UFC-Que Choisir de la Drôme

Assurances, Transport

Trottinettes électriques et monoroues

Dans les grandes villes, croiser une trottinette électrique ou une monoroue n’étonne plus personne !. En quelques années, ces nouveaux moyens de déplacement ont séduit de nombreux utilisateurs. Plus rapides que la marche à pied, moins contraignants qu’un scooter, plus souples que les transports en commun, ils offrent une alternative intéressante pour les petits trajets quotidiens. Mais ils naviguent aussi dans le flou en ce qui concerne leurs droits et leurs obligations. Ni autorisés sur la chaussée, ni interdits formellement sur les trottoirs, ils attendent toujours leur réglementation.

Un doute plane aussi sur l’obligation ou non de souscrire une assurance ? La Fédération française de l’assurance a levé cette zone d’ombre en confirmant qu’une assurance était obligatoire pour couvrir les éventuels dommages contre des piétons ou d’autres véhicules.

….Une assurance spécifique ou une simple option au contrat responsabilité civile ? ça dépend des compagnies. Allianz propose par exemple un contrat spécifique qui comprend la responsabilité civile et la « défense pénale et recours suite à accident ». Par contre la « garantie du conducteur » qui permet d’être indemnisé en cas de dommage corporel est en option. MMA, MAAF et GMF intègrent la couverture à leurs contrats habituels de responsabilité civile. Pas de contrats spécifiques non plus chez Groupama et chez GAN, mais eux obligent l’utilisateur à souscrire au contrat « Groupama Conduire 2/3 Roues », habituellement réservé aux motos et aux scooters. Difficile d’obtenir une idée des tarifs pratiqués.

Que conseille l’UFC Que Choisir ? Il est conseillé de s’assurer, car blesser un piéton pourrait coûter cher. En effet, en cas d’accident, le Fonds de garantie des assurances obligatoires indemnise les victimes, mais il se retourne ensuite contre l’utilisateur pour lui réclamer les sommes versées, majorées de 10 %.

A quand une réglementation pour ces engins ? Fabricants, assureurs, usagers… attendent désespérément que la situation réglementaire des trottinettes électriques, monoroues et autres gyropodes se clarifie. Aujourd’hui, ils sont tolérés sur les trottoirs s’ils roulent à moins de 6 km/h, et interdits sur la route. Autrement dit, une trottinette électrique à 25 km/h n’a, concrètement, le droit de rouler nulle part faute d’une réglementation spécifique qui n’a encore jamais abouti.

Même catégorie

Trottinettes électrique

Trottinettes électrique

25 septembre 2018