tout-petits ne contiennent plus de phtalates interdits, nocifs pour leur santé. Mais il reste une inconnue pas vraiment rassurante pour un composant : le DOIP.

2/ Compteur Linky : pas de refus possible. En dépit des réponses déjà fournies par Que Choisir, vous êtes encore nombreux à nous demander s’il est possible de le refuser. La réponse est toujours « non ».

3/ Muesli : gare aux pesticides dans les céréales. Sur les 15 paquets de muesli aux fruits non bio passés au crible par l’association « Générations Futures », 141 résidus chimiques ont été retrouvés, dont 81 sont des perturbateurs endocriniens.

4/ Nouvelle baisse des prix à la consommation : En août 2016, l’Indice des prix à la consommation (IPC) diminue légèrement de 0,2 % sur un mois, selon l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), après un léger repli en août. Sur un an, en revanche, il progresse de 0,4 %.

5/ Les revenus du covoiturage échappent au fisc. Une récente instruction de l’administration fiscale précise que les sommes perçues par un particulier au titre du partage des frais ne sont pas taxées dès lors qu’elles relèvent d’une activité de coconsommation.

6/ Les dérives des auto-écoles. Dans son enquête menée dans 1374 auto-écoles, l’UFC-Que Choisir a relevé que plus de 20% des établissements ne procèdent pas à l’affichage extérieur du forfait le plus pratiqué, ainsi que d’autres pratiques au désavantage du consommateur

 7/ Les gants obligatoires pour rouler à deux roues. A compter du 20 novembre, les conducteur et les passagers de « motocyclette, tricycle à moteur quadricycle à moteur ou cyclomoteur devront porter des gants de protection conformes à la réglementation.


Flash conso26 n° 143 du 06/10/2016

 1/ Dépannage à domicile : Ne vous faites plus avoir : Clé oubliée à l’intérieur ou perdue, lavabo bouché ou tuyau qui fuit ? Vous devenez la proie idéale pour les entreprises de dépannage à domicile, facture exorbitante garantie. Alors, que faire ?

2/Du plomb dans les tuyaux : Très en retard dans le renouvellement de son réseau d’eau en plomb, la Mairie de Crest refuse de publier la carte des branchements concernés. Pourtant il en va de la santé de ses administrés.

3/ UFC QUE CHOISIR lance une action de groupe contre BNP Paribas concernant le fond d’investissement BNP Garantie Jet 3 : Il s’agit de la 8eme action de groupe engagée par les associations de consommateurs.

4/ Pas de revalorisation des pensions de retraite : Pour la troisième année, les seniors voient leur pouvoir d’achat baisser. Les pensions de retraite n’augmenteront pas au 1er octobre prochain

5/ Santé : les malades peuvent agir collectivement pour être indemnisés : Les victimes d’actes ou produits médicaux peuvent désormais agir en justice collectivement afin d’être indemnisées de leurs préjudices.

6/ Google : Les lucratives astuces du moteur de recherche : Sur Internet, plus de 9 recherches sur 10 passent par Google en France. Mais n’allez pas croire que les résultats que le moteur propose sont forcément les plus pertinents : les meilleures places, en haut de page, le géant les commercialise.


Flash conso26 n° 142 du 21/09/2016

 1/ Compteur Linky : Les consommateurs ne comprennent pas la position de l’Ademe. « Linky va permettre aux consommateurs de mesurer, comprendre, pour économiser », assure l’Ademe. Or justement, c’est un des reproches majeurs que l’UFC-Que Choisir fait au compteur Linky

2/Gare au vishing, la nouvelle arnaque par téléphone : après le phishing et les ping call, on en est aujourd’hui au vishing qui consiste à obtenir frauduleusement, via un appel téléphonique, des informations personnelles.

3/Self-défense au supermarché. Les personnes qui n’ont plus mangé de biscuits Prince de Lu depuis les années 1980 seront tout étonnées de la texture des Princes nouvelle génération : ils s’émiettent, ressemblent à du polystyrène expansé et sont beaucoup plus sucrés.

4/ Antennes-relais : information du public obligatoire : lorsqu’un projet d’installation d’une antenne-relais ou la modification d’une antenne déjà implantée est prévu dans une commune, le maire doit consulter ses administrés. Les habitants ont alors 3 semaines à partir de la diffusion des informations par l’élu pour formuler leurs observations.

5/ Moteur Volkswagen : et maintenant la surconsommation d’huile ! Après les révélations concernant la tricherie sur la pollution de ses moteurs Diesel, Volkswagen doit affronter une crise de fiabilité sur des moteurs essence bien trop gourmands en huile.


Flash conso26 n° 141 du /07/09/2016

 1 /Pratique sportive en établissement scolaire : L’obligation de certificat médical assouplie : la pratique du sport ne nécessitera plus systématiquement de passer par la case médecin pour obtenir le fameux certificat de non contre-indication.

