UFC-Que Choisir de la Drôme

Finances, Téléphonie, Vos droits

Phishing : quel remboursement ?

Phishing : Le remboursement n’est pas automatique

Pour la deuxième fois en quelques mois, la Cour de cassation a donné raison à une banque qui plaidait la négligence d’un client victime d’hameçonnage pour ne pas le rembourser. Une décision qui invite à redoubler de vigilance face aux courriers électroniques malveillants.

Cette fois, la haute juridiction statue sur la négligence grave de monsieur X., client du Crédit mutuel de Beauvais, qui a fourni à une personne malveillante ses données personnelles, pensant répondre à un courrier électronique de sa banque, très bien imité.

Cette décision rappelle que l’acquittement des personnes victimes d’actes bancaires illicites à la suite d’une opération de phishing n’est pas automatique. Si la banque parvient à prouver la négligence du client, elle n’est pas tenue de le rembourser.

Comment éviter l’arnaque de l’hameçonnage

Les faux courriers électroniques, censés émaner d’établissement officiels (banque,assurance maladie, opérateur téléphonique…) sont nombreux. Afin d’éviter d’être victime de phishing, vérifiez l’adresse de l’expéditeur et contactez l’organisme concerné pour vous assurer qu’il est bien à l’origine du message.

Quoi qu’il en soit, ne communiquez jamais vos coordonnées bancaires et codes d’accès en réponse à un mail.

S’il est trop tard, la plateforme officielle cybermalveillance.gouv.fr, vous aide à savoir comment réagir et qui contacter. Le portail Web émanant du ministère de l’Intérieur vous permet de signaler une tentative de phishing (Internet-signalement.gouv.fr)

 

 

 

Même catégorie

Escroquerie bancaire

Escroquerie bancaire

10 octobre 2018