UFC-Que Choisir de la Drôme

Vie quotidienne, Vos droits

Les services publics dématérialisés

L’accès internet exclusif des services publics est en marche

Allocations, impôts, santé… La révolution numérique dévore peu à peu les guichets des administrations qui sont remplacés par des démarches 100 % en ligne. Les demandes de certificats d’immatriculation, les inscriptions à Pôle emploi, les demandes de bourses scolaires ou la déclaration de revenus : se font déjà en ligne. L’objectif fixé par le président de la République, c’est100 % de services publics dématérialisés à l’horizon 2022.

Quelles en sont les conséquences pour l’usager ?

Côté positif, globalement, cette dématérialisation facilite la vie. Les démarches sont simplifiées puisque au lieu de se rendre dans les sites d’accueil, quelques clics suffisent pour accéder aux renseignements et formulaires souhaités 51 % des Français voient dans l’accès numérique aux administrations un moyen de limiter leurs déplacements et 47 % estiment qu’il représente un véritable gain de temps. L’autre grand gagnant est l’État qui, grâce à la dématérialisation, réalise de substantielles économies.

Côté négatif, il y a de nombreux laissés-pour-compte. Le Baromètre du numérique relève que 13 % de la population se dit dans l’incapacité de déclarer ses revenus, de télécharger ou remplir un formulaire, ou encore d’obtenir des informations sur Internet, soit sept millions de personnes. Et si 89 % des 25-39 ans ont accompli une démarche en ligne en 2016, ce n’est le cas que de 58 % des 60-69 ans, et de 30 % des 70 ans et plus.

Et peut-être plus gênant encore, la dématérialisation des services publics conduit à  se priver du concours du guichetier, bien utile pour le traitement des cas particuliers. Fluidifier le traitement des dossiers est une bonne chose mais, derrière le mur administratif, il doit y avoir de l’humain et une capacité à accompagner les personnes qui n’ont pas la connaissance numérique nécessaire.