UFC-Que Choisir de la Drôme

Drôme, Energies, Environnement, Habitat

Rénovation énergétique

 

On assiste  à l’entrée en scène du slogan « Faire, tous éco-confortables.

Le précédent gouvernement ne communiquait jamais sur les « Espaces info énergie », qui sont pourtant la cheville ouvrière locale de l’information sur la rénovation énergétique des logements. Dans la Drôme il s’agit de l’ADIL 26, à Valence et ses permanences décentralisées. En Ardèche : Pôlénergie à Aubenas.

L’ancien gouvernement avait créé la plateforme Internet « Rénovation info service » et ne parlait plus que des points Rénovation info service, qui n’étaient souvent rien d’autre que… des Espaces info énergie. Le grand public n’avait pas dû y comprendre grand-chose, et voilà qu’on nous refait le coup !

Le gouvernement vient en effet de rebaptiser le service public de la rénovation énergétique. Ne cherchez plus la plateforme en ligne « Rénovation info service ». Comme tout ce qui touche à la rénovation, elle s’appelle désormais « Faire », F pour Faciliter, A pour accompagner et I pour informer, RE pour rénovation énergétique ». Quant aux « conseillers énergie » des Espaces info énergie et autres structures, ils deviennent des « conseillers Faire » afin de « rendre plus lisible le service public de la rénovation ». À voir…

Cependant, l’objectif reste identique, à savoir rénover 500 000 logements par an. Alors on veut bien croire au pouvoir des mots et de la publicité, mais pour y parvenir il faudra beaucoup plus qu’un changement de nom ou qu’une campagne sympathique de spots TV et d’encarts dans la presse. Certes, « Faire » est  aussi une charte et doit devenir une « signature commune » qui rassemble tous les acteurs publics et privés de la rénovation énergétique signataires afin de faciliter leur identification et les démarches. Les professionnels pourront apposer un nouveau logo « Engagé pour Faire ».

Pourtant l’UFC Que Choisir voit rouge… Oui, en apprenant que les professionnels RGE vont y avoir droit d’office. Car notre enquête sur la rénovation énergétique des logements a démontré que les entreprises RGE sont incapables de recommander des travaux d’économies d’énergie pertinents et cohérents, en dépit de prix très excessifs. Le constat a été le même de la part du Conseil Général de l’Environnement. Ceci dit, le gouvernement prévoit d’améliorer le dispositif RGE et de contrôler les travaux.