UFC-Que Choisir de la Drôme

Assurances, Famille, Transport

Trottinettes électrique

Trottinettes électriques et monoroues : Assurance obligatoire

Dans les villes, croiser une trottinette électrique ou une monoroue n’étonne plus personne. En quelques années, ces nouveaux moyens de déplacement, désignés tantôt comme des engins de déplacement personnel, tantôt comme des nouveaux engins électriques individuels, ont séduit de nombreux utilisateurs. Plus rapides que la marche à pied, moins contraignants qu’un scooter, plus souples que les transports en commun, ils offrent une alternative intéressante pour les petits trajets quotidiens. Mais ils naviguent aussi dans le flou en ce qui concerne leurs droits et leurs obligations. Ni autorisés sur la chaussée, ni interdits formellement sur les trottoirs, ces engins attendent toujours leur réglementation. Un doute planait aussi sur l’obligation ou non de souscrire une assurance spécifique. La Fédération française de l’assurance a récemment levé cette zone d’ombre en confirmant qu’une assurance était obligatoire pour couvrir les éventuels dommages contre des piétons ou d’autres véhicules. Les engins de déplacement personnel sont des véhicules terrestres à moteur autotractés. Aucune assistance humaine n’est nécessaire pour qu’ils avancent, contrairement aux vélos électriques. Selon le code des assurances, ils doivent donc être assurés, exactement comme une moto ou une voiture, pour pouvoir circuler. Si vous possédez un de ces engins, vérifiez si vous êtes couverts par votre assurance, car blesser un piéton ou heurter un autre véhicule pourrait vous coûter cher. En effet, en cas d’accident, le Fonds de garantie des assurances obligatoires indemniserait les victimes, comme il le fait depuis 1951, pour les accidents de la circulation provoqués par des personnes non assurées ou non identifiées. Mais… il se retournerait ensuite contre l’utilisateur pour lui réclamer les sommes versées, majorées de 10 %.

Même catégorie