UFC-Que Choisir de la Drôme

Energies, Famille, Finances

Le prix du gaz monte, monte…

Le prix du gaz c’est « À la hausse toute! » ? Oui et c’est un retournement de tendance spectaculaire. Après plusieurs années de baisse, le prix du gaz est reparti à la hausse en fin d’année dernière et depuis, il ne s’arrête plus. Il a franchi la barre des 6 centimes en septembre pour un ménage qui se chauffe au gaz, et augmente encore ce mois d’octobre de 3,3 %.

Pourquoi cette ascension soudaine ? En cause, la hausse des prix sur le marché de gros, très sensible aux soubresauts géopolitiques. Et en dépit des ressources mondiales en gaz qui sont abondantes, il faut le souligner, l’instabilité pousse les tarifs à la hausse. Ça c’est une bonne partie  de l’explication. Après il faut lui ajouter l’augmentation de la taxe carbone qui concerne toutes les énergies fossiles : essence, gaz, fioul. Et puis sachez que la mise en place progressive du compteur Gazpar par le gestionnaire de réseau GRDF n’est pas gratuite. Cela a un coût, intégré au prix du gaz. C’est pareil pour la modernisation en cours du réseau.

Alors, que faire pour subir a minima cette hausse ? Si vous avez souscrit une offre à prix fixe sur 2 ou 3 ans quand les prix du kWh étaient bas courant 2016, voire très bas au cours de l’été 2016 ou encore en 2017, surtout restez-y. Si vous aviez alors opté pour une offre compétitive par rapport au tarif réglementé, vous êtes fortement gagnant. C’est le cas aussi si vous aviez souscrit à l’offre « Énergie moins chère ensemble » de l’UFC-Que Choisir. Même en consultant sur Que Choisir.org le comparateur actualisé tous les mois, et en optant pour le fournisseur le plus compétitif qui est à -15 %, vous paieriez plus cher.

Et si on est client d’une offre à prix indexé sur le tarif réglementé ? Alors changez pour l’offre à prix fixe la plus compétitive du marché, à -15 %. Si d’aventure le gaz devait repartir à la baisse d’ici un an, il sera toujours temps de changer de fournisseur, car la démarche est gratuite et en matière de gaz naturel et d’électricité, la durée du contrat n’engage que le fournisseur. Le client peut le quitter à tout moment, sans préavis et sans pénalités…