UFC-Que Choisir de la Drôme

Association en Drôme

Informer le consommateur pour l’appuyer dans ses choix.

L’UFC-Que Choisir de la Drôme est l’une des 150 associations locales, rattachée à la fédération UFC-Que Choisir. C’est une association loi 1901.

Association dynamique nous sommes présents à Valence, Montélimar, Romans, Nyons, grâce à ses 58 bénévoles et ses 20 enquêteurs.

Nous assurons le conseil de nos 1500 adhérents. Chaque année nous accueillons plus de 1000 consommateurs dans nos permanences. Et répondons à plus de 300 appels téléphoniques par mois et à 80 mails.

Nous communiquons auprès des consommateurs par notre présence sur 2 radios locales ainsi que dans la presse.

Dans nos conférences de presse nous reprenons l’impact local des enquêtes nationales, nous défendons les consommateurs dans tous les domaines consuméristes.

Par nos courriers, et propositions aux parlementaires nous orientons les décisions.

UFC Que Choisir de la Drôme c’est aussi un réseau santé implanté dans les établissements de retraite, de repos ou hospitaliers. Un réseau environnement proche des sujets de ce domaine.

Par cette présence sur Internet nous essaierons de vous donner ce qui manque le plus aux consommateurs ÊTRE INFORME.


Assemblée  générale du 22 mars 2018

Nos axes de travail sur l’année écoulée

2017, année électorale, a été l’occasion de mener avec la fédération, dans le cadre de l’opération « votez pour vous 2017 » une réflexion sur les attentes des consommateurs sur le long terme.
Ainsi, cette démarche a abouti à développer 5 thèmes allant du respect des utilisateurs dans un monde numérique, aux droits effectifs, en passant par une consommation plus saine.
Ces 5 thèmes ont été étayés par 50 propositions, le livret a été remis aux candidats.
Le périmètre de la nouvelle région Auvergne Rhône-Alpes se met en place dans le domaine de la santé ; nous avons participé à la création de l’URAASS (Union Régionale des Associations Agréées des Usagers du Système Santé) afin que les consommateurs soient représentés.
Dans le domaine de la formation, l’Union régionale et la Fédération ont mis en place des formations en ligne d’excellente qualité qui permettent aux bénévoles de se former depuis chez eux dans des domaines spécialisés.
La reconduction des opérations « Énergie moins chère ensemble » et « Choisir son fuel » ont rencontré le même succès. 222 000 inscrits : Par rapport aux tarifs réglementés, 9 % d’économie sur le gaz et l’électricité, 17 à 20 % sur l’électricité verte.
A l’occasion des Etats Généraux de la Consommation et parce que la politique agricole de l’eau ne prévoit ni application stricte du principe préleveur-pollueur-payeur, ni de réelles aides à la reconversion des pratiques agricoles vers des modèles moins consommateurs d’eau, ni de vraies mesures de prévention, notre association a accompagné la pétition nationale.
2017 c’est aussi des regrets, malgré l’engagement permanent des bénévoles. Faute de ressources, nous n’avons pas pu prendre en charge le traitement des litiges en ligne qui nous permettrait de répondre à une demande croissante des consommateurs : Avis aux intéressés !
Également, dans le cadre de l’opération « convergence » lancée par la Fédération qui devait permettre de rapprocher les abonnés aux revues de QUE CHOISIR de la Drôme, de l’association locale, nous n’avons pas pu monter cette opération.
Enfin, nous avions souhaité, comme nous l’avions déjà fait, accueillir un(e) stagiaire avocat(e). Cette année nous sommes heureux d’accueillir Carla GUELLIL.

