UFC-Que Choisir de la Drôme

Santé

Bronzer tue ! À quand la fermeture des cabines ?

 

Les enquêtes de terrain successives de l’UFC-Que Choisir ont souligné que de nombreux centres de bronzage ne respectent pas la réglementation et n’informent pas sur les dangers des rayons ultra-violets. Il y a quelques jours, l’Agence nationale de sécurité sanitaire s’est de nouveau prononcée formellement contre ces cabines de bronzage en recommandant leur fermeture. Qu’attendent les pouvoirs publics pour agir ?!

La littérature scientifique est unanime quant aux dangers pour la santé de l’exposition aux ultra-violets et pourtant les cabines de bronzage ont encore pignon sur rue… La faute à une réglementation partielle, largement insuffisante ! Les manquements sont légion comme l’ont révélé les enquêtes de l’UFC-Que Choisir. De son côté, la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes a constaté, en 2016, pas moins de 63% de non-conformité sur les 982 cabines contrôlées. Et si l’on ajoute que, selon le Centre international de recherche sur le cancer, les rayonnements artificiels sont des cancérogènes certains, comment expliquer l’inaction gouvernementale ? Plusieurs Etats comme l’Australie ont déjà interdit les cabines.

En France, l’interdiction des cabines est demandée par les dermatologues, l’Académie de médecine et même de nombreux parlementaires depuis 2015…  Face à un enjeu majeur de santé publique, l’argument de l’emploi ne saurait tenir, d’autant que la plupart des centres ont des activités connexes. Oui, la réglementation doit être remaniée avec fermeté. En cette période où l’on a beaucoup parlé de remaniement, le mot d’ordre de l’exécutif doit être : sauvons la peau… des consommateurs !

Même catégorie

Additifs alimentaires

Additifs alimentaires

5 novembre 2018
Appli QuelCosmetic

Appli QuelCosmetic

5 novembre 2018