2 /Test fournitures scolaires : Des substances indésirables plein le cartable ! . L’UFC-Que Choisir a recherché la présence de perturbateurs endocriniens, de composés cancérogènes, toxiques ou allergisants dans 52 articles de fournitures scolaires couramment trouvés dans le cartable des écoliers et le bulletin de notes est loin d’être brillant ! 19 d’entre eux sont à éviter et contiennent un triste florilège de substances indésirables

3/ Dépakine : Un fonds d’indemnisation en préparation : L’Agence de sécurité du médicament vient de révéler qu’entre 2007 et 2014, 14 322 femmes épileptiques ou bipolaires ont pris, pendant leur grossesse, du valproate de sodium (Dépakine). 8 701 enfants effectivement nés ont donc été exposés à ses effets délétères. Un dispositif d’indemnisation est prévu.

4/ Assurance « trajet perturbé » de la SNCF : Le site de réservation en ligne Voyages-sncf.com propose depuis cet été une nouvelle garantie « Trajet perturbé ».

5/ Quelques principaux changements du 1er septembre 2016 : – Le versement des pensions de réversion se fera sous 4 mois. -Les tarifs réglementés de vente du gaz augmentent en moyenne de 0,4 % par rapport au barème en vigueur en août 2016. – Le montant forfaitaire mensuel du Revenu de solidarité active (RSA) est revalorisé de 2 % au mois de septembre. – Les allocataires de bonne fois de l’APL peuvent continuer de percevoir les aides au logement, même en cas d’impayés. – Le lancement de l’Aide à la recherche du premier emploi (ARPE) peut bénéficier à quelques 126 000 jeunes d’origine modeste qui entrent sur le marché du travail en situation d’inactivité à la rentrée 2016. Il s’agit d’une nouvelle aide financière, versée pendant quatre mois aux jeunes diplômés, anciens boursiers ou apprentis avec peu de ressources, en vue de les soutenir dans leur recherche d’un premier travail. Cettecette aide est exonérée d’impôt sur le revenu.

6/ Cancer du sein : les examens de dépistage sont gratuits pour les femmes à risques : Les femmes ayant un risque élevé de développer un cancer du sein ont désormais droit à une prise en charge à 100 % de leurs examens de dépistage de la maladie.


Flash conso26 n° 140 du /30/06/2016

 Faisons baisser ensemble la facture d’électricité et de gaz : Forte du succès des campagnes « gaz moins cher ensemble », et à la veille des prochaines augmentations du tarif réglementé de l’électricité (prochaine facture rétroactive, hausse au 1er août), l’UFC-Que Choisir lance une campagne « Energie moins chère ensemble », ouverte à tous, sur le gaz de ville mais aussi, fait nouveau, sur l’électricité pour obtenir les meilleures offres possibles sur chacun de ces marchés.

Le calendrier de la campagne « Energie moins chère ensemble » est le suivant :

Inscription des consommateurs : du  21 juin au 21 septembre (inclus) sur www.choisirensemble.fr ou auprès des associations locales UFC-Que Choisir participant à l’opération. L’inscription est gratuite et sans engagement.

Offres lauréates: Chaque offre lauréate (gaz et électricité) sera dévoilée le 22 septembre 2016

Offres personnalisées : à compter du 10 octobre, chaque inscrit reçoit une offre personnalisée sur la base de son profil de consommation, offre à laquelle il est libre de souscrire ou non. Indépendance oblige, pour couvrir les frais d’organisation, une participation de 10 euros sera demandée aux souscripteurs pour une énergie, et 14 euros pour les deux énergies (réduite respectivement à 5/8 euros pour les adhérents aux associations locales ou abonnés aux publications de l’UFC-Que Choisir, au jour de leur inscription).

Trop de nanoparticules dans les aliments : Des nanoparticules ont été identifiées dans de nombreux produits alimentaires, sans être mentionnées sur l’étiquetage pourtant obligatoire. Dans une étude publiée en avril 2014, l’Anses (Agence nationale sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) avait déjà pointé du doigt la toxicité de ces substances pour l’Homme.


Flash conso26 n° 139 du /15/06/2016

Enquête sur les allergènes Les professionnels allergiques à la bonne information des consommateurs :  UFC-Que Choisir a publié les résultats inquiétants d’une enquête de terrain exclusive dans les restaurants, les boulangeries-pâtisseries et les rayons coupe de la distribution.

Galère dans les transports : Train en retard ou supprimé (TER/RER/Transilien). Agissez !  Pour obtenir une amélioration de la qualité des transports régionaux, et notamment la mise en place de dédommagements en cas de retards récurrents, mobilisez-vous : signez la pétition « Payons en fonction de la qualité », téléchargez l’application « Anti-Retards » pour smartphones (Android et iOS) et partagez vos expériences sur les réseaux sociaux.
Saisir l’administration par e-mail : Les citoyens peuvent désormais obtenir certains documents administratifs par voie électronique. Attention il y a des exceptions

Interdiction de publicité pour la cigarette électronique : Conformément à la législation européenne, promouvoir la vente les cigarettes électroniques et des dérivés est officiellement interdite en France.

Un mari ne peut pas signer un recommandé pour son épouse et inversement ! Le compromis de vente immobilière notifié par lettre recommandée avec avis de réception à l’un des époux n’a pas de valeur s’il a été signé par l’autre conjoint, et s’il n’y a pas eu de procuration pour recevoir le document.

Pourquoi pas un permis de jardiner en ville ? Afin d’augmenter le nombre d’espaces verts dans leur ville, les mairies sont de plus en plus nombreuses à instaurer un « permis de végétaliser » permettant aux habitants de disposer d’un espace public pour jardiner.

Dispositifs anti-ondes pour mobiles : Totalement inefficaces ! Les allégations formulées lors de la vente de  prétendus dispositifs anti-ondes pour téléphone portable sont majoritairement infondées, dénonce la DGCCRF.


Flash conso26 n° 138 du /01/06/2016

1 / Roundup : Le glyphosate en suspens : La décision européenne de renouveler ou non l’autorisation du glyphosate, la matière active du célèbre désherbant Roundup, devait tomber hier 19 mai. Mais faute de majorité…

2/Dispositifs anti-ondes : La Répression des fraudes sanctionne : Argumentaire « ésotérique » basé sur des études « non reconnues officiellement », vocabulaire pseudo-scientifique « fantaisiste ou entièrement inventé »…

3/Abattoirs : Un tiers des établissements en non-conformité : Dès la fin mars, l’association L214 montrait des images insoutenables de maltraitance animale en abattoirs.

4/ Le chèque énergie sera de 227 € au maximum : Pour lutter contre la précarité énergétique, la loi Transition énergétique a créé le chèque énergie qui sera mis en place en 2018.

5/Les échanges de billets SNCF sont désormais payants : Les voyageurs SNCF doivent dorénavant débourser entre 5 et 15 euros, lorsqu’ils souhaitent échanger leurs billets, moins de 30 jours avant le départ


Flash conso26 n° 137 du 17/05/2016

1/Ensemble, faisons baisser la facture de fioul ! Inscrivez-vous avant le 20 mai 2016. Consciente du poids du coût de l’énergie dans le budget des ménages, l’UFC-Que Choisir propose aux 4 millions de ménages chauffés au fioul de se rassembler, grâce au site www.choisirsonfioul.fr.

2/Jardiner sans pesticides : Le purin d’ortie sauvé : Épilogue d’un long combat qui a opposé les industriels de l’agrochimie aux partisans de l’agriculture bio et du jardinage sans pesticides.

3/ Fibre optique: Vraie ou fausse fibre : L’utilisation du mot « fibre » dans les publicités des fournisseurs d’accès à Internet est désormais encadrée.

4/Ce qui a changé au 1er mai 2016 :


Flash conso26 n° 136 du 04/05/2016

1 /Peut-on encore manger du thon ? lors de notre enquête certains signes visuels peuvent laisser penser qu’un traitement a été pratiqué pour stabiliser la coloration de la chair d’un thon, comme la mollesse des tissus avec des fibres s’effritant en surface…

2 / Position dominante de Google : L’Europe s’attaque à Android : Après un an d’enquête, la Commission européenne accuse officiellement Google d’abus de position dominante dans les smartphones, privant les consommateurs d’une concurrence existante et des bénéfices d’une innovation avortée.

3 / La dangerosité de Linky : oui ou non ?  Les experts d’ERDF estiment que le niveau d’émission des compteurs Linky est très inférieur au normes en vigueur, et donc sans danger. De leur côté, les associations Robin des toits et Next-up mettent en avant des ondes électromagnétiques néfastes pour la santé.

4 / De 370 000 et 750 000 véhicules circulent sans assurance : Pour immatriculer un véhicule la présentation de l’attestation d’assurance deviendra obligatoire. À défaut, le véhicule pourra être immobilisé.

5 / Fin des vitres teintées sur les voitures en 2017 :  Rouler avec des vitres teintées au-delà du pourcentage autorisé, fera encourir une amende de 135 € et un retrait de 3 points du permis de conduire. Le véhicule pourra même être immobilisé.


 Flash conso26 n° 135 du 20/04/2016

1 / Contrôles antipollution : Premiers résultats de la commission Royal : Les premiers résultats des mesures d’émissions réalisées dans le cadre de la commission Royal démontrent que les véhicules testés ne respectent pas l’ensemble des normes antipollution.

2 / Tarifs de l’électricité : Lampiris relance la concurrence : Une bonne nouvelle dans notre comparateur énergie ce mois-ci. Avec sa nouvelle offre, Lampiris garantit le prix le plus bas du marché.

3 / Lessive Le Chat bébé : Des parents rassurés à tort : Que Choisir se gardera bien d’émettre un avis sur son efficacité. En revanche, sa composition se révèle en totale contradiction avec ses promesses rassurantes quant au respect de la peau sensible des tout-petits.

4 / Prêts entre particuliers : Les escroqueries se multiplient.L’engouement pour le crowdfunding (financement participatif) et l’économie collaborative suscite une vague d’arnaques au crédit entre particuliers.


Flash conso26 n° 134 du 06/04/2016

1/ Déclaration d’Impôts 2015 : c’est le moment : Cette année, les contribuables peuvent déclarer sur internet les revenus qu’ils ont perçus en 2015, dès le 13 avril 2016. La date butoir s’échelonne du 18 mai au 7 juin 2016. Pour le département de l’Ardèche c’est avant le mardi 24 mai 2016 à minuit et pour la Drôme avant le 31 mai à minuit.

2/ Accès à la location : 400 agences immobilières mises en demeure ! Deux ans après l’adoption de la Loi ALUR, dont l’objectif était notamment de faciliter l’accès à la location, l’UFC-Que Choisir dénonce la persistance de pratiques abusives révélée par  une enquête de terrain auprès de 1246 agences immobilières.


Flash conso26 n° 133 du 23/03/2016

1/ Molécules toxiques dans les cosmétiques : Pourquoi Que Choisir ne publie pas de liste positive

2/ Prix du gaz : Les bonnes nouvelles s’enchaînent

3/ Encens et bougies :Un décret très décevant

4/ Démarchage téléphonique : Les inscriptions à OpposeTel


Flash conso26 n° 132 du 09/03/2016

1) Origine des viandes : continuons le combat ! Pétition pour un étiquetage obligatoire

2) Tri des papiers : Les consignes font polémique

3) Tampons périodiques : des résidus toxiques

4) Hausse de la taxe foncière et d’habitation en 2016

5) 10 % des meilleurs bacheliers sont admis d’office en Prépa


Flash conso26 n° 131 du 24/02/2016

1/ SFR : Les clients voient de plus en plus rouge

2/ Tri et recyclage des déchets : La Cour des comptes enfonce le clou

3/ Assurance emprunteur : Résiliation et substitution s’imposent

4/ Zika : Les femmes enceintes doivent se protéger

5/ Viandes dans les produits transformés : L’opacité pour plus d’un aliment sur deux !


Flash conso26 n° 130 du 08/02/2016

 1) Accessibilité aux personnes handicapées des établissements recevant du public

2) Répartiteurs de frais de chauffage : un surcoût inutile pour les copropriétés

3) Sacs plastique : cette fois, c’est la fin !

4) Indemnit’Air : surbooking, vol retardé ou annulé


Flash conso26 n° 129 du 26/01/201

 1) Dépassements d’honoraires chez les médecins

 2) Enquête sur la prescription en DCI : Un déni caractérisé de l’Intérêt des patients

3) Compteurs Linky : Dangereux ou pas ?

4) Entretien de son véhicule : Le nerf de la guerre 

5) Assurance vie : toujours plébiscitée par les épargnants :


Flash conso 26 n° 128 du 12/01/2016

1) Tour d’horizon de tout ce qui change au 1er janvier 2016

2) Ce qui va changer après l’adoption de la loi santé

3) Perturbateurs endocriniens : La Commission européenne condamnée

 4) Les dessous d’une garantie à vie


Flash conso26 n° 127 du 15/12/2015

1) Amende contestable sur Internet 

2) Téléviseurs : Votre matériel est-il aux normes ?

3) Compteur Linky : L’intérêt des consommateurs à la trappe !

4) Sèche-linge Indesit, Hotpoint et Ariston : Campagne de rappel de grande ampleur


Flash conso 26 n° 126 du 01/12/2015

1/ Tarifs et qualité du Service universel postal : Un paquet de critiques !

2/ Prix des jouets Il est temps de les acheter :

3/ Windows 10 : Il ralentit les PC :

4/ Démarchage téléphonique intempestif :


Flash conso26 n° 124 du 03/11/2015

 1/ Pharmacie : Étranges honoraires de dispensation

2/ Encens, bougies, papier d’Arménie : À quand la protection des consommateurs ?

3/ Mediator : Servier condamné

4/ Argent : Scandale des actions Natixis : La Banque populaire sanctionnée !

5/ Complément alimentaire Tone audition :Restez sourd à ses arguments