Les adhérents
Notre association regroupe 60 bénévoles (dont 16 enquêteurs). Ils ont effectué 9 150 heures de travail (l’équivalent de six emplois à temps complet) et couvert près de 28 000 kilomètres pour leurs déplacements.
Au 31 décembre, nous enregistrons 1 470 adhérents répartis entre 565 nouveaux adhérents et 905 ré-adhérents ; soit une baisse de 3,7 % par rapport à l’année dernière.
L’accueil
Elle concerne les appels téléphoniques et l’accueil dans les permanences.
Durant cette année, nous avons enregistré 6 360 appels dont 3 000 reçus sur notre plateforme téléphonique qui répond aux communications en-dehors de nos horaires de permanences. Nos plages horaires d’accueil dans les antennes de Valence, Montélimar, Romans, Nyons nous ont permis de recevoir un millier de personnes environ.
Nos conseillers litiges ont ouvert 423 dossiers et répondu à 310 demandes de conseils ou renseignements.
Le traitement des litiges
Il représente une des principales activités de notre association ; il est assuré par 26 bénévoles dont 13 à Valence, 3 à Romans, 7 à Montélimar et 3 à Nyons.
Sur 202 dossiers clos dans l’année, 174 ont été gagnés ou résolus à l’amiable soit 86,14 %
Le nombre de 221 dossiers en cours reste important en raison de la lenteur croissante de certains professionnels à répondre à nos courriers et de la complexité de certains litiges (immobilier, assurances…) qui nécessitent de faire appel à des experts ou de contacter plusieurs organismes.
Nous avons conseillé à 49 adhérents de consulter notre avocat, Maître DE PAULI, pour un premier entretien gratuit. Nous laissons le soin à nos adhérents de poursuivre la procédure s’ils le souhaitent.
Au pénal, notre association est présente dans 2 affaires d’infractions.
La gestion administrative
Les secrétaires ont reçu 867 courriers, en ont expédié 2 330 et ont traité plus de 2 300 mails. Il faut souligner que nous nous efforçons d’apporter une réponse à tous les courriers et courriels reçus.
L’émission de la lettre électronique représente 18 000 envois par an.
Catégories Nombre de litiges 2016 2017 % Logement, copropriété, immobilier 87 76 17,97 Opérateurs de télécommunication 97 67 15,84 Assurances 73 61 14,42 Services marchands 64 58 13,71 Autres secteurs 41 46 10,87 Energie, eau, environnement 30 40 9,46 Banques et organismes de crédit 31 31 7,33
Auto, moto, caravane, mobil-home 30 24 5,67 Santé, médecine, hygiène 10 13 3,07 Administrations 9 6 1,42 Alimentation 1 0,24 TOTAL 472 423 100,00
La formation
Pour mieux vous aider à résoudre vos litiges, 11 bénévoles ont pu suivre 6 stages organisés par la Fédération dans la région Rhône-Alpes : Découverte de l’UFC Que Choisir, Litiges Locatifs, Assurances, Accompagner l’adhérent dans ses litiges de santé, Représenter l’UFC dans les instances de santé, Administration du logiciel Gestal.
Les enquêtes
Trois enquêtes nationales initiées par la Fédération sur différents thèmes ont été effectuées par nos 16 enquêteurs : Relevé de prix dans les magasins spécialisés, Observation en hypers et supermarchés : fraîcheur et information sur l’origine des produits, Enquête sur les circuits courts et plus particulièrement sur les magasins de producteurs et les primeurs.
Les commissions
Nos bénévoles se réunissent régulièrement en Commissions : Communication, Litiges, Justice, Environnement, Santé.
La communication autour de nos activités est assurée par un groupe qui a en charge la rédaction de : – La lettre électronique, paraissant tous les 15 jours, et largement diffusée à tous les adhérents ; nous en sommes déjà à la 171ème ! – Le Consodrôme diffusé par les services postaux 3 fois par an. – Un article dans le journal mensuel gratuit LE COLPORTEUR. – Des interventions régulières sur les antennes de la radio RCF ainsi que sur FRANCE BLEU Drôme Ardèche. – Notre site, dédié à la Drôme et hébergé par la fédération (www.drome-ufcquechoisir.fr) est dynamique par la qualité des informations et par le nombre de visites. Il est ouvert à tous. Il permet particulièrement d’être informé du travail de nos représentants dans les différentes commissions et instances publiques qui accueillent un représentant des consommateurs.
Les litiges : Cette commission est ouverte à tous les bénévoles pour : une confrontation des points de vue à propos du traitement de certains litiges, un échange d’expériences et d’informations, un choix des meilleures méthodes pour parvenir à une solution amiable, les nouveautés du droit à la consommation proposées par notre avocat.
  La justice : une aide aux consommateurs dans leurs différentes démarches auprès des tribunaux. Elle donne son avis sur l’opportunité de saisir le Tribunal, elle étudie les litiges sériels.
L’environnement : En 2017, la difficulté à mettre en place actions et stratégie au niveau du réseau régional Environnement a conduit chaque association locale à développer ses propres activités. Dans la Drôme, nous avons choisi de défendre les intérêts des consommateurs en participant activement aux commissions et organismes traitant des problèmes environnementaux et leurs conséquences sur la santé et la vie des habitants. C’est ainsi que nous sommes membres du Comité Territorial Drôme-Ardèche d’ATMO Auvergne Rhône-Alpes sur la qualité de l’air et que nous participons aux réunions de l’ADIL sur le logement. Par ailleurs, nous défendons les intérêts des consommateurs dans les Commissions Consultatives des Services Publics Locaux chargées de donner un avis sur l’activité des gestionnaires des services de gestion de service liés à l’environnement : déchets et assainissement, transports urbains, stationnement, eau. Les comptes rendus de ces réunions sont consultables sur notre site :https://drome.ufcquechoisir.fr
   La santé : Elle est composée de 5 bénévoles qui nous représentent à différents organismes : CHU de Grenoble, Centre des Baumes, URAASS (Union Régionale des Associations Agréées des Usagers du Système Santé), Hôpitaux, etc…

