UFC-Que Choisir de la Drôme

Environnement, Habitat, Hygiène, Santé

Pollution de l’air intérieur et radon

Que Choisir a commencé à traquer les produits qui polluent l’air intérieur de nos logements bien avant que le sujet ne soit à la mode. Désodorisants, sprays assainissants, nettoyants ménagers, peintures, vitrificateurs, meubles, revêtements de sol, la liste est longue et continue à s’étoffer au fil de nos tests et enquêtes. Désormais, la pollution de l’air intérieur, souvent bien pire que la pollution de l’air extérieur, est devenue un enjeu de santé publique mais les mesures prises restent incomplètes et la réglementation trop laxiste. Et je voudrais aujourd’hui parler d’un polluant majeur, mal connu, qu’on peut trouver dans nos maisons. Il s’agit du radon, qui est un gaz radioactif naturel présent dans toutes les roches de l’écorce terrestre. Cancérigène certain pour l’homme, il est la deuxième cause de cancer du poumon après le tabac.

Le radon qui se dilue rapidement dans l’air extérieur émane du sol, principalement dans les régions granitiques. Cependant, dans le département de la Drôme, non granitique, la CRIIRAD a relevé dans des habitations des émanations de radon importantes. La gestion du risque lié au radon dans l’habitat n’est à ce jour quasiment pas réglementée. Mais si vous vous posez des questions, n’hésitez pas : rendez-vous sur le site de la CRIIRAD www.criirad.org Vous y trouverez toutes les informations nécessaires.

L’accumulation de radon dans un bâtiment n’est pas une fatalité et on peut éviter, s’il est présent, qu’il ne s’y concentre.
Au moment de la construction, il y a un choix de solutions techniques adaptées. Et dans un bâtiment existant il existe des méthodes, souvent simples, permettant de réduire les concentrations en radon avec des systèmes de ventilation adaptés.

Même catégorie

Rénovation énergétique

Rénovation énergétique

17 octobre 2018