UFC-Que Choisir de la Drôme

Banques, Organismes de crédit

Opération frauduleuse, on rembourse !

Monsieur C…habitant Le Teil (07400) est victime d’une opération frauduleuse sur son livret A où il s’est vu retirer 3000 €. LCL refuse de le rembourser. Nous écrivons au service consommateurs qui refuse également. Nous saisissons donc le Médiateur de LCL qui, après étude du dossier, nous donne raison et demande à l’agence de rembourser son client. Ceux-ci traînent à le faire prétextant qu’ils doivent étudier le dossier alors qu’il est tout étudié et finalement capitulent.


 

 

CRCA Die : vol et utilisation abusive de sa carte bancaire

Le 30 avril 2015, Monsieur B…est victime du vol de sa carte bancaire. Le préjudice subi est estimé à 1030,00€. Par courrier en date du 30 juin 2015, la direction financière et bancaire de sa banque, le Crédit Agricole informe Monsieur B…que la prise en charge du sinistre s’élèvera à 500,00 €, laissant à la charge de notre adhérent la somme de 530,00 €. Monsieur B…prend alors rendez-vous avec notre conseiller litiges qui adresse un courrier au médiateur du Crédit Agricole. Il semblerait que cette banque méconnaisse la loi relative à l’usage frauduleux d’une carte bancaire car sauf à apporter la preuve d’une faute grave de notre adhérent, la banque prend en charge la totalité du préjudice moins éventuellement la franchise dont notre adhérent pourrait être exemptée compte tenu de la lenteur apportée à la régularisation de son dossier. Le 20 avril 2016, notre adhérent nous adresse un mail nous indiquant que le médiateur de la banque a suivi notre conseiller litiges dans son analyse et consent au remboursement intégral du préjudice. Il nous remercie pour notre efficacité.


Une erreur de la banque !

Un adhérent de Sainte-Euphémie rencontre des problèmes avec la CAISSE D’ÉPARGNE suite au décès de sa mère et de la transmission de son patrimoine. Il se rend à notre permanence de Nyons pour confier son dossier à un Conseiller. Après de multiples échanges avec la service clientèle de la Caisse d’Épargne et la fournitures de documents complémentaires, celle-ci admet qu’il y a eu une erreur et propose à notre adhérent la somme de 5000 euros afin de clore le dossier. Notre adhérent accepte la proposition. Satisfait, il nous adresse une lettre de remerciement.