  Les représentations externes
En tant qu’association agréée de consommateurs, l’UFC Que Choisir participe à différentes structures en charge de décisions concernant l’avis du citoyen consommateur. Le représentant de l’UFC QUE CHOISIR, dans chacune des structures, remplit un double rôle : La défense de l’intérêt du consommateur et son information. Il est de notre responsabilité de toujours travailler à améliorer la prise en compte du consommateur. Aussi souvent que possible, nous essayons de faire un retour sur les discussions au sein de ces instances.
Nous avons, par ailleurs, des contacts réguliers avec la DDPP (Direction Départementale de la Protection des Populations) pour échanger nos points de vue, nos expériences et dénoncer certaines pratiques.
Nous étions présents au forum des associations de Valence.

Conclusion:   2017 apparaît, à l’instar de ce qui se passe en politique, comme une année de transition. Les litiges de masse concernant la téléphonie mobile ou Internet ont bien diminué, à contrario les délais de réponse de nos fournisseurs ont bien augmenté ! Les grands fournisseurs, banques, assurances, distributeurs durcissent leurs positions quand il s’agit de reconnaître leurs responsabilités. Il est à craindre que le rapport de force ne soit pas en faveur des consommateurs si le droit ne s’applique pas plus simplement, plus rapidement. Le combat continue notre mode de consommation doit être plus engagé.


 

Assemblée  générale du 23mars 2017

L’UFC Que Choisir : 40 ans d’action dans la Drôme

A l’occasion de ses 40 années d’existence dans le département, l’assemblée générale des adhérents de l’UFC Que Choisir de la Drôme s’est déroulée à Valence, avec la participation d’Alain BAZOT, Président national, en présence d’un public nombreux et de personnalités dont, notamment, Didier FABRE, directeur adjoint de la Direction Départementale de la Protection des Populations et Estelle BOHBOT, Chef du service Concurrence, Consommation et Répression des Fraudes, Jean-Luc CHAUMONT représentant le Maire de Valence, Maître Romain DE PAULI, avocat au Barreau de Valence et Michel NAMY président de l’UFC Que Choisir de Grenoble.

Bilan local : c’est bien !

Armel ROCHE, président de l’association drômoise de l’UFC Que Choisir a d’abord introduit cette assemblée en soulignant qu’elle marquait le 40ème anniversaire de son existence, et rappelé les actions significatives menées et les principaux succès obtenus, comme l’opération « fracture sanitaire » dans le but de sensibiliser les pouvoirs publics sur l’inadaptation des structures de santé aux besoins essentiels de la population drômoise. De même la campagne « Energie moins chère ensemble » a permis à 1135 drômois d’économiser au total 172.000 €. Ce type d’action se poursuivra en 2017. Le président ROCHE a terminé son intervention par un trait d’humour en rappelant que les consommateurs sont bien plus nombreux que les électeurs mais qu’il est étonnant qu’on n’entende parler que des électeurs en cette période, mais très peu des consommateurs !.

Toujours plus de présence dans le local
Puis Philippe BARNERON, administrateur, a présenté le rapport moral et rappelé notamment le travail des 60 bénévoles ayant effectué l’an dernier plus de 9.000 heures de travail, ainsi que la prise en charge de 3450 appels téléphoniques. Le nombre d’adhérents est resté stable, à plus de 1500. Les litiges -472 dossiers ouverts l’an dernier- ont été traités dans des domaines divers et cette fois l’immobilier (locatif ou copropriété) s’est vu dépasser par les litiges avec les opérateurs de télécommunication et n’arrive plus qu’en seconde place en matière de contentieux. Quant aux représentations externes dans diverses structures en charge de décisions concernant la vie des consommateurs, elles ont été poursuivies et développées. L’association a aussi développé sa présence sur des sujets tel l’alimentation ou la santé dans les écoles, les comités de quartiers et les associations pour informer les consommateurs de leurs droits. Le rapport financier, présenté ensuite par la trésorière, Michèle GENTET, a également été approuvé à l’unanimité démontrant « la bonne santé » de l’association drômoise.

Des engagements nationaux de poidsAfficher la photo contenue dans le message
Alain BAZOT, Président national de l’UFC Que Choisir a ensuite rappelé les combats historiques du consumérisme et la place de la fédération nationale et de toutes ses associations locales dans ce contexte, l’UFC Que Choisir étant la plus ancienne association de consommateurs en France et en Europe. Il a aussi souligné l’importance des supports médiatiques que sont la revue « Que Choisir » au tirage très élevé et, plus récemment, le site web comptant 130.000 abonnés, puis annoncé le développement prochain sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter . Pour terminer, Alain BAZOT a précisé le contrepoids des consommateurs, agents économiques, au sein de cette société libérale alors que certaines organisations professionnelles tentent d’imposer leur diktat aux citoyens en laissant croire à tort que le développement des droits des consommateurs serait anti-économique et laisserait craindre pour le maintien des emplois !. La force opaque des lobbys industriels et de la grande distribution auprès des élus et des politiques tend à le faire croire à tort et conduit, comme on l’a vu récemment à affadir des lois et règlements en faveur des citoyens.

 


Réunion d’information à Nyons

L’UFC QUE CHOISIR de la Drôme a organisé le 7 avril une réunion d’information auprès de la population Nyonsaise  dans un double objectif informer sur nos activités et inciter les consommateurs qui le souhaiteraient à poursuivre l’activité menée depuis de nombreuses années par Daniel Maitrugue et Jean-François Dumez, ceux-ci ayant souhaiter prendre un peu de repos.
Plus d’une trentaine de personne sont venus nous écouter. A cette occasion Armel Roche et Guy Tabardel ont présenté respectivement les activités de l’association et l’actualité sur le contexte actuel des télécommunications. ces sujets ont faits l’objet de nombreux échanges et deux personnes se sont proposées pour savoir en quoi consistait l’activité des bénévoles de Nyons.

Cette réunion a fait l’objet d’un article du Dauphine version locale. A suivre…


 

Assemblée  générale du 17 mars 2016

DRÔME : UN MOUVEMENT CONSUMERISTE FORT

L’UFC Que Choisir de la Drôme a tenu son assemblée générale à Valence en présence d’un public nombreux et de personnalités dont, notamment, Sylvain PREVOST représentant M. le Maire de Valence, Didier FABRE directeur adjoint à la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP 26) et Maître Romain DE PAULI, avocat.

Christian LAURENCIN, du Pôle pharmacie du Centre Hospitalier de Valence, a animé une conférence sur la politique du médicament en France et présenté un comparatif sur la méthode d’élaboration des prix avec les autres pays européens. En début de séance Guy TABARDEL a présenté quelques modifications statutaires puis Armel ROCHE, président de l’association drômoise de l’UFC Que Choisir a souligné les progrès de l’action des 60 bénévoles ayant effectué l’an dernier près de 10.000 heures de travail, répondu à plus de 3000 appels téléphoniques et insisté sur l’accroissement du nombre des adhérents (entre 1500 et 1600). Les litiges (504 dossiers ouverts l’an dernier) ont été traités dans des domaines divers et c’est l’immobilier (locatif ou copropriété), cette fois encore, qui reste en tête des contentieux (24%). Concernant toujours les litiges, l’association a évolué vers le statut de lanceur d’alerte. Quant aux représentations externes dans diverses structures en charge de décisions concernant la vie des consommateurs, elles ont été poursuivies et développées.

Le président a aussi insisté sur les améliorations apportées au service des consommateurs : un accueil de qualité grâce à une plateforme téléphonique professionnelle locale, des locaux rénovés et adaptés rue François Pie, dans le centre de Valence, ainsi que des antennes à Montélimar, Romans et Nyons. Mais aussi le lancement d’un site web dédié aux consommateurs du département : drome.ufcquechoisir.fr , présenté à cette occasion par Marie-Claude FAVRAT-PERRIN. Il a rappelé le succès des opérations au service des consommateurs : « Gaz moins cher ensemble », un grand succès en Drôme, et « Fuel moins cher ensemble » initiées par la Fédération nationale

Le rapport financier, présenté par la trésorière, Michèle GENTET, a été approuvé à l’unanimité.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur cette assemblée générale, prenez contact avec nous en laissant vos coordonnées mail sur notre page d’accueil, dans la rubrique adaptée à cet effet.