UFC-Que Choisir de la Drôme

Energies, Santé, Téléphonie

Inquiétudes à propos d’ondes

 

Les ondes émises par nos smartphones génèrent de nouvelles inquiétudes

 

Il nous accompagne du réveil au coucher. Dans l’intervalle, on le consulte des dizaines voire des centaines de fois. Cet outil si indispensable qu’est devenu le smartphone nous expose-t-il à des risques pour la santé, en raison des ondes qu’il émet ?

La question n’est pas tranchée de façon claire. L’avis publié par l’Agence nationale de sécurité sanitaire n’est pas totalement rassurant. Des études scientifiques récentes concluent à l’existence d’effets biologiques sur l’activité cérébrale dans le cas d’une exposition élevée. Si l’agence prend la peine de préciser que les éléments de preuve restent limités, elle affirme cependant que les incertitudes sur différents effets sanitaires à long terme sont suffisantes pour justifier certaines précautions. Et la première de ces précautions est d’éliminer les appareils qui émettent le plus d’ondes.

La quantité d’ondes émise par nos smartphones est mesurée grâce à un indicateur, le DAS, le débit d’absorption spécifique, qui quantifie l’énergie des ondes électromagnétiques absorbée par l’utilisateur. Il y a en fait trois DAS, le DAS tête, le DAS tronc et le DAS membres qui évaluent l’exposition aux ondes lorsque l’appareil est collé à chacune de ces parties du corps. Pour le DAS tête dont le maximum autorisé est de 2w/kg, l’affichage est obligatoire à la vente depuis 2011.Pour le DAS tronc, dont le maximum autorisé est aussi de 2w/kg et le DAS membres qui ne doit pas dépasser 4w/kg, l’affichage sera obligatoire à la vente à partir de juillet 2020.

Un faible débit d’absorption spécifique peut donc être un bon argument de vente  et les constructeurs ont fait de réels efforts .Aujourd’hui on trouve sans peine des mobiles en-dessous de 0,5w/kg pour ce qui est du DAS au niveau de la tête. Mais il n’est pas simple de trouver moins de 1w/kg pour la mesure près du tronc. Et si vous voulez savoir où se situe votre smartphone, demandez le lui.

Mais même si les constructeurs ont réduit les ondes émises par leurs appareils, comme les temps d’utilisation ont tendance à augmenter, on peut craindre que les dangers potentiels  continuent d’augmenter  et on peut rappeler quelques gestes simples pour réduire son exposition. Limitez le temps passé avec l’appareil collé à l’oreille. Pour des conversations longues, utilisez le kit mains libres ou le mode haut parleur. Limitez l’utilisation pour les appels comme pour internet quand la qualité de réception est mauvaise car l’appareil augmente sa puissance d’émission. Retardez le plus possible l’âge où vos enfants auront leur appareil personnel. Et la nuit, ne mettez surtout pas votre smartphone sous l’oreiller !

Même catégorie

Refuser le compteur Linky ?

Refuser le compteur Linky ?

15 septembre